L’Université Paris-Dauphine a affiché son soutien dès le début de la candidature de Paris aux JO 2024. En tant qu’établissement situé à Paris et un des acteurs du sport dans l’enseignement supérieur, il nous est tout de suite paru évident que ces JO étaient une formidable opportunité pour la France avec Paris en tête de proue, tant sur un plan sociétal qu’en terme de visibilité. Par Stéphane Boutiller, Directeur du Service des Sports Paris-Dauphine

 

Le sport fait partie de l’ADN de Paris-Dauphine

Notre centre sportif est équipé d’installations de grande qualité (salle de musculation, salle de danse, salle de combat, squash). Tous nos étudiants et personnels ont la possibilité d’accéder aux activités proposées et organisées par le Service des Sports (SUAPS), en collaboration avec tous les acteurs de l’université, financièrement et en termes d’emploi du temps en fonction de leur choix.

Au-delà de la démarche de pratique de masse, de l’intégration possible des pratiques physiques sportives et artistiques dans les cursus académiques, nous avons aussi approfondi notre démarche en créant le parcours Talents qui s’adresse aux sportifs de bon et haut niveau (SBN, SHN) pour la réalisation du double projet académique et sportif de cette catégorie d’étudiants. Le sport fait partie intégrante de la formation à Paris-Dauphine.

Dauphine s’investit

Nous sommes très heureux aujourd’hui, en tant qu’Université, d’avoir l’opportunité de participer à la mise en place de ces jeux en France et plus particulièrement dans la capitale, et de nous y investir. Les partenariats avec les associations et les différentes instances présentes dans le quartier fleurissent depuis quelques années et vont se poursuivre.

Depuis l’annonce officielle, nous souhaitons procéder avec méthode en rencontrant les principaux acteurs des JO 2024 et en intégrant nos étudiants et professeurs dans la réflexion de cette aventure.

Fin janvier, nous avons tout d’abord rencontré, à travers une Master class regroupant les trois promotions du parcours talents, un des acteurs principaux de la candidature de Paris 2024, pour une présentation de l’ensemble du projet afin d’envisager ensemble quelles pourraient être les attentes et les potentielles contributions de Paris-Dauphine, en termes de participation à cet évènement mondial. Nous travaillons aussi en grande proximité avec nos interlocuteurs à la Mairie de Paris au sein du cabinet de l’enseignement supérieur de la recherche et de la vie étudiante et les conseillers sports de Madame le Maire.

Nos étudiants se sont aussi très vite mobilisés

Notamment les associations Dauphine Débat Discussion (DDD) et l’association Sportive (AS) qui se sont associées pour organiser le 13 avril dernier une table-ronde sur le thème des Jeux Olympiques de Paris 2024.  La Ministre des Sports nous a fait le plaisir d’être parmi nous, accompagnée d’un représentant handisport de la commission des athlètes de Paris 2024. Les étudiants de l’Université Paris Dauphine ont pu échanger avec deux acteurs majeurs sur les différents aspects de l’organisation des Jeux. Livraison, rénovation des infrastructures, problématiques de budget, préparation des athlètes, implication des étudiants : autant de défis à relever pour faire de ces Jeux Olympiques en France une réussite et autant de questions qui ont été soulevées au cours de cette conférence.

Madame La Ministre a précisé sa volonté de « travailler dans la transversalité pour amener une autre expertise qui valorise la pratique sportive ». Paris-Dauphine est très sensible à ce discours qui vise à « réduire les différences pour permettre une réussite commune impliquant tous les acteurs du projet ».

L’engagement citoyen de Paris-Dauphine, avec en particulier son programme « Égalité des Chances », est au cœur des valeurs de l’Université et le sport est un moyen formidable de toucher tous les publics et de permettre de les réunir. En tant que membres fondateurs de PSL, nous réfléchissons aussi, avec le service des sports de Paris Sciences et Lettres, aux moyens de faire rayonner les JO 2014 en unissant les 26 établissements et organismes de recherche parisiens prestigieux de PSL autour de cet évènement planétaire.

