Le Club Alma est l’association étudiante de conférences, débats et réflexion du Campus Eiffel. Il a été conçu en 2016 par des étudiants de l’ECE Paris et de l’ESCE. Pour finir son premier mandat en beauté, l’équipe fondatrice a créé et organisé le 20 avril dernier la CAPLA 2017 – Club Alma pour l’Avenir, afin de sensibiliser les futurs acteurs de ce monde. Sarah Mougharbel, vice-présidente chargée de la stratégie et des partenariats au Club Alma, nous dit tout.

 

La naissance de l’idée

Je m’en souviens, nous étions en train d’admirer les fleurs de magnolias dans un parc à côté de l’école et Maxime Loubar, le fondateur de l’association, m’avait fait remarquer que la plupart des étudiants présents dans le parc avaient les yeux rivés sur leurs portables plutôt que plongés dans le spectacle que nous offre la nature. S’en suivit une longue conversation sur la sensibilisation des étudiants quant à l’environnement et au rôle que nous jouerons demain pour sa protection. C’est donc de quelques fleurs de magnolias à peine écloses qu’est né le projet de la CAPLA 2017.

Un long travail jusqu’au jour J

Anthony Tran, vice-président chargé de la CAPLA 2017 au Club Alma, a lancé des sessions de formation pour démarcher des entreprises et les faire intervenir durant notre évènement. Avec Maxime, nous nous sommes également rendus au Salon de l’Agriculture pour présenter notre projet. La première question qu’on nous posait suite à notre présentation ? « C’est combien pour tenir un stand pendant la CAPLA 2017 ? ». Étonnés, nous leur avons tous confirmé que la participation à l’évènement était bien évidemment gratuite !

Maxime s’est chargé de faire venir les conférenciers : Maxime de Rostolan, pionnier de la permaculture en France et fondateur de Blue Bees et Fermes d’Avenir, ainsi que Christian Kroll, fondateur d’Ecosia, un moteur de recherche qui transforme ses bénéfices en arbres.

 

La CAPLA 2017 en live

La matinée de la CAPLA 2017 a été réservée à l’accueil des entreprises et associations invitées qui tenaient des stands dans la cour du campus. Une belle occasion pour les étudiants de découvrir leurs différents projets et engagements. L’après-midi a quant à elle été réservée à deux conférence : celle de Maxime de Rostolan, sur le thème « Le biomimétisme : produire en s’inspirant de la nature » et la seconde où Christian Kroll a tenté de répondre à la question : « How could technologies save our planet? ». Notre réussite ? Avoir réuni sur notre campus 19 entreprises et associations véritablement engagées dans la cause environnementale, des figures de l’écologie et des centaines d’étudiants prêts à devenir les acteurs du changement.

La CAPLA : pourquoi, comment ?

« Depuis mon entrée au collège, je cultive l’ambition de participer à une véritable transition énergétique et sociétale. C’est la raison pour laquelle j’oriente depuis 6 ans mes études vers le développement durable. Le changement de paradigme pour lequel je me bats implique une dévotion profonde pour le bien commun. C’est aussi pour cela que j’ai fondé le Club Alma : permettre une pluralité des savoirs et des sensibilités puisque l’ouverture d’esprit n’est pas une fracture du crâne. Au fond, je souhaite faire partie de ceux qui amorceront ce virage des mentalités, un virage à négocier avec tous ceux qui en auront la volonté afin que la ligne droite qui s’en suivra soit celle qui mène à une prise de conscience collective. Nous pouvons tous agir pour un monde plus juste et plus propre. Je crois que la meilleure des énergies renouvelables, c’est encore la matière grise. » – Maxime Loubar, Président-Fondateur du Club Alma

 

Réseaux sociaux : Facebook.com/clubalma.paris et Twitter.com/clubalma_