Grâce à sa formation et son parcours atypique, Frédéric Charpentier (Paris-Dauphine 2002, Columbia 2009) se démarque en tant que Directeur de la Communication Internationale par un sens aigüe du business. Cette qualité, alliée à l’esprit d’innovation, fait la différence pour Shiseido !

 

Quand maths et médias se rencontrent à Dauphine

« Au lycée, j’aspirais à devenir journaliste, mais pour mon père, qui était banquier, ce n’était pas un métier. » Parti pour suivre son exemple en finance à Dauphine, Frédéric Charpentier découvre, grâce à un stage d’été, le monde des agences médias. « L’achat d’espace avait beaucoup en commun avec l’activité boursière et m’ouvrait les portes d’un secteur qui me fascinait ! » Il se lance donc corps et âme dans le DESS Télécoms et nouveaux Médias.  » J’ai organisé le Grand prix de la Pub, des colloques sur l’état du PAF… Une formation comme celle-là n’a pas de prix !  » Si bien qu’à la sortie, il est recruté par Lagardère où il réalise un parcours fulgurant. A 28 ans, il siège déjà au Comité de Direction en tant Dir Pub.

Envie d’exotisme

Pour toucher des multinationales et parfaire son anglais, Frédéric repart sur les bancs de l’école. Direction Columbia, la prestigieuse université New Yorkaise. A son retour, il lance son agence de com’, anime des émissions TV et radio, puis rejoint le groupe Clarins, avant d’être débauché par Shiseido. Le bureau régional EMEA venait de naître. Il fallait donc un esprit entrepreneur et autonome pour créer ex nihilo le département communication. « J’ai été séduit par la dimension internationale de ce groupe. Issu de la génération Club Dorothée et manga, j’étais très curieux de découvrir la culture japonaise dont il est pétri. Une culture contrastée entre tradition et technologie, entre fantaisie et discipline. »

Shiseido avant-gardiste à tout niveau

Leader de l’innovation en cosmétique, Shiseido a été fondé en 1872 par un japonais féru d’art. Premier pharmacien à créer un studio de design dédié à l’entreprise, il a également l’idée de former des vendeuses ambassadrices de la marque. « J’ai très vite ressenti une fierté d’appartenance à ce groupe qui lutte depuis sa genèse pour l’empowerment de la femme dans une société encore très machiste. Au Japon il est celui qui compte le plus de dirigeantes. » Très engagé, Shiseido a mis en place de nombreuses mesures telles que les crèches d’entreprise ou le travail en binôme pendant 1 an au retour de congé mat, afin de pouvoir reprendre ses fonctions sereinement.

« La communication moderne s’apparente à de la microchirurgie »

« Aujourd’hui notre consommatrice regarde la TV, les réseaux sociaux, Séphora.fr, elle se déplace en point de vente… L’enjeu consiste à créer du contenu adapté à chaque support et à l’accompagner sans être intrusif. Véritable média, nous devons la divertir, l’émouvoir, mais aussi lui apporter une information scientifique sur nos produits. »

Média, RP, Digital, Com interne, les nouveaux métiers de la com’ se sont donc spécialisés et Shiseido n’y fait pas exception. « Nous recherchons des experts, mais surtout des personnes extrêmement créatives, et pragmatiques. Des passionnés de communication et de stratégie avec un sens des marques, tout en étant orientés business. »

En entretien, l’authenticité prime ! Votre CV, je l’ai lu ! Ne me racontez pas ce que vous avez fait, mais ce qui vous a motivé à le faire. Pourquoi être passé d’une filière à une autre ? D’un groupe à une PME ? Et s’il n’y a pas d’autre raison que le hasard, dites-le ! L’important reste de donner à comprendre à celui qui vous reçoit ce qui vous anime.

Si vous deviez choisir 

Un réseau social ? Instagram
Un accessoire qui vous définisse ? La montre
Un symbole de la beauté ? Ma meilleure amie. Pour moi l’amitié constitue une valeur cardinale.

 

« Je valorise les esprits entrepreneurs, parce qu’ils osent prendre des risques et sortir de leur zone de confort. »

Contact  : frederic.charpentier@emea.shiseido.com