La transformation digitale des entreprises et les nouveaux usages clients amènent le Crédit Agricole CIB, spécialiste des marchés et de la banque de financement et d’investissement, à repenser son infrastructure IT. Une révolution au coeur de laquelle intervient Gilles Roux (X 88, Télécom ParisTech 93), Directeur Études et Projets IT.

Gilles Roux (X 88, Télécom ParisTech 93), Directeur Études et Projets IT au sein de Crédit Agricole Corporate & Investment Bank

Gilles Roux (X 88, Télécom ParisTech 93), Directeur Études et Projets IT au sein de Crédit Agricole Corporate & Investment Bank

Quelles missions vous permettent de mener à bien cette « révolution digitale » ?
La révolution digitale s’effectue à un double niveau : sur les activités de marché où la réduction du temps de latence dans le pricing et les échanges de plate-forme à plate-forme s’avère critique ; sur les activités de financement, où les services en ligne et mobiles à disposition de nos clients impliquent une sécurité optimale et ce, à l’échelle internationale. Mon rôle est donc de comprendre en amont très précisément les besoins métiers, et de fournir les outils de production adaptés, en phase avec les évolutions technologiques. Au quotidien, il faut s’assurer que « l’usine » fonctionne correctement tout en développant une vision à trois ans pour anticiper les évolutions à venir.

 

Quels challenges vous attendent donc dans les années à venir ?
Ils sont nombreux. En premier lieu, l’expérience uniforme attendue par nos clients sur tous les canaux de distribution, ainsi que la digitalisation des processus bancaires constituent des enjeux majeurs. Nous devons aussi relever le défi du Big Data et de l’analytique prédictif temps réel. Enfin, la vitesse de mise sur le marché des nouveaux services s’avère primordiale face à la concurrence. Le tout dans un contexte réglementaire très strict et en évolution. A titre d’exemple, le Crédit Agricole gère en France un tiers des opérations de cartes de paiement donc notre activité est fondamentale pour l’économie. L’écoute et la capacité à comprendre le métier du client, l’innovation, l’aptitude à traiter des problèmes complexes et le leadership sont des qualités essentielles. Une double formation technologique et mathématique financière permet d’acquérir de bonnes bases pour réussir chez nous.

 

« Évoluer à l’international
au sein d’un secteur
en évolution perpétuelle »

Vous cherchez donc des profils polyvalents ?
Ils sont très appréciés en effet. Nous cherchons des profils qui peuvent suivre la chaîne d’un projet informatique de bout en bout. Nous avons besoin de renforcer nos effectifs sur des postes très pointus, techniques mais aussi fonctionnels. CACIB intègre une très grande variété de métiers : accès aux marchés, structuration de crédits, accompagnement de fusions et acquisitions, financement de grands projets, gestion de trésorerie… Notre plan de recrutement prévoit ainsi une centaine de recrutements sur l’année 2015-2016. Les stages et les VIE constituent des portes d’entrée privilégiées : nous accueillons plus d’une cinquantaine de stagiaires et dix à vingt VIE chaque année. Nous leur proposons des défis fonctionnels et technologiques forts dans un environnement jeune et dynamique car le marché évolue rapidement. Notre groupe mutualiste est très ancré dans l’économie locale donc nous aidons à développer les territoires sur lesquels nous sommes présents, au service de l’économie réelle.

 

Des opportunités à l’international
CACIB propose à ses équipes un programme de certification agréé par Accenture – Project Academy – destiné aux Chefs de Projets. CACIB organise également des formations fonctionnelles, techniques, managériales et règlementaires. Idéal pour évoluer en interne mais aussi à l’externe. « La mobilité interne est très largement favorisée. Nous facilitons peuvent ainsi évoluer à Paris mais aussi à Londres, aux États-Unis, à Hong Kong ou à Singapour où nous disposons d’un centre de développement et de production informatique interne de 600 personnes. Nous incitons chacun à voyager plusieurs fois par an afin de multiplier les échanges et les rencontres en face à face ». CA CIB vient également d’ouvrir une activité pour l’IT comptable… à l’île Maurice !

 

Chiffres clés
• Effectif : Près de 3 000 collaborateurs dont 30 % en interne
• Budget : 450 M€ par an
• Présence : 25 pays

 

VC

 

Contact : gilleshenri.roux@ca-cib.com