Référence dans l’assurance-crédit, la gestion des risques et l’économie mondiale depuis plus de 70 ans, Coface regroupe des qualités parmi les plus attractives. Véritable multinationale à taille humaine possédant les atouts et l’agilité d’une PME, le groupe agit au quotidien au service de ses 50 000 entreprises clientes dans le monde entier. A leur côté, Coface les protège et les aide à prendre les décisions de crédit nécessaires pour renforcer leur capacité à vendre sur leurs marchés nationaux et d’exportation. Et offre en contrepartie à ses collaborateurs des missions engageantes, leur permettant de se forger une véritable expertise et d’évoluer rapidement. Rencontre avec son emblématique Chief Executive Officer : Xavier Durand (X 83, Ponts ParisTech 88).

 

« Coface agit au cœur même de l’économie mondiale. » C’est avant tout ce qui a convaincu Xavier Durand d’accepter la direction générale du groupe, un leader mondial de l’assurance-crédit, voici maintenant deux ans.

En prise directe avec l’actualité

« Chaque jour, avec quelques 500 milliards de créances garanties dans 200 pays, nos équipes aident 50 000 entreprises clientes à croître et à se développer dans tous les secteurs de l’économie. Pour donner une idée de notre champ d’action, nous pouvons dire que pratiquement tout ce qui paraît, chaque jour, dans la presse nous concerne. D’innombrables aspects de l’actualité peuvent en effet avoir un impact sur les décisions que nous avons à prendre et sur le service que nous rendons à nos clients ; qui est avant toute chose, d’optimiser leurs ventes. » Mais, naturellement, ce qui vaut pour lui, Xavier Durand a bien conscience que cela concerne également les jeunes talents en recherche d’une entreprise où faire ses armes, s’épanouir et progresser rapidement.

10 000 décisions par jour !

« Si rejoindre Coface représente une opportunité d’œuvrer au sein d’une vraie multinationale, l’immense avantage de la nôtre est d’être à taille humaine. Nos 4 300 collaborateurs travaillent dans 66 pays et sont amenés à prendre, chaque jour, environ 10 000 décisions de crédit. Nous opérons donc dans un domaine extrêmement responsabilisant. N’oublions pas que derrière les chiffres se tient l’expert, un homme ou une femme de conviction, qui doit faire preuve de courage, de discernement et être capable d’avoir une vision du métier. Sachant, et c’est important, que nous ne sommes jamais tout à fait seuls : au cœur des décisions à prendre concernant plusieurs pays, la dimension collaborative de nos métiers est tout aussi capitale. »

Le monde et le Big Data pour terrain de jeu

Lorsqu’il a pris son poste, Xavier Durand a décidé d’effectuer un tour du monde dans le but de mieux comprendre le marché et ses nouveaux clients. Au Mexique, il a rencontré un important producteur de denrées alimentaires ayant fait le voyage spécialement depuis l’Argentine pour lui expliquer combien l’intervention de Coface lui était essentielle, lui dont les clients étaient principalement asiatiques et dont la solvabilité était cruciale. D’autres clients rencontrés de type TPE/PME lui ont fait le même constat. « En l’espace de quelques jours, j’avais touché du doigt l’essentiel de notre mission et son importance ». Il a aussi rapidement saisi que l’une des priorités de sa future stratégie serait d’investir dans les technologies digitales, notamment le Big Data pour améliorer son service aux entreprises, chantier aujourd’hui bien enclenché avec des investissements majeurs à la clé.

Définitivement multiculturel

Ayant travaillé 25 ans au sein de services financiers et assumé des responsabilités business dans plus de 30 pays différents, Xavier Durand mesure parfaitement les avantages considérables mais aussi les contraintes apportés par le multiculturalisme. « La diversité, qu’elle relève de la culture, du milieu social ou de la personnalité, est la grande clé de la performance. Cela dit, il existe d’importantes différences culturelles d’un pays ou d’un continent à l’autre. Or, pour être efficace, atteindre le but commun et franchir l’obstacle que peuvent représenter ces différences, c’est au manager de s’adapter. Je crois à un management aussi individualisé que possible. Il est important de s’intéresser à chaque collaborateur afin de créer avec lui une relation de confiance, tout en posant parallèlement des règles du jeu communes pour faciliter le fonctionnement collectif. »

De réelles perspectives

Si la gestion du risque constitue de manière générale une excellente école pour les jeunes talents, mise en œuvre au sein d’un groupe comme Coface, elle acquiert encore d’autres attraits. « Nous exerçons un métier d’expertise où l’on se bâtit de solides compétences. L’avantage de travailler dans une entreprise à taille humaine est que les opportunités de saisir l’ensemble du business comme de prendre rapidement des responsabilités sont fréquentes. D’autant que nous avons mis en place des passerelles facilitant la mobilité fonctionnelle comme géographique de ceux qui le désirent. Etant entendu que notre présence directe dans 66 pays démultiplie davantage les opportunités. Quant à notre politique RH, elle articule sa dynamique autour de 4 piliers : soigner l’intégration, développer les talents, favoriser leur évolution et reconnaître la performance. »

