Communiqué de presse :

Concours post Bac d’admission à 9 Grandes Ecoles de Management, Atout+3 ouvre à ses candidats – élèves de terminale ou étudiants en Bac+1 – la possibilité de suivre un bachelor, diplôme en trois ans ambitieux et ouvert à l’international.

 

En 2017, plus de 2 000 candidats se sont inscrits au concours, et ce sont près de 1 220 étudiants qui ont intégré l’une des 9 écoles. Du côté des statistiques, on compte parmi les admis 81% de bacheliers. Comme chaque année, plus de la moitié des candidats intégrés (59%) proviennent de la filière ES. Les bacheliers de la filière scientifique sont également bien représentés (29%). Enfin, 10% sont issus de la série STMG.

En 2018, 1 275 places seront proposées, toujours en dehors d’APB ou de toute nouvelle plateforme de répartition universitaire. « Le système du concours Atout+3 est clair et, cette année encore, les étudiants auront la possibilité de passer les épreuves dès le début 2018 avec une première session le 7 février afin de pouvoir ensuite se concentrer totalement sur le baccalauréat », commente Didier Wehrli, Délégué général du concours Atout + 3.

Les modalités du concours comportent trois épreuves écrites communes (logique et ouverture au monde, expression écrite, Anglais) et 1 oral d’anglais, commun également. Les candidats choisissent ensuite de passer un entretien oral dans les écoles pour lesquelles ils souhaitent candidater.

Le concours pourra être passé en France métropolitaine mais également dans des centres d’examens en Outre-Mer (Martinique & La Réunion) ou à l’étranger (Angleterre, Allemagne & Maroc).

Atout + 3 organisera des journées de présentation et d’entraînement pour permettre aux candidats de bénéficier de nombreux conseils et astuces pour réussir le jour J. Une nouvelle application mobile de préparation, ainsi que les annales du concours et des fiches méthodologiques sont également mises à leur disposition sur le site d’Atout+3.

Le Bachelor, obtenu après trois années d’études et reconnu à l’international, est un diplôme qui allie enseignement de qualité et professionnalisation. La quasi-totalité des écoles incluent dans leur parcours un séjour à l’international, que ce soit en stage, dans le cadre d’un projet ou d’échanges pédagogiques avec des universités partenaires. A la fin de ces trois années, l’étudiant choisit de s’insérer sur le marché du travail ou bien de poursuivre en Master (Bac + 5). Quatre diplômés sur cinq choisissent de poursuivre leurs études, dont les deux tiers au sein d’un Programme Grande Ecole.