Depuis quelques mois, la Grande Arche accueille de nouveaux résidents : 500 étudiants ont investi le monument. Et pour cause, le Collège de Paris a ouvert un nouveau campus à La Défense. Sont désormais réunis Ascencia Business School, Ecole Conte, Digital College et Ascencia Sport. Nouvelles opportunités de collaboration et pédagogie innovante sont déjà au menu.

 

Le collège de Paris, créé il y a 7 ans, est à identifier comme « un acteur de reprise d’écoles » d’après son président, Olivier de Lagarde. Une quinzaine d’établissements d’enseignement supérieur à son actif, il réhabilite des écoles pour « les faire décoller ou redécoller ». Son objectif : promouvoir la formation made in France. Art, mode, sport, management, hôtellerie, œnologie, les champs disciplinaires varient et se réunissent. Une synergie qui se concrétise par l’ouverture d’un nouveau campus en plein cœur du quartier d’affaires.

Nouveau campus, nouvelles opportunités

Dans l’axe historique parisien, à proximité des entreprises, quatre écoles du Collège de Paris ont emménagé :

* Ascencia Business School, école de commerce et de management

* Ecole Conte, spécialisée dans les arts appliqués (mode, textile, design, luxe)

* Digital College, startup school axée sur le numérique

* Ascencia Sport, école de management du sport

Olivier de Lagarde, président du Collège de Paris

Olivier de Lagarde, président du Collège de Paris

Dispensés aussi sur ce campus des cours d’ELFE – Ecole de langue française, « qui évolue vers une école de langue, culture et civilisation française », précise Olivier de Lagarde ; et le cursus Management de la Gastronomie et de l’Œnologie.

Au sein de l’Arche de La Défense, les étudiants sont aujourd’hui accueillis dans des « locaux plus grands et de meilleure qualité », se félicite le président du Collège de Paris. « Les étudiants se sentent mieux accueillis et privilégiés d’être les premiers dans ces locaux », surenchérit Fabrice Vigreux, directeur du développement stratégique. Ce gain de place permettra aux écoles de recevoir plus d’étudiants dès la rentrée prochaine.

Derrière ce déménagement, un enjeu stratégique aussi. Le Collège de Paris veut profiter de cette nouvelle implantation pour se rendre plus attractif ; auprès des partenaires, des entreprises et des étudiants. Bénéficier d’une mise en lumière pour mieux se développer.

Des équipements utiles à tous les étudiants

Créativité et innovation, maître-mots de ce nouveau campus, se matérialisent par plusieurs installations : salles d’infographie, tissuthèque, ateliers de design, salles de soutenances virtuelles, Fablab … Ouverts à tous, ces espaces permettent de resserrer les liens entre étudiants des diverses formations. Olivier de Lagarde les présente comme « des outils au service de projets transversaux ».

« La cohésion entre les filières et le sentiment d’appartenance aux écoles sont plus forts depuis l’ouverture de ce nouveau campus » – Fabrice Vigreux, directeur du développement stratégique

Autre projet : MyDigitalUniversity. Cette plateforme numérique, dont la mise en ligne est prévue à la fin de l’année, permettra de diffuser des contenus digitalisés. Une sorte de passerelle digitale pour interconnecter les écoles du groupe, en France et à l’étranger.

Une prouesse architecturale

« Refléter notre esprit pédagogique dans le campus », tel était l’objectif premier de ce site pour Olivier de Lagarde. L’architecte Marc Seifert, du cabinet Equerre, l’expert des lieux d’enseignement, a fait de son ambition une réalité. Des locaux modernes et accessibles, tout est pensé et millimétré pour accueillir les étudiants dans les meilleures conditions. « C’est un coup de génie : être à la fois un établissement autonome avec une entrée dans l’Arche de La Défense », s’enthousiasme le président du Collège de Paris. Le projet était un défi technique et architectural au sein d’un lieu aux fortes contraintes : immeuble de grande hauteur, monument et normes publiques. Après seulement 4 mois de travaux, 2 800 m² ont été remis à neuf. Un nouveau look, pour une nouvelle vie de campus.

Et après ?

Considéré comme un test, ce nouveau campus ouvre la voie des possibles. Déjà, le groupe prépare l’agrandissement, la rénovation ou le déménagement de plusieurs sites : Evry, Saint-Etienne, Lyon, Paris… Parmi les autres projets, un développement à l’international pour attirer des étudiants étrangers qui se montrent de plus en plus intéressés « par des domaines au cœur de l’excellence française : gastronomie et œnologie, luxe et mode, marketing et tourisme hôtelier » cite le président.

Le groupe, déjà basé à Lyon, St Etienne, Clermont-Ferrand et Bourges, suite au rachat de l’école de management en alternance ECEMA, souhaite aussi s’étendre en région. De nouveaux sites pourraient ouvrir dans d’autres villes, « en lien avec les besoins du tissu économique local », avance Fabrice Vigreux. Enfin, le développement de l’offre pédagogique se prépare pour la rentrée 2018  dans les domaines porteurs du management de projet, de la banque, assurance et immobilier ou encore du management digital du secteur de l’hôtellerie.

Pour en savoir plus sur les atouts de ce nouveau campus, voir l’interview vidéo d’Olivier de Lagarde

Vous devez autoriser Youtube sur notre site Internet pour voir la vidéo qui est insérée dans cette page en cliquant ici : Gestion des cookies