Fiche d’identité :
Fabien Mathiot – 24 ans – Originaire des Charentes Maritime- Master 2 Ergonomie des activités physiques, ingénierie et conception des produits – Université Savoie Mont Blanc

 

Fasciné par les grands espaces, la mer est un terrain de jeu idéal pour Fabien. Sauveteur-maître nageur depuis 5 ans, il gère son temps aujourd’hui entre ses cours, le surf et son projet de création d’entreprise. Portrait d’un étudiant qui garde les pieds sur terre !

 

Fabien Mathiot

Fabien Mathiot

Après une année en DUT Génie Civil, Fabien a le déclic. Il veut devenir sauveteur en mer et faire de sa passion son métier. Après 2 années en STAPS à Angoulême, le jeune homme – déterminé – poursuit ses études en L3 STAPS à Bordeaux jusqu’en M2 à l’Université Savoie Mont Blanc. « Par ma spécialité, je suis à l’interface entre l’homme, le matériel et l’environnement. Ingénieur du sport, c’est exactement ce qui me correspond ! J’ai toujours eu l’ambition de faire quelque chose qui me plaît vraiment. »

Et parce-qu’il cherche toujours à se dépasser, Fabien intègre le parcours entrepreneuriat en parallèle de son M2 dans la perspective de créer et commercialiser un système de flottabilité accessible à tous. « Par mon expérience de sauveteur en mer, je me suis aperçu que les accidents sont généralement des accidents « bêtes » dû à des crampes ou à des malaises, qui peuvent être évités. Mon projet consiste à développer un dispositif de bouée gonflable pour les surfeurs, les nageurs ou les pécheurs par exemple. Qu’il soit le plus minimaliste possible, esthétique et le moins gênant ! »
Encore au stade de prototype, Fabien s’investit à 100 % dans cette aventure qu’il porte seul grâce au soutien financier d’un partenariat privé. « L’été dernier, j’ai rencontré l’un de mes futurs investisseurs alors que je surveillais une plage ! » Une belle rencontre qui pousse Fabien à donner naturellement le meilleur de lui-même. « Nous avons découvert notre passion commune pour les sports aquatiques, et c’est ainsi qu’il a décidé de me soutenir dans la concrétisation de mon projet. Même s’il ne marche pas, je me serai formé par moi-même et en ça c’est extraordinaire ! »

Proactif et confiant dans l’avenir, le jeune homme profite aussi du soutien de sa famille et ses amis. « Je suis très proche de mon oncle lui-aussi entrepreneur, il me donne de nombreux conseils. La première règle est de se trouver le temps nécessaire pour avancer. J’ai toujours eu cette idée dans un coin de ma tête sans me dire que c’était concrètement envisageable, ce projet repose aujourd’hui sur mes épaules de A à Z. L’organisation, elle est pour soi-même, pour personne d’autre !  »

Et lorsque le jeune homme s’accorde quelques heures de plaisir, il enfile sa combinaison et court rejoindre l’océan. « La force des éléments me fait vibrer. Je pourrais y rester durant des heures ! Je continue également le sauvetage en mer comme moniteur. Je garde le même plaisir depuis 3 ans à transmettre ma passion aux nouveaux. La saison estivale reste définitivement le moment de l’année que j’attends le plus ! »

En osmose parfaite avec les valeurs de son sport et attaché à son équilibre personnel, Fabien poursuite le développement de son projet entrepreneurial grâce à l’incubateur de son université. Avec pour premiers « clients » ses confrères sauveteurs, nul doute que le jeune homme saura aller au bout de ses envies sur terre comme sur mer !

 

Portrait chinois :
• Ton péché mignon : les sports de glisse, je peux y passer des journées entières
• Ton credo : « No pain no gain »
• Un animal : l’oiseau pour la liberté
• Un rêve : faire le tour du monde en voilier dans 10 ou 20 ans. C’est un rêve que j’ai envie de mériter et de construire grâce à mon travail et aux projets que je porte• Ton modèle : Mike Horn, il me fascine par son engagement physique et mental

 

Audrey Froitier