Grâce à ce jeu de rôle, les étudiants reproduisent les travaux de l’Assemblée Générale et d’autres organes des Nations Unies pour initier les étudiants à la citoyenneté mondiale sur les enjeux climatiques.

Une mise en pratique pour une formation opérationnelle

Dans le cadre de son enseignement, la Faculté de Droit (FLD) des Facultés de l’Université Catholique de Lille propose à ses étudiants de nombreux travaux pratiques afin qu’ils se forment et soient opérationnels. Avec la Simul’ONU, la Faculté propose un jeu de rôle destiné à initier les étudiants à la citoyenneté mondiale.

C’est également l’occasion pour eux de mettre à profit leurs connaissances acquises au long de la scolarité et d’être confrontés aux problématiques de gestion de crises et aux techniques de coopération internationale.

Organisé conjointement avec l’ensemble scolaire La Salle-Lille, ce projet regroupe également des étudiants des autres cursus disciplinaires au sein des Facultés de l’Université Catholique de Lille. Une expérience originale, enrichissante et ludique Simul’ONU est une simulation d’Assemblée Générale des Nations Unies qui vise à transporter les étudiants dans le monde de la diplomatie et la négociation.

Ces derniers se rassemblent en délégation d’un pays membre de l’ONU. Ils deviennent de véritables ambassadeurs de ce pays pour débattre du changement climatique.

 

Dans la peau d’un dirigeant…

Le travail pour les étudiants consiste à préparer les discours, de participer aux débats, de planifier les stratégies pour lesquelles ils engagent des discussions avec alliés et adversaires. Ainsi, ils élaborent des solutions pour que la lutte contre le réchauffement climatique soit vectrice de coopération et non d’opposition au sein de la communauté internationale.

Pendant une journée, en présence de représentants des Nations Unis et d’experts internationaux, les étudiants seront les représentants d’un Etat membre de l’ONU. Ils devront ainsi respecter une ligne de conduite et une procédure stricte et formelle.

Pour cela, une formation de 8 heures (4 séances de 2 heures) sera dispensée pour être prêts et participer à la Simul’ONU prévue le 1er décembre 2015. Un jury, composé de professeurs et de spécialistes internationaux, évaluera la qualité des prestations et récompensera les meilleures équipes.

 

La COP21 pour trouver des solutions face au réchauffement climatique

La France préside la 21ème Conférence des parties de la Convention-cadre des Nations Unies sur les changements climatiques de 2015. Il s’agit d’une échéance cruciale qui doit aboutir à un nouvel accord international sur le climat applicable à tous les pays dans l’objectif de maintenir le réchauffement mondial en deçà de 2° C.La coopération internationale peut contribuer à réduire les émissions mondiales de GES.

Dans différents domaines, il est possible de créer des synergies sans nuire à d’autres dimensions du développement durable. Il est possible de diminuer, de différer ou d’éviter de nombreux effets grâce aux mesures d’atténuation. Les efforts et les investissements qui seront réalisés dans les vingt à trente prochaines années auront une incidence notable sur la possibilité de stabiliser les concentrations à un niveau relativement bas.

Faire face aux changements climatiques suppose un processus de gestion des risques qui prenne en considération les mesures d’atténuation comme les mesures d’adaptation et qui tienne compte des dommages et des avantages connexes, de la durabilité, de l’équité et de l’attitude à l’égard des risques.

Grâce à la Simul’ONU, les étudiants peuvent ainsi participer et donner leur vision et leurs solutions pour contribuer à la réduction du réchauffement climatique.

« Il s’agit d’un exercice enrichissant pour les étudiants, et qui s’inscrit dans l’actualité » explique Anne-Sophie Loison, chargée de mission au sein des Facultés de l’Université Catholique de Lille.

 

Simul’ONU : des apports pédagogiques forts pour les étudiants


La Simul’ONU est un cas pratique qui offre de nombreux bénéfices pour les étudiants et leurs établissements participants tels que :

– Développer une compréhension mutuelle et un esprit critique
– Acquérir des connaissances sur l’actualité internationale et ses problématiques contemporaines
– Découvrir le sens et le fonctionnement de l’Assemblée Générale des Nations Unies
– Mesurer les limites et les potentialités de l’action des Nations Unies
– Apprendre à argumenter, prendre la paole en public, négocier, faire des alliances
– Apprendre à mettre en balance intérêt général et intérêts particuliers
– Se familiariser au travail en équipe
– Dépasser ses propres représentations et accepter l’autre dans sa différence
– Endosser le rôle de diplomate et représenter un Etat.

 

« Ce projet s’inscrit parfaitement dans l’innovation pédagogique mise en place par la Faculté de Droit. Notre objectif est de rendre nos étudiants toujours plus autonomes, professionnels et sensibles à l’actualité. Cette approche s’inscrit plus particulièrement dans le cadre de la COP21 et permet à nos étudiants d’apporter leurs solutions et leur vision du sujet », commente Ioannis Panoussis, Doyen de la Faculté de Droit.

https://www.facebook.com/SimulONU-2015-Le-changement-climatique-COP21-1624415054504302/
http://www.faculte-libre-de-droit-lille.fr/