Universitaire de formation, France Villette (MSG Université de Lille 83, DESS Droit Social Université de Nantes 95) est depuis avril 2017 DGA de la Fédération Nationale du Crédit Agricole, où elle œuvre notamment pour plus de parité aux postes de direction.

 

« J’ai consacré la majeure partie de ma carrière au Crédit Agricole et j’en suis très heureuse » explique d’entrée France Villette. Elle qui a commencé en 1987 comme chargée d’affaires grandes entreprises dans le réseau d’agences du Crédit Agricole du Finistère, a rapidement senti un appel pour le management, et a gravi les échelons progressivement en passant par le « parcours de direction ». « A l’époque, peu de femmes osaient tenter leur chance, je dois rendre grâce à mon directeur  général, qui était très sensible à la parité. Et aussi à mon mari, qui m’a le premier encouragé. »

« Pour devenir DG, il faut bouger ! »

Car dans un groupe qui rassemble 39 caisses régionales, la mobilité géographique est essentielle. En 2001, France Villette rejoint ainsi la Caisse régionale de Brie-Picardie comme directrice marketing, laissant dans un premier temps mari et enfants à Concarneau, qui la rejoignent ensuite à Paris.  Quand son mari obtient une expatriation au Viet-Nam, elle décide de prendre 2 ans « off » pour le suivre. Des années très riches sur le plan humain, où elle s’investit dans une ONG et monte une petite entreprise. De retour en France, elle est nommée DGA du Crédit Agricole de Martinique-Guyane… « Il faut être prête à bouger dans une carrière, l’important étant de ne jamais cesser de travailler et de toujours rester connectée. J’ai vu trop de femmes d’expatriés cesser toute activité professionnelle, élever leurs enfants, puis être complètement larguées à leur retour en France. »

Les femmes, des managers en puissance

Au sein de la Fédération Nationale du Crédit Agricole, organe au service des Caisses régionales de Crédit Agricole, France Villette a la charge des Ressources humaines. Elle gère à la fois le dialogue social, le développement des compétences et des métiers, et les parcours de direction. Engagé pour  la parité, le Crédit Agricole affiche déjà 60 % d’effectifs féminins, hors cadres dirigeants. Néanmoins, dans le cadre du plan « Ambition Stratégie 2020 », un programme de mentoring vise à faire émerger les talents féminins, avec un objectif de 25 % de cadres dirigeantes dans les caisses régionales (contre 18 % actuellement). « Le métier de manager est devenu plus participatif : les femmes ont toute leur place dans les postes de direction, car elles sont plus inclusives. Pour autant, le management prend beaucoup d’énergie et je reste persuadée que la parité au travail ne sera vraiment possible que lorsqu’il y aura parité à la maison. »

Des carrières stimulantes

Banquier historique du monde agricole, la banque verte a su élargir ses activités pour devenir le 1er groupe bancaire Européen. Les jeunes diplômés peuvent choisir d’intégrer le groupe CA SA pour des postes à Paris ou à l’international, ou bien l’une des 39 caisses régionales, avec des passerelles possibles en cours de carrière. « Ce qui fait la particularité du groupe, c’est cette double culture unique, avec d’un côté des valeurs coopératives mutualistes ancrées dans les territoires, et de l’autre la recherche de performance financière tournée vers le CAC40. C’est un environnement très riche, qui tire toutes les équipes vers le haut, avec toujours le client en ligne de mire. »

Son conseil aux jeunes femmes : Vous n’êtes qu’une seule personne ! N’essayez pas de séparer votre vie professionnelle et votre vie de mère et d’épouse, c’est peine perdue.

Le secret de son équilibre ? La complémentarité de ses deux passions : le sport (natation, randonnée, voile) et la lecture. Depuis son séjour au Viêt-Nam, elle pratique aussi la méditation 20min tous les matins.

 

 

contactez france villette ici

3 + 2 =