Spécial président(e)s

 

Dominique Malard a attrapé le virus du pétrole, de l’international et de la technologie. Ce diplômé des Mines de Douai (92) a rejoint Schlumberger en 92 et s’est découvert une passion pour le monde de l’ingénieur terrain, et le style de vie qu’offre la compagnie. Après 20 ans d’une carrière sous le signe du changement, il a été nommé président de Well services en février 2011.

Dominique Malard  (Mines de Douai 92),  président Well services

Dominique Malard (Mines de Douai 92), président Well services

People, Profit, Technology
Avec 115 000 personnes, un chiffre d’affaires de 37 mds de dollars en 2011, Schlumberger est la plus grande société internationale de services pétroliers. Ancrées dans la culture de la compagnie, les trois valeurs People, Technology, Profit constituent le fondement de Schlumberger, depuissa création en 1927 par les frères alsaciens Marcel et Conrad Schlumberger. « Nous nous appuyons autant sur notre technologie que sur nos employés pour délivrer nos services et c’est grâce au retour sur investissement que nous pouvons continuer à développer nos technologies de pointe, ainsi qu’ à recruter les meilleurs ingénieurs issus des meilleures écoles et universités de par le monde. Ces valeurs font partie intégrante de notre façon d’opérer que ce soit dans les 17 segments couverts par la compagnie ou dans les fonctions support. » La technologie constitue une des forces de Schlumberger depuis sa création, elle permet à la compagnie de sécuriser les marchés, de garder sa position de leader dans des environnements de plus en plus challenging, tels que les forages en eaux profondes ou bien les domaines de haute pression et haute temperature. La taille et la distribution géographique de la compagnie – présente dans près de 85 pays -, sa population multiculturelle composée de 140 nationalités différentes, proche de ses clients, lui permettent de délivrer la même qualité de service et le même niveau de sécurité, partout dans le monde.

 

Une carrière sous le signe du changement
En 20 ans de carrière, Dominique Malard a découvert le monde, des Etats-Unis au Moyen Orient en passant par la Patagonie, le Venezuela, l’Afrique et l’Europe, et a alterné des postes opérationnels et des fonctions RH. En février 2011, il a été nommé président Well Services. Basé à Houston, il pilote au niveau mondial un des 17 segments qui couvrent la totalité du réservoir – soit plus de 10 000 personnes -, un segment composé de deux sous segments qui interviennent à différents moments de la vie du puits, la cimentation, qui fait partie du processus de construction du puits lors du forage et la stimulation qui fait partie du processus de production. Dominique Malard compare son rôle de président à celui de chef d’orchestre, il doit très bien connaître la musique, savoir jouer de la majorité des instruments, ce que permettent les parcours chez Schlumberger, pensés depuis le début. Pour asseoir sa légitimité, Dominique Malard a développé au fil de son parcours, sa capacité d’écoute des collaborateurs et des clients, a capitalisé sur son savoir faire dans les opérations, les ressources humaines et le commercial.

 

Projeter sa division dans le futur
En permanence en voyage, il a la chance d’avoir autour de lui une équipe extrêmement professionnelle et compétente, un staff à Houston et 8 vice présidents de région, tous formés à la même enseigne, équipe qu’il anime en pratiquant un management très participatif. Confronté à des enjeux de croissance importants il a pour principal challenge de projeter sa division dans le futur, de constituer un pipe line de recrues, de nouveaux ingénieurs pour arriver à délivrer les services à tous ses clients de part le monde, à atteindre ses objectifs de croissance d’ici 2015 et à l’horizon 2020. Le changement est une constante chez Schlumberger, qui requiert flexibilité, adaptabilité, il faut savoir s’adapter très rapidement aux évolutions du marché, adapter ses équipes, ses opérations. Travailler chez Schlumberger, une compagnie à la culture d’entreprise très forte, c’est un style de vie. Président à plein temps, très sollicité, connecté en permanence, Dominique Malard a besoin de passer du temps en famille pour recharger ses batteries et de faire du sport. Ce citoyen du monde, fan de sports de glisse et de moto, adore les voyages.

 

Des perspectives de carrières illimitées
Compagnie très attachante, Schlumberger fait partie du « World’s Top 50 Most Attractive Employers 2012 ». Cette société d’ingénieurs recrute des profils très diversifiés, dont 30 % de femmes, dans les grandes écoles et les meilleures universités. Elle offre à ceux qui aiment les défis techniques, des challenges technologiques très pointus dans des environnements de plus en plus complexes et des opportunités de carrières illimitées, dans le management, la vente, le marketing et la filière expertise technique, qui comprend 4 niveaux. Les « fellows », experts de niveau 4, sont des grands experts techniques reconnus par l’ensemble de l’industrie. Les futurs ingénieurs terrain sont formés en début de parcours à travers un programme très intense de 36 mois qui combine opérations sur le terrain, modules interactifs sur le web et sessions dans ses centres de formation. La compagnie déploie un système de management et de développement des collaborateurs, fondé sur la méritocratie. Les ingénieurs atteignent très rapidement un haut niveau de responsabilité, accèdent à des postes de management de plus en plus larges ; la grande majorité des managers, issus de la promotion interne, ont alterné postes opérationnels et fonctions support.

 

Un message aux jeunes diplômés…
« Si je regarde mon parcours, ceux de mes collègues, je réalise que les 3 à 5 premières années sont les plus importantes, on acquiert la formation technique et opérationnelle qui va nous aider pour la suite de notre carrière, je me suis formé aux Etats-Unis et en Argentine, j’ai eu la chance de participer à énormément d’opérations. Il faut en début de carrière, emmagasiner un bagage technique, apprendre le maximum, surtout dans l’environnement très mécanique du terrain, et trés spécialisé’ du réservoir, et surtout ne jamais hésiter à poser des questions.»

 

Une approche concrète de citoyen du monde
Inscrit dans le tissu local, Schlumberger a adopté depuis longtemps une approche de citoyen du monde et participe à la vie des populations. La compagnie déploie de nombreuses initiatives dans les pays où elle est implantée, donations de logiciels, programmes locaux de formation à la sécurité dans le domaine de la conduite, formation sur la malaria, etc. Le programme « Faculty For the Future » développé par la Fondation Schlumberger depuis 2004, a pour objectif d’aider les femmes des pays émergents et des pays en voie de développement, qui préparent un PhD ou un cursus post-doctoral, à embrasser des carrières scientifiques et techniques, à devenir des Role Model pour les générations futures. 257 femmes de 62 pays ont bénéficié de bourses leur permettant de se perfectionner pour retourner enseigner dans leur pays.

A.M.O.

 

Contact
alabadens@slb.com
dmalard@slb.com