Certaines écoles de l’Association Passerelle proposent aux étudiants en situation de handicap ayant de bons résultats scolaires, de participer à un concours spécifique post-bac. Coup de projecteur sur cette voie d’accès privilégiée à une formation d’excellence avec Yolaine Drouilly, Déléguée Générale de l’Association Passerelle.

Yolaine Drouilly, Déléguée Générale de l’Association Passerelle

Yolaine Drouilly, Déléguée Générale de l’Association Passerelle

Des parcours réussis pour des étudiants ouverts à tous les possibles
Ecoles de commerce et entreprises partagent ce constat : leurs effectifs ne sont pas représentatifs de la diversité de notre société. Afin de permettre un meilleur accès aux études supérieures et aux postes à responsabilités aux personnes en situation de handicap, 8 établissements adhérents à l’Association Passerelle se sont engagés pour le Concours Passerelle Dispositif Handicap. « Né en 2008 à la demande des entreprises et à l’initiative de Grenoble Ecole de Management, ce concours s’adresse aux élèves de Terminale en situation de handicap, toutes filières confondues (L, S, ES, STG et Bac Pro). Les candidats reçus sont ensuite intégrés à un IUT, BTS ou à une formation Bachelor de l’Académie de leur future école, avant de la rejoindre 2 ans plus tard. Durant cette période, ils bénéficient d’un dispositif d’accompagnement dans leur scolarité et dans la construction de leur projet professionnel ». Dispositif pérenne, celui-ci concerne depuis 4 ans 1 à 5 étudiants chaque année. « Cela peut paraitre peu mais c’est autant de parcours réussis pour des jeunes qui se disent enfin que c’est possible. »

 

Le soutien d’entreprises et d’associations engagées
Et tout cela ne pourrait être réalisable sans le soutien d’un solide réseau de partenaires. Les entreprises accompagnent ce dispositif de deux façons. Elles s’illustrent d’abord comme source de financement pour les étudiants en situation de handicap qui ont besoin d’aménagements (accompagnement d’un secrétaire, matériel spécifique,…). Elles jouent également le rôle de recruteur pour ces jeunes en recherche d’un stage, d’un contrat d’alternance ou d’un premier emploi grâce notamment à un book de CV constitué par l’Association et qui renforce le lien entre grandes écoles et entreprises. Les partenariats associatifs sont également au coeur de ce projet. « Nous travaillons avec Hanploi via le réseau social diversité uDiversal et sur la formation des référents handicaps des écoles : deux sessions ont déjà eu lieu et une troisième est d’ores et déjà financée pour 2014. Nous collaborons également avec la Fédéeh et Tremplin – Etudes, Handicap, Entreprise. »

 

Ecoles de commerce : pourquoi adhérer à ce dispositif ?
Partie prenante à la banque d’épreuve Passerelle depuis 1998, le Groupe Sup de Co Montpellier Business School s’implique cette année pour la première fois dans le Dispositif Passerelle Handicap. « Ce projet correspond tout à fait à notre politique d’égalité des chances et fait partie d’un dispositif plus général d’ouverture de l’Ecole en faveur de l’inclusion des personnes en situation de handicap. Il complète ainsi un plan d’action marqué par la mise en place du programme PHARES depuis 2 ans à l’Ecole et des aménagements pour nos étudiants avec un handicap. Nous avons réservé 10 places pour ces bacheliers en situation de handicap et avons pour objectif de communiquer sur les possibilités offertes par l’Ecole pour que ces jeunes, dont le taux d’accès à l’enseignement supérieur est insuffisant, sachent qu’un nouveau dispositif s’offre à eux, pourvu qu’ils en aient les capacités scolaires. Si poursuivre leurs études dans une business school les intéressent, c’est une façon pour eux de multiplier les débouchées. C’est aussi la garantie d’avoir des personnes dédiées à leur écoute durant toute leur scolarité. »

 

Le saviez-vous ?
De 800 à 1000 jeunes handicapés seulement suivent un cursus en grande école (estimation CGE).

 

CW.

 

Pour vous inscrire,
rendez-vous dès la rentrée prochaine sur www.passerelle-esc.com, rubrique «Handicap».