Toiles en désordre, odeur envoûtante d’huile et de térébenthine. c’est au coeur de son atelier que le peintre CHRIS m’accueille chaleureusement. Rencontre exclusive avec un Artiste inclassable, dont l’oeuvre intemporelle et singulière laissera sans aucun doute une trace indélébile dans les empreintes du temps .

CHRIS, de son vrai nom Christian Weppe, a été très jeune habité par l’Art notamment une vocation pour la peinture. A 17 ans, il réalise sa première exposition personnelle au Musée de Béthune, 40 ans plus tard, l’amour de la Peinture et de la Création l’anime toujours aussi intensément.

 

Une démarche très personnelle
Parfait autodidacte, CHRIS a appris la technique de la peinture à l’huile en découvrant et en observant les maitres anciens tels que les maitres flamands. Cette technique, qu’il qualifie de ‘‘pure’’, CHRIS l’a longuement travaillée, approfondie et ajustée pour aboutir à une démarche très personnelle. Enduction des toiles au blanc d’argent, utilisation de pigments naturels, jeu de transparences, couches successives… L’oeuvre aboutit à un jeu remarquable de formes dans une profondeur singulière de la matière et une sonorité exceptionnelle de la couleur. Beaucoup disent d’ailleurs que dans l’oeuvre de CHRIS il y a comme une ‘‘troisième dimension’’. « Si c’est un torchis, on doit sentir le torchis », s’exprime CHRIS.

 

L’obsession du temps qui passe
Comme de nombreux peintres, CHRI S a tout d’abord travaillé des thèmes très classiques tels que les paysages, les fleurs, les marines, etc. Peu à peu, on retrouve dans chacun de ses sujets la notion du temps qui passe. CHRIS est en effet fasciné par l’effet du temps sur la nature et l’Humanité. C’est pourquoi, ses thèmes de prédilection ne sont autres que les objets rouillés, les vieilles coques de bateaux, les torchis, les façades délabrées de Venise, les érosions minérales, les personnages, les insectes, l’univers végétal : écorces, racines, etc. Au travers de ses toiles, CHRIS cherche à inhiber la fuite du temps et à restituer à ses sujets, par la richesse de la couleur et de la substance, leur existence, leur essence, telle une forme de résurrection qui s’inscrit dans l’éternité. Nous assistions alors dans sa peinture à un élan spirituel, presque mystique dans ce rapport sincère et généreux à la nature, à l’Homme et à la création, une sorte de quête vers l’Absolu. « Je cherche à extraire l’âme des choses et non à les représenter », déclare CHRIS, esquissant un sourire.

 

Un peintre matiériste
La peinture de CHRIS est extrêmement classique dans la composition et le choix des thèmes mais possède une démarche très actuelle et engagée dans l’approche de la matière et de la couleur, qu’on s’accorde à décrire comme une forme d’expressionnisme modéré. Mais CHRIS préfère « se définir avant tout comme un missionnaire au service de la Vraie Peinture ». C’est au coeur de l’univers végétal de l’Abbaye de Dommartin dans le Pas de Calais où il vit depuis de nombreuses années, que CHRIS puise une grande partie de son inspiration. Une nature brute et authentique associée à un lieu magique du 18ème siècle, l’environnement idéal pour cet homme habité par le passé, qui n’est autre qu’un des artistes les plus accomplis de son temps.

 

Vie silencieuse, huile sur toile, 116 x 89

Vie silencieuse, huile sur toile, 116 x 89

Un regard critique sur l’art contemporain
“ Je suis à contre courant par rapport à l’art contemporain, qui selon moi ne devrait pas être nommé comme tel. L’art, c’est le beau de la culture, et je préfère ici le terme de « culture contemporaine ». Il ne faudrait pas confondre invention et création ou originalité et oeuvre d’art. L’art contemporain a tendance à répondre aux mécanismes du business et de la rentabilité. Or la création, c’est une vie de recherche, l’art n’est pas quelque chose de productif, l’oeuvre est comme un accouchement aux heures les plus fécondes. Notamment en ce qui concerne aujourd’hui la peinture, on ne peut associer cette nouvelle forme d’arts plastiques à la vraie peinture, qui elle utilise des techniques pures et anciennes .”

 

Un artiste reconnu et accompli
1er du Grand Prix international de Deauville (1978)
Médaille d’Argent au Salon des Artistes Français, Paris (1980)
1er Prix des Amis du Salon d’Automne, Paris (1989)
1er, Médaille d’Or au Salon des Artistes Français, Paris (1992)
1er, Prix Fould Stirbey Académie des Beaux-Arts, Institut de France,
Paris (1993)
Médaille d’Argent Arts-Sciences-Lettres – Paris (1998)
1er Grand Prix de Peinture de l’Académie Sciences-Lettres-Arts – Amiens (2000)
… et plus de 200 expositions personnelles depuis une quarantaine d’années…

 

Actualités
Ouvrage
« Le Temps du Silence » aux éditions Miroirs de l’Art, ouvrage consacré à l’oeuvre de CHRIS, à l’occasion de ses 40 ans de peinture.
Expositions à venir
Le Manoir de Briançon à Crieil-sur-Mer (76) du 18 au 26 mai 2013
Le Colysée à Lambersart (59) du 14 Décembre 2013 à fin février 2014
Cet été 2013, à l’église d’Hermin (62) ainsi qu’au Moulin de Maintenay – Centre d’Art (62)
En permanence à l’année, à l’Abbaye de Dommartin (62140 Tortefontaine)

 

Angélique Brunelle