L’un des objectifs de l’étudiant est de développer de nouvelles compétences pour se démarquer dans le monde du travail. Les Junior-Entreprises offrent une autre vision de l’expérience professionnelle et permettent d’acquérir des compétences uniques. La Confédération Nationale des Junior-Entreprises vous propose de devenir Junior Entrepreneur.

BNP Paribas interviewé lors du forum de recrutement des partenaires

BNP Paribas interviewé lors du forum de recrutement des partenaires

Quelles missions pour quelles plus-values ?
Association implantée au sein d’un établissement d’enseignement supérieur, la Junior-Entreprise fonctionne comme une petite entreprise. Elle permet aux étudiants de mettre en pratique l’enseignement théorique en réalisant des projets pour le compte de professionnels. Chaque Junior- Entreprise propose des services correspondant aux domaines d’activité enseignés par l’école.
Au sein de sa J.E. il est possible d’occuper de nombreux postes. « Du chargé d’affaires au président, en passant par le trésorier et le responsable commercial, tous les membres de l’organisation développent des acquis personnels et collectifs », explique Pierre Bertrand, président de Centrale Lille Projets.
Les missions de ces postes sont à forte valeur ajoutée. « S’investir en Junior-Entreprise, c’est se mettre dans la peau d’un dirigeant ou d’un responsable de secteur avant l’heure. C’est aussi adopter une posture d’entrepreneur et découvrir les rouages du développement d’une petite entreprise », ajoute Charlyne Giraud, vice-présidente de la Confédération Nationale des Junior-Entreprises.

 

Construire un réseau et faire valoir ses compétences
Les Junior-Entrepreneurs travaillent pour des clients variés : grands groupes, institutions, PME et secteur associatif. De quoi construire un solide carnet d’adresses avant même d’avoir terminé ses études ! Enfin, l’expérience en J.E. est une façon de financer ses études : les étudiants sont rémunérés pour les projets réalisés. « Cette expérience propulse véritablement la carrière de ces étudiants passionnés, témoigne Dennis Ceragioli International Manager chez ESCadrille Toulouse Junior Conseil. Aujourd’hui, je suis associé de TBSeeds, l’incubateur de Toulouse Business School. »
Quant à Nevyana Delhomme (vice-trésorière et directrice communication de la même J.E.), après le management d’une étude déterminant le business model d’une application mobile, elle s’est associée à la SAS de son client à hauteur de 3 %.

 

Appartenez à un mouvement national et international
En devenant Junior-Entrepreneur, vous rejoignez le plus grand mouvement étudiant confédéré de France, expert depuis plus de 45 ans. Au total, 170 Junior-Entreprises présentes sur le territoire français font travailler 17 600 étudiants chaque année sur les missions des entreprises. En intégrant le mouvement, vous serez formé et développerez de nouvelles compétences. Proposées par la CNJE, des formations portent notamment sur la gestion d’entreprise : comptabilité et trésorerie, développement commercial, gestion des ressources humaines, etc. Outre la CNJE, ce sont aussi des professionnels impliqués comme BNP Paribas, ALTEN, EY et ENGIE, partenaires du mouvement, qui vous transmettront leurs savoirs. En plus de ces formations, vous participerez à des rassemblements de 100 à 1 000 Junior- Entrepreneurs plusieurs fois par an. Lors des congrès nationaux vous pourrez représenter votre Junior-Entreprise et concourir à de nombreux prix afin de devenir peut-être la meilleure J.E. de France.

 

Bien plus qu’un mouvement national, le concept Junior-Entreprise s’est exporté à l’international, il compte aujourd’hui 280 structures aux quatre coins du globe. « Mais être à la J.E. c’est surtout une belle aventure humaine, c’est appartenir à une équipe d’étudiants soudés et surmotivés pour faire grandir leur junior », conclut Delphine Rattez, trésorière chez Audencia Junior Conseil.

 

CONTACT :
rejoindre@cnje.orghttp://www.junior-entreprises.com