Communiqué de presse :

Les Concours Communs Polytechniques changent de nom pour devenir le Concours Commun INP (CCINP). Ce Concours s’adresse aux élèves des classes préparatoires aux grandes écoles (CPGE). Il fédère 34 écoles d’ingénieurs dans diverses spécialités de l’industrie et des services, et 29 écoles en banque de notes.

 

 

Pour Jean-Marc Le Lann, Directeur du Concours Commun INP : « Ce changement de nom est dans l’ordre des choses : ce sont les INP qui l’ont créé, et c’est l’ensemble des écoles qui le gère de A à Z. Ce concours traduit bien l’ADN des INP : une formation de haute qualité en technologie, fortement adossée à la Recherche, plus des liens étroits avec les industriels, de la pluridisciplinarité, de l’appétence pour l’international et des innovations pédagogiques. Aujourd’hui le CCP – futur CC INP – accueille des écoles appartenant à plusieurs réseaux comme Fédération Gay-Lussac, Polymeca, etc. Le Concours représente aussi les valeurs des INP. C’est le Concours de la République, ouvert à tous et d’un coût forfaitaire contrôlé. Nous n’acceptons pas uniquementles meilleurs élèves. Nous intégrons aussi des jeunes qui ont une tête bien faite et de vrais projets. J’ajoute que dans notre Concours, les choix individuels des élèves sont respectés ».

 

 

3.553 places ouvertes

 

Les inscriptions pour la session 2018 du Concours se feront online du 10 décembre au 12 janvier. Les épreuves écrites auront lieu du 30 avril au 4 mai. Les oraux, du 25 juin au 21 juillet. 3553 places sont ouvertes pour la session 2018 du concours (PT 185 places, MP 1160, PC PH 611, PC CH 603, PSI856, TSI 95, TPC43). L’an dernier, 21.100 candidats s’étaient présentés aux Concours Communs Polytechniques.

Pour les candidats, les sujets et les coefficients des épreuves varieront suivant la filière suivie. A l’écrit, tous les candidats passeront 4 épreuves : maths, physique, français-philosophie, langue vivante. En plus, en fonction de la filière suivie, chaque élève passera 2 à 3 épreuves additionnelles : modélisation de systèmes physiques ou chimiques, physique, chimie, informatique, sciences industrielles, modélisation et ingénierie numériques.

Les admissibles passeront les oraux : maths, physique-chimie, langue vivante, Travaux d’initiative personnelle encadrés (TIPE), et sciences industrielles de l’ingénieur.

Pour les écoles qui recrutent en banque d’épreuves, les candidats auront des épreuves spécifiques.

 

Groupe INP : 1er réseau français d’écoles publiques d’ingénieurs

 

Avec 21.500 étudiants, 30 grandes écoles d’ingénieurs, 73 laboratoires de recherche, 2.100 enseignants-chercheurs et 149 millions € de contrats de recherche partenariale en cours, le Groupe INP est le 1er réseau français d’écoles publiques d’ingénieurs.