Des étudiants de KED GE Business School animent une association dédiée à l’échange entre étudiants et dirigeants, Linkedge. Quel regard portent-ils sur ces patrons ? De quoi parlent-ils avec eux ? Réponses de son président Vincent Le Goff.

 

L’équipe de Linkedge lors de la convention APM (Association progrès du management)

L’équipe de Linkedge lors de la convention APM (Association progrès du management)

 

 

Quelle est la vocation de Linkedge ?
L’objectif est de créer un rapprochement entre étudiants et cadres ou dirigeants en dépassant la notion de réseau afin de permettre un enrichissement et une ouverture. Nous organisons des évènements favorisant la rencontre dans un cadre informel et convivial. Nous proposons ainsi une conférence le 11 février, une compétition de tennis le 22 février et la régate Euromed’s Cup les 21 et 22 mars.

 

Que découvrez-vous lors de ces échanges ?
Nous développons une vision concrète et globale de l’entreprise, tirée de l’expérience des intervenants. Ces rencontres permettent aussi de se créer un réseau, de prendre des contacts pour des stages ou emplois.

 

Quel regard en retirez-vous sur les dirigeants ?
Une mission de communication nous a été confiée lors de la dernière convention de l’APM (Association progrès du management). Les dirigeants étaient là pour apprendre, dialoguer avec leurs pairs. Les voir dans ces circonstances donne une autre image des patrons : ils nous sont apparus accessibles et ouverts. En adhérant à l’APM, ils témoignent de leur volonté de faire progresser leur entreprise en commençant par eux-mêmes ! L’un d’entre eux m’a par exemple expliqué comment féliciter quelqu’un : il faut d’abord être à son écoute, accorder de son temps, découvrir comment il a réussi.
www.linkedge-evenementiel.com

 

4 écoles françaises dans le top 20 des universités mondiales ayant formé le plus de présidents
Le Times Higher Education a publié en septembre un nouveau classement : les universités mondiales comptant le plus de présidents parmi leurs diplômés, sur la base des parcours des dirigeants des 500 entreprises ayant le plus important chiffre d’affaires (classement du magazine Fortune). Sans surprise 9 établissements américains y figurent. La France n’est pas en reste avec 3 écoles : l’École polytechnique, HEC Paris et l’ENA respectivement aux 4e, 5e et 6e places. Mines ParisTech apparait à la 17e place. Les autres pays représentés sont le Japon (4 établissements), la Corée du Sud (1) et la Chine (1).
7 établissements français sont recensées dans le top 100 des établissements ayant formé le plus de dirigeants :
Sciences Po (81e place), École des Ponts ParisTech (86e) et l’ESSEC (88e). implanté en France mais établissement international. Vincent Le Goff, élève à KEDGE Business School, il est le président de Linkedge Evénementiel, association d’échanges entre étudiants et dirigeants L’équipe de Linkedge lors de la convention APM (Association progrès du management) Linkedge invite étudiants et dirigeants à se rencontrer et échanger sur des terrains informels comme lors de la régate Euromed’s Cup 2013
http://www.timeshighereducation.co.uk/
DigitalEditions/thealmamater2013/index.html

 

« Quel dirigeant, quelle dirigeante pour demain ? » pour les diplômés des grandes écoles
L’association Grandes Écoles au Féminin s’est intéressée aux attentes des diplômés de grandes écoles vis-à-vis des dirigeants. 4 200 diplômés de ses 10 écoles membres (Centrale Paris, ENA, École des Ponts ParisTech, ESCP Europe, ESSEC, HEC Paris, INSEAD, Mines ParisTech, Polytechnique, Sciences Po) ont répondu au questionnaire. L’étude met en miroir les qualités reconnues et attendues des sondés chez le dirigeant. Il s’avère qu’à leurs yeux le dirigeant idéal est le « reflet inversé » du dirigeant actuel dans ses qualités !
Alors qu’ils estiment que le dirigeant de demain devrait :
• savoir piloter à long terme malgré la pression du court terme
• savoir motiver ses collaborateurs
• être visionnaire et savoir trancher
Les qualités qu’ils lui reconnaissent sont :
• savoir être dur pour atteindre ses objectifs
• savoir manoeuvrer et gérer l’ambigüité
• entretenir un réseau relationnel
• anticiper, relayer et s’approprier les demandes de l’actionnaire
www.grandesecolesaufeminin.fr
Follow@GEFeminin

 

A. D-F