Communiqué de presse :

La start-up montpelliéraine CodinGame publie officiellement son rapport annuel sur le métier de développeur après avoir interrogé 9 000 passionnés du code dans 120 pays différents. Pour la deuxième année consécutive, l’entreprise dresse le portrait de sa communauté de développeurs, leurs habitudes et les particularités de leur profession. Focus sur les résultats de la plus grande étude au monde qui met en lumière les techniques que les entreprises françaises utilisent pour séduire des développeurs.

 

Uniquement 6,4% de développeurs recherchent activement un emploi

CodinGame, créée à Montpellier en 2014, constitue d’ores et déjà une référence dans le monde de la programmation. Depuis deux ans, l’entreprise interroge sa communauté grandissante de développeurs sur leurs habitudes et leur passion pour le code. La plateforme, restante gratuite pour tous les programmeurs, leur propose d’améliorer leurs compétences en code et d’en acquérir de nouvelles.
L’étude menée en novembre et décembre 2018 auprès de 9 000 passionnés du code dans 120 pays différents montre que les développeurs sont heureux dans leur travail. 81% de répondants ont déclaré qu’ils aimaient leur job. Malgré ce constat plus que positif, le turnover guette : la plus grande partie des personnes interrogées déclare garder le même poste moins de trois ans. Les principales raisons citées sont : la recherche d’un meilleur salaire (60.3%), de la possibilité d’évolutions professionnelles plus intéressantes (49%) ou encore le besoin de changer d’environnement (39%).

 

Les entreprises emploient de différents moyens pour attirer des développeurs

73,4% des développeurs qui ont participé à l’enquête de Codingame déclarent privilégier LinkedIn dans leurs recherches de nouvelles opportunités professionnelles. Pour trouver un nouvel emploi, la moitié de développeurs se tourne vers son réseau : 47% déclarent qu’ils parlent régulièrement de leurs recherches à leurs amis et famille. Pour attirer des développeurs, les entreprises n’hésitent plus à mettre LinkedIn au centre de leur stratégie marque employeur, en proposant des contenus intéressants qui reflètent l’activité de l’entreprise ou de son secteur.
Les recruteurs tentent aussi de séduire les développeurs à l’occasion de l’organisation d’événements qui leur sont dédiés ou en organisant ces rencontres eux-mêmes. Un hackathon ou un concours de code sont d’excellents vecteurs pour intéresser les développeurs, renforcer sa marque employeur et promouvoir son entreprise comme un lieu de travail « technophile ». Les entreprises n’hésitent plus à ajouter à leurs contacts LinkedIn tous les développeurs rencontrés lors de ces événements !

 

Un blog d’entreprise : excellent vecteur de promotion de sa marque employeur

Bien que cela ne soit pas forcément la solution à privilégier pour des recrutements sur des volumes restreints, investir dans la création de contenu peut s’avérer payant en cas de campagnes de recrutement plus importantes et récurrentes. Un blog d’entreprise est un excellent vecteur de promotion de sa marque employeur.
Les entreprises tentent de proposer aux développeurs des contenus et des aperçus de ce que cela veut dire de travailler avec elles. Les sociétés créent leur propre lectorat de développeurs, qui y penseront au moment où ils auront envie de changer de job ! Il est aussi intéressant pour les entreprises d’utiliser leur blog pour diffuser des offres de postes en cours.

 

Les propositions auxquelles les développeurs ne peuvent résister

CodinGame souligne que promouvoir sa marque employeur signifie présenter l’entreprise sur le marché en tant que lieu où il fait bon travailler.
Pour construire une marque employeur solide, il est nécessaire d’identifier ce qui est important aux yeux des développeurs. Selon l’étude de CodinGame, 70,2% des développeurs déclarent préférer travailler en équipe que seuls. Cet esprit d’équipe attire les jeunes développeurs et développeuses de plus en plus. Les employeurs n’hésitent plus à partager des vidéos et des photos des dernières sorties et des after-work d’équipe. Les entreprises qui cherchent à embaucher doivent s’assurer de bien faire ressortir cette dynamique collective ainsi que leurs valeurs de team building.