Sodexo, ce n’est pas que de la restauration ! Gestion du courrier de nos troupes armées, du LIDO ou encore des Bateaux Parisiens, ce géant français s’est très vite imposé comme un acteur international de choix dans le secteur des services de qualité de vie. Anne Moulinet-Porcario (NEOMA Business School 95), Directrice efficacité des ventes groupe & CRM Solution, se confie sur ce qui lui plaît dans une société résolument tournée vers l’humain.

 

Sodexo, une entreprise human centric ?

Nous sommes 460 000 collaborateurs à toucher la vie de 100 millions de consommateurs au quotidien. Quel que soit notre rôle (diététiciens, professionnels de la santé, réceptionnistes ou encore électriciens, aides aux personnes âgées et cuisiniers) avec plus de 100 métiers, nous sommes tous animés par la même passion : améliorer la qualité de vie de ceux que nous servons. En contribuant au bien-être individuel, nous aidons nos clients à améliorer la performance de leurs organisations.

Les raisons qui font de vous une top manager épanouie ?

En plus d’être épanouie, je suis engagée. Je trouve chez Sodexo des valeurs qui me sont chères : l’esprit de service, l’esprit d’équipe, l’esprit de progrès, la loyauté, la transparence, le respect et l’égalité des chances. Sodexo, c’est aussi une entreprise qui donne sa chance. J’ai eu l’opportunité d’occuper des postes challenging au cœur de notre transformation, au sein diverses fonctions marketing, stratégie ou vente sur 3 continents, en France, Inde ou encore au Maroc.

Le + de Sodexo ?

L’entreprise offre une journée de volontariat à mettre au profit de l’association de son choix. Nous sommes également très engagés aux côtés de notre fondation Stop Hunger qui mène des actions contre la faim, qui œuvre pour l’autonomisation des femmes et apporte de l’aide d’urgence dans les zones sinistrées. Entre septembre 2017 et août 2018, plus de 5 millions de repas ont ainsi été distribués.

À quoi ressemble le talent idéal ?

Nous avons besoin de jeunes diplômés au profil international et qui sont curieux et savent faire preuve de flexibilité. Nos projets sont de plus en plus transverses et nous avons besoin de managers qui savent fédérer et faire travailler de concert des collaborateurs aux profils différents. Un souvenir marquant de votre parcours à NEOMA Business School ? J’ai adoré mon expérience dans l’organisation de l’Express des grandes écoles, un concours où chaque business school devait produire un magazine. C’était palpitant de trouver des sponsors, des sujets d’articles et de les écrire pendant toute une année. Nous avons même eu droit à une remise des prix prestigieuse, menée par Christine Ockrent. Sodexo, citoyenne avant tout Sodexo gère six Community Rehabilitation Centers en Angleterre et au Pays de Galle. Ainsi, nous nous occupons de plus de 23 000 personnes en liberté surveillée et nous les accompagnons dans leur réinsertion. Nous les formons, réalisons des études de suivi et les aidons à mener une vie respectueuse. Il faut savoir que les prisons gérées par Sodexo connaissent un taux de réinsertion plus élevé que dans les autres établissements pénitentiaires du pays. Nous sommes également au plus proche des victimes et de leurs familles que nous soutenons au quotidien. Nous gérons également la plus grande prison de femmes en termes de population en Australie. Chiffres clés :  

Lallemand met aussi le talent en culture

Delphine Le Compès-Andro, DRH chez Lallemand incite les jeunes talents à découvrir une entreprise où les opportunités métiers sont infinies

Chimie, bio, agro : recherche hommes désespérément

Pourquoi les grandes écoles de chimie, de biologie et d’agronomie affichent-elles la proportion inverse d’élèves filles-garçons ?

[Tuto] : 4 astuces pour une coloc bio réussie

Alliant bien-être et respect de la nature, cohabiter bio renforce le sentiment de communauté,  facilite l’échange et le partage avec vos colocataires. Mais quelles sont les clefs pour cultiver ce nouvel art de vivre ? Suivez notre guide !

Le grand témoin : Dominique Carlac’h Porte-Parole & VP du Medef

Dominique Carlac’h Porte-Parole & VP du Medef revient sans détour sur son parcours, ses engagements de chef d’entreprise et ses combats de femme.

Chez CBo Territoria, c’est « act like a lady, think like a boss »

50 % de femmes et 50 % d’hommes dans les équipes du géant de l’immobilier réunionnais. Trois femmes témoignent.

Kit du futur décideur à l’attention du jeune ingénieur

Face à l’émergence d’un ingénieur qui travaille en mode projet et 100 % collaboratif quels sont les trucs et astuces pour transformer un diplômé de CentraleSupélec en décideur hors pair ?

Les écoles d’ingés déconstruisent les préjugés

Sensibilisation des lycéennes, meilleure orientation et valorisation des parcours de femmes scientifiques, les écoles d’ingénieurs progressent en matière de mixité. Décryptage

Prysmian : connecter les hommes

Leader mondial des câbles, Prysmian mise sur l’innovation de ses ingénieurs R&D, dont fait partie David Boivin, South Europe Connectivity – Telecom Engineering Manager.

Sous le capot de Club Identicar

Le moteur de ce club auto : la bienveillance, le collaboratif et la quête du bonheur au travail ! Une façon de travailler qui lui a fait remporter le prix HappyAtWork 2019.

[Premier emploi] Diplômé de CentraleSupélec, je vais où ?

Plutôt tradis ou fans d’innovations de rupture ? Secteurs, domaines, métiers : coup de projecteur sur les les opportunités à ne pas rater pour un ingénieur CentraleSupélec