Les grands métiers exercés par les Ingénieurs Agro

 

Groupe coopératif agro-industriel, Cristal Union a deux métiers historiques :
• le sucre, à destination de l’industrie et de la bouche,
• l’alcool et l’éthanol, à destination de l’industrie agro-alimentaire, des grands groupes pharmaceutiques et de la carburation, en plus desquels se sont développées de nouvelles activités liées aux énergies nouvelles. Maurice Lombard, (ENSA Rennes 74), Directeur Industriel de Cristal Union, rappelle les atouts du deuxième sucrier français et cinquième au niveau européen.

Maurice Lombard, (ENSA Rennes 74) Directeur Industriel de Cristal Union.

Maurice Lombard, (ENSA Rennes 74) Directeur Industriel de Cristal Union.

Comment fonctionne le Groupe coopératif Cristal Union ?
Cristal Union est une société à capitaux agricoles détenus par les agriculteurs coopérateurs y adhérant. Chaque agriculteur détient du capital en fonction de ses productions et investit dans un outil industriel, l’usine qui est située généralement à proximité de son exploitation. La matière première travaillée dans les sucreries et les distilleries est, à 80 % la betterave qui n’est pas stockable et doit être transformée dans les trois mois. La maîtrise de l’outil industriel donne donc une plus grande sécurité à l’agriculteur.

 

Quels sont vos axes de développement en matière de Biocarburants et de développement durable ?
En 2005, nous avons investi, en partenariat avec Blétanol qui regroupe une trentaine de coopératives céréalières, près de 270 millions d’euros dans une unité parmi les plus importantes en Europe de production d’éthanol : Cristanol qui se situe à Bazancourt dans la Marne. Nous fabriquons de l’éthanol à partir de la betterave et du blé. Nous sommes en phase d’amortissement de l’outil qui est aujourd’hui rentable et compétitif. Il s’agit d’un socle fondamental pour la production de nouvelles molécules à renouvelables. Nous avons à notre actif 40 % du marché français en matière de biocarburant. Enfin, nous travaillons sans cesse dans nos usines sur la réduction de la facture énergétique pour améliorer notre rentabilité et diminuer nos émissions de gaz à effet de serre. Notre objectif : faire baisser les consommations d’énergie de 15 % dans les dix ans à venir. Ainsi, là où les autres sites industriels sont généralement alimentés en gaz naturel, nous produisons de la vapeur pour les process (extraction du sucre, distillation) et notre propre électricité. Enfin, nous optimisonsau maximum l’énergie que nous achetons pour en tirer le meilleur profit.

 

En quoi consistent vos missions ?
Depuis cinq ans, j’ai la responsabilité opérationnelle des 16 sites de production et de tous les directeurs qui me sont rattachés. Je gère aussi l’évolution de carrière des cadres de production, ainsi que les budgets d’investissements, de maintenance et le suivi de production. Cela suppose de la rigueur et une forte écoute du client. Je privilégie un management participatif, plutôt que directif.

 

Quels sont les métiers ouverts aux jeunes diplômés ?
Au niveau industriel, nous proposons des postes d’ingénieur de production, et de maintenance des outils industriels. Nous recherchons une double compétence : technique et agro énergétique. Notre phase « pépinière », qui dure de deux à trois ans, permet aux jeunes embauchés d’apprendre le métier sur le tas. S’ils en ont les capacités, ils peuvent accéder à de hautes responsabilités et encadrer des équipes. Pour intégrer le Groupe, il faut aimer le terrain, le management des hommes et s’impliquer totalement dans la partie opérationnelle de l’entreprise. Le statut coopératif, c’est un état d’esprit différent d’une entreprise privée. Ici, la relation au monde agricole est très forte. Il y a autant de savoir chez les opérateurs que chez les ingénieurs.

 

F.B.

 

Contact :
contact@cristal-union.fr