Alain Breuils

Alain Breuils

Né il y a juste un an de la fusion de Sofinco et Finaref, Crédit Agricole Consumer Finance est le leader en Europe du crédit à la consommation. Rencontre avec Alain Breuils (Sciences Po 75), Directeur général adjoint Direction internationale.

 

Comment innovez-vous pour votre développement à l’international ?
Ces dix dernières années, la part de nos encours gérés hors de France, pour l’essentiel en Europe, est passée de 25 % à 60 %. L’une des particularités de Crédit Agricole Consumer Finance est sa capacité à gérer des partenariats commerciaux, voire capitalistiques. Ces partenariats touchent le monde de la distribution, et en particulier le e-commerce ainsi que le monde bancaire et automobile.

Pouvez-vous nous donner des exemples ?
Notre dynamique commerciale s’est traduite, par exemple, l’an dernier par le lancement d’une activité de financement ,automobile en Chine, notre 22e pays d’implantation. Par la conclusion également de nouveaux partenariats avec des acteurs de premier plan du e-commerce, tel que Pixmania dans 15 pays européens. Notre co-entreprise avec Fiat en Europe est un vrai succès.

Nos activités, pluridisciplinaires, offrent une très grande variété de métiers !

Quels postes trouve-t-on dans vos équipes ?
Nos activités, pluridisciplinaires, offrent une très grande variété de métiers : ceux de la gestion financière (contrôle de gestion, trésorerie…), du commerce, des RH, des systèmes d’information. Ceux également du marketing des produits financiers puisque nous adaptons nos offres aux besoins des clients, des partenaires et des canaux de distribution selon les réglementations de chacun des pays où nous opérons.

Comment peut-on rejoindre votre filiale du Crédit Agricole ?
Nous accueillons des stagiaires dans le cadre de VIE dans les métiers de la gestion et du management. Nous recrutons également des jeunes diplômés, auxquels nous proposons des postes en France, puis des opportunités d’’expatriation. Et être adossé à un grand groupe bancaire ,permet des perspectives supplémentaires.

Vos conseils aux futurs diplômés ?
Ils ne doivent pas hésiter à partir à l’étranger, que ce soit pour un stage ou un VIE, car aujourd’hui, un manager se doit d’avoir une expérience internationale. C’est une chance de s’ouvrir à des cultures différentes et d’aller apprendre en s’inspirant de ce qui, ailleurs, se fait de mieux !

 

CG

 

Contact :
abreuils@ca-cf.fr
www.ca-consumerfinance.com