Le Crédit Agricole est le premier financeur de l’économie francaise. Leader de la banque de proximité en Europe, le Groupe est ainsi fortement ancré sur le territoire. Un positionnement local en phase avec les valeurs mutualistes du Groupe et celles de Nicolas Denis (ENSAE ParisTech 91, IAF 91, CHEA), Directeur Général du Crédit Agricole de Normandie-Seine. – Par Violaine Cherrier

 

Un quart des projets de la région sont financés par les 150 agences du Crédit Agricole de Normandie-Seine. Une position de leader liée en grande partie à un ancrage local historique, témoin de l’ADN mutualiste et coopératif du groupe : « Nos caractéristiques reposent sur un modèle 100 % humain et 100 % digital pour rendre la banque accessible à tous les clients, particuliers, entreprises, agriculteurs, collectivités… »

L’HUMAIN POUR FAIRE LA DIFFÉRENCE

Quelle est la principale compétence recherchée chez les collaborateurs ? L’écoute client… et leur capacité à se mettre à leur service au quotidien tel un véritable partenaire. Une culture que Nicolas Denis est le premier à appliquer. « Ce qui m’anime ? Être un patron ressource pour mes Directeurs et l’entreprise. Je suis donc souvent sur le terrain à l’écoute des collaborateurs. Je communique également beaucoup avec les différents acteurs du territoire pour travailler en symbiose avec le comité de direction que j’anime. » Une notion de coopérative qui fait la différence et qui motive le Directeur Général comme les salariés. « Ce modèle est efficace, mais il faut que cette différence soit perçue : lors d’une assemblée générale, le Président de la Caisse Locale, le Directeur d’agence et son équipe accueillent eux-mêmes les sociétaires. Nous avons ainsi rencontré 17 000 d’entre eux lors de nos assemblées générales. »

 

UN ACTEUR LOCAL ET MONDIAL

Autre particularité de la banque : son ouverture à l’échelle nationale mais aussi internationale. « Nous avons la capacité d’être à la fois local et mondial. Nous apportons donc toutes nos expertises sur l’ensemble du territoire tout en accompagnant les projets d’entreprise partout dans le monde. » Le rôle de Directeur Général, en tant que dirigeant du Groupe, est aussi de participer au développement de la stratégie du Groupe et à son développement au territoire grâce à la participation des dirigeants des Caisses Régionales à la vie fédérale au sein de la Fédération (FNCA).

UN ACTEUR DIGITAL MAJEUR

À l’image des usages des consommateurs, la banque se digitalise. Une réelle opportunité d’enrichir les contacts avec les clients via ordinateur, tablette et autre smartphone… à condition de se montrer au tempo du rythme et de l’usage. « C’est un véritable enjeu managérial. Le groupe va investir 5 milliards d’euros sur la transformation des systèmes d’information pour les rendre digitaux, fluides et modernes. » Une accélération qui implique l’accompagnement des clients afin de les rendre autonomes et de permettre alors aux conseillers de se concentrer sur leur coeur de métier : coaching, accompagnement, conseil client… « Je suis donc très optimiste concernant l’apport de ces outils. Mon enjeu personnel est de développer l’entreprise pour être au fait de ces nouveaux usages. Nous souhaitons que nos processus de travail soient plus collaboratifs et agiles afin de faire de nos collaborateurs des ambassadeurs et des moteurs de déploiement des méthodes de travail de demain. »

Capture d’écran 2016-09-20 à 15.16.03

TRANSMETTRE CETTE CULTURE AUX JEUNES
Comment imprégner la jeune génération des valeurs du Crédit Agricole ? Tout naturellement grâce aux outils modernes qu’ils utilisent au quotidien. « Nous travaillons notre attractivité autour de nos valeurs auxquelles sont très sensibles les jeunes diplômés : développement durable, équilibre vie privée, ancrage sur le territoire… Nous les incitons ainsi à contribuer eux-mêmes à des projets qui leur tiennent à coeur, à s’investir très tôt dans la vie des caisses locales, etc. Nous utilisons à cette fin les réseaux sociaux tels que LinkedIn, Facebook, Twitter pour communiquer. J’ai moi-même des profils ainsi qu’un marketing digital personnel pour porter les valeurs de l’entreprise et diffuser la prise de parole sur ces médias. »