En partenariat avec les autres établissements universitaires de France, Paris Dauphine s’engage également dans les projets de Paris 2024 portés par le Groupement des Directeurs de SUAPS (GNDS) et le Groupe APS de la conférence des Grandes Écoles (CGE)

La sensibilisation et la réflexion s’effectuent donc à tous les niveaux :

  • A Paris Dauphine : par le Service des Sports, à travers les départements académiques dans le cadre de l’offre de formation, au sein de la Présidence par son soutien sans faille.
  • Avec la DFVE et les associations Dauphinoises.
  • Avec les Ministères de la Recherche et celui de la Jeunesse et des Sports.
  • Avec le Rectorat de Paris (Génération 2024).
  • Avec la Mairie de Paris au quotidien.
  • Avec la Ligue IDF du Sport Universitaire (FFSU)

La mobilisation est à la hauteur de l’engagement de l’université pour les pratiques physiques sportives et artistiques et nous mettrons tous les moyens qui sont à notre disposition pour accompagner ces JO 2024.

 

Maîtrisez les 8 essentiels du communicant

Découvrez les conseils d’Assaël Adary, président d’Occurrence et coauteur du Communicator, pour réveiller le communicant qui est en vous !

norelem : l’industrie 4.0 n’attend que vous !

« Laissez-vous gagner par l’usine du futur 4.0 et découvrez un monde d’opportunités » assure Coskun Duman, Directeur Général du groupe norelem.

L’enseignement privé lucratif, premier responsable de la crise de la dette étudiante américaine

La croissance rapide de la dette étudiante américaine inquiète de nombreux observateurs qui craignent l’éclatement d’une crise financière systémique analogue à celle des subprimes.

À quelles carrières rêvent les jeunes étudiantes avant d’être influencées par leur formation et leurs stages ?

L’EDHEC NewGen Talent centre a étudié les aspirations des jeunes étudiantes en les comparant à celles de leurs collègues masculins… Quels secteurs, fonctions, entreprises, pays les attirent ? Quels sont leurs objectifs de carrière ? Quel sens donnent-elles au travail ? Qu’attendent-elles de l’entreprise ? Telles sont les principales thématiques de cette étude.

Le Directeur marketing 2019, un marketer disrupté ?

Fin du marketing de masse, ère des réseaux sociaux, big data et intelligence artificielle, nouvelles compétences et nouveaux métiers… Le département marketing s’est complètement transformé ces dernières années. Nos experts reviennent sur les nouveaux défis...

[TRIBUNE LIBRE] L’industrie et ses métiers changent, faisons-le savoir !

L’industrie recrute massivement, pourtant les entreprises rencontrent d’importantes difficultés de recrutement dans une vingtaine de métiers, maintenant exacerbées par le redémarrage de l’industrie dont la presse se fait écho. Ces tensions sont dues à une image obsolète de l’usine et à une méconnaissance des métiers.

IoT : la révolution de la data est en marche !

Les compétences que les ingénieurs doivent développer pour répondre aux attentes d’un marché des IoT qui s’élèvera à 1 100 milliards $ à l’horizon 2025

GBH : cultivons l’envie d’entreprendre

Si Michel Lapeyre est un DG épanoui, c’est parce que le Groupe Bernard Hayot est un acteur 100 % familial qui offre de réelles opportunités dans un contexte international challengeant !

Total tête de proue du projet Amiral

Avec le Projet Amiral, Total accélère son développement au Moyen-Orient. Son directeur, Jean-Jacques Mosconi (ENS 77), dévoile les contours de ce nouveau complexe pétrochimique et les challenges qui attendent les jeunes diplômés.   Après avoir...

Les chercheurs de l’ISAE-SUPAERO travaillent à mieux comprendre le fonctionnement cérébral

Saviez-vous que l’ISAE-SUPAERO, leader mondial en ingénierie aérospatiale et aéronautique, disposait d’une équipe de recherche de pointe dédiée à la neuro-ergonomie ?