Qu’est-ce qui, de vos années passées à l’X, aura été le plus précieux et continue de vous accompagner aujourd’hui encore ? « A l’évidence, j’évoquerais cet esprit d’analyse et de synthèse que l’on y acquiert : au-delà de l’exercice technique, la synthèse est le sens même. Pouvoir aborder des problématiques complexes, les simplifier et les rendre, disons, « digérables » à tous les niveaux de l’entreprise, elle-même machine complexe, est indispensable afin de permettre à tous de s’aligner autour de la vision et la stratégie retenues. »

Les 5 atouts majeurs d’un leader mondial : « Une raison d’être et une vision communes. Une culture et des valeurs fortes et partagées. Une véritable expertise, reconnue de tous. Un savoir-faire différencié. Une infrastructure performante et innovante. Et enfin, atout non négligeable, une solide notoriété. »

 

Des chiffres et des êtres : 1 411 M€ de CA en 2016 / 4300 collaborateurs / 50 000 entreprises clientes / Présence directe dans 66 pays et indirecte dans plus de 100 pays, business assuré dans 200 pays.

contact : communication@coface.com

 

 

Bac+2, Bac+5 : ces diplômes sont-ils rentables ? Où sont les débouchés ?

Adzuna, annonce les résultats de l’édition 2018 de son étude portant sur la valeur des diplômes en France. Adzuna a analysé les 850 000 offres disponibles sur son site en avril 2018, afin d’évaluer la rentabilité des études supérieures en comparant leurs coûts et les salaires proposés à leurs diplômés.

Baromètre de l’économie numérique, 17ème édition : Les français et l’intelligence artificielle

La chaire d’Économie numérique de l’Université Paris-Dauphine publie la 17ème édition de son baromètre trimestriel de l’économie numérique, réalisé avec Médiamétrie, sur l’intelligence artificielle.

L’ANSES, sentinelle des crises sanitaires

De la santé animale aux risques alimentaires en passant par la santé des végétaux, l’ANSES œuvre en cas de crise sanitaire pour nous protéger. Gilles Salvat, promu Directeur Général Délégué à la recherche et à la référence, nous emmène dans les coulisses de l’ANSES.

Le cabinet de conseil ÉVIDENCE se lance et recrute deux directeurs Médias et Contenus

Lancé en janvier, le cabinet de conseil en stratégie et communication ÉVIDENCE vient de recruter Caroline Philips, l’ex-directrice des relations presse du groupe Air Liquide, comme Directrice Médias ; et Thierry Massé, ancien dirigeant de presse chez Emap et Hersant, en tant que Directeur des Contenus.

Compliance et gestion des risques, gardiens du temple

La fonction gestion des risques veille sur une entreprise en proie à toujours plus de menaces. Mais depuis dix ans, une nouvelle fonction émerge : compliance officer, rendue aujourd’hui obligatoire dans les grandes entreprises par la loi Sapin 2. Chantal Cutajar...

Relation client réinventée, nouveaux métiers spécialisés : rencontre avec la banque 2.0

Le secteur bancaire attire toujours autant de jeunes diplômés, notamment grâce à la réinvention de ses métiers et de la relation client. Olivier Levyne, responsable des spécialisations Finance à l’ISC Paris et Michel Piano, DG du CFPB, l’école supérieure de la banque,...

Le big data au service de la direction financière

Entre opportunités et dangers, le big data s’immisce dans des professions jusqu’ici épargnées, impactant aujourd’hui la direction financière. Fanny Rabouille, coresponsable à Grenoble École de Management du Mastère Spécialisé Big Data, nous explique ces mutations.  ...

Au cœur des FinTech : ces acteurs qui challengent les institutions bancaires

L’arrivée du numérique a bousculé les pratiques des particuliers usagers comme celles des professionnels de la banque. De nouveaux acteurs se déploient : les FinTech. Qui sont-elles ? Comment challengent-elles les banques traditionnelles ? Explications de Claire...

Conférence « Manager avec l’IA » décryptée par Cécile Dejoux le 9 avril 2018

Communiqué de presse : Tout le monde parle de l’Intelligence Artificielle, de son impact sur le travail et de la nécessité pour les collaborateurs de s’adapter à cette nouvelle transformation en développant de nouvelles compétences. Mais de quelles compétences,...

Baromètre « Les jeunes et l’industrie » : Arts et Métiers dévoile les résultats de son étude avec OpinionWay

Communiqué de presse : Arts et Métiers renouvelle son engagement dans la Semaine de l’Industrie, qui se déroule du 26 mars au 1er avril prochains, et présente les résultats de la 6e édition du baromètre « Les jeunes et l’industrie », destinée à comprendre et analyser...