 

RECRUTER POUR OFFRIR LE MEILLEUR DU DIGITAL ET DE LA BANQUE

Pour initier ces nouvelles méthodes, le Crédit Agricole mise sur les meilleures compétences. Objectif : offrir des carrières régionales, nationales et mondiales. Le Groupe compte en effet un quart de ses effectifs à l’international. Place alors aux  » nouveaux métiers  » de la data : data scientists, community managers, mais aussi des profils orientés banque d’affaires ou d’investissement. « Ce qui nous anime, c’est le comportemental : une personnalité. Nous recrutons tous les âges mais il faut une vraie curiosité, une forte écoute et une empathie client pour lui apporter la meilleure réponse. Ces qualités sont clés et doivent être alliées à une formation solide. En parallèle, nous détectons aussi des jeunes peu diplômés qui ont cette envie, cette curiosité, des capacités intellectuelles et nous les formons ! »

© Crédit Agricole de Normandie-Seine

© Crédit Agricole de Normandie-Seine

8 % DE LA MASSE SALARIALE À LA FORMATION

Pour repérer ses futurs talents, le Crédit Agricole mise sur une forte politique de stage et d’apprentissage : 300 jeunes franchissent ainsi les portes des agences chaque été et 120 sont embauchés chaque année. « Nous avons une filière prioritaire de recrutement en mode apprentissage et contrat de professionnalisation. Nous cherchons également à être multicritères dans nos processus de recrutement : réseaux sociaux, job dating décentralisé, entretiens vidéo… Cette notion d’immédiateté est essentielle pour nous adapter au monde actuel. » Le Crédit Agricole n’hésite ensuite pas à valoriser ces hauts potentiels via deux parcours. Le premier : une filière terrain pour les conseillers, chargés d’affaires… qui offre la possibilité, après une première expérience de trois – quatre ans, de compléter son expertise bancaire soit au siège, soit en tant que manager d’équipes commerciales… Le deuxième, un parcours réservé aux hauts potentiels. « Nous recrutons 2 diplômés chaque année à qui nous offrons un parcours dédié sur 24 mois. Ils entrent alors dans une carrière de cadre et peuvent devenir Directeur après avoir passé les différentes étapes d’évaluation. » Une opportunité d’autant plus riche qu’il est possible de diversifier ses compétences, même à l’international. « Multipliez les stages dans des univers variés, ne vous spécialisez pas trop tôt. Mais n’oubliez pas de vous montrer mobile, dans votre métier mais aussi géographiquement. Nous offrons une mobilité multimétiers en région, multientreprises au niveau national et multipays. Il faut une vraie capacité de changer. » Un bon conseil pour accélérer sa carrière !

 

84 % DE SATISFACTION QUANT À LA QUALITÉ DE VIE AU TRAVAIL
La convivialité et l’équilibre avec la vie privée s’installent au coeur du modèle du Crédit Agricole de Normandie- Seine. Ainsi, 15 millions d’euros sont investis chaque année pour rénover les agences et offrir un cadre de travail agréable. De même, la Caisse Régionale offre de multiples avantages sociaux. « L’équilibre vie professionnelle et vie personnelle est primordiale et nous y veillons. Nous sommes une entreprise de proximité dans laquelle il y a beaucoup de bienveillance. Ici, l’esprit d’initiative est salué et chacun est encouragé à participer pour se faire ainsi repérer facilement. » Une belle manière de lier l’utile à l’agréable.

 

Contact : nicolas.denis@ca-normandie-seine.fr