D’une petite papeterie locale au 3e acteur mondial de la fourniture de produits, de services et de solutions btob, présent dans 42 pays, Lyreco n’a pas peur de la transformation ! Une transformation menée par Yannick Lestiboudois, Chief Transformation & Information Officer, et par Nicolas Arroum (Master RH – Université Paris V, 2005), Chief of People & Culture de Lyreco.

 

« Chez Lyreco, les jeunes talents sont de véritables créateurs de valeurs. »

Comment Lyreco mène-t-elle sa transformation ?

Y Lestiboudois crédits LYRECO

YL. : Elle s’exprimer à travers l’excellence de nos services aux entreprises – fournitures de bureau, informatique, mobilier, agencement de l’espace de travail, services d’entretien et de restauration… – avec un double objectif : fournir une expérience client et une expérience collaborateur de grande qualité. La culture familiale du groupe place le contact humain au centre de notre stratégie. Désormais, nous y associons un parcours omnicanal avec l’ambition de créer une expérience unique intégrant le meilleur de ces deux mondes, humain ET digital.

Et d’un point de vue humain ?

NA. : Les processus évoluent, les métiers aussi. Nous mettons donc en place un programme RH autour de nouvelles formes de travail et ouvert sur un écosystème extérieur innovant. L’humain est la clef de voûte de notre transformation et des relations agiles entre IT et métiers.

Lyreco, une entreprise étendue, numérique et durable : Pour accélérer sa transformation, Lyreco contracte des partenariats durables avec les acteurs externes tels que : les startups au sein de l’incubateur, la Serre Numérique ; POP School, école de formation aux métiers du numérique dédiée aux jeunes, aux demandeurs d’emploi et aux personnes en reconversion ; les développeurs externes, même à l’international, intégrés au sein de sa Digital Factory.

Il y a donc la place pour les jeunes talents ?

Nicolas Arroum Crédits LYRECO

NA. : Nous recrutons environ 400 collaborateurs en France chaque année dont une trentaine à la direction IT mais aussi dans les fonctions transverses : marketing, content management, SEO-SEM, marketing digital, intelligence artificielle, robotique… Notre plus grande valeur repose sur nos équipes. Si nous n’investissons pas sur elles, nous ne ferons jamais la différence. 600 000 euros par an sont ainsi consacrés à leur formation, nous développons également un parcours d’intégration à travers notre outil RH Work Day… C’est cette somme d’attentions humaines et d’outils digitaux qui nous permet de fournir une expérience collaborateur unique.

Comment les jeunes peuvent-ils s’exprimer chez Lyreco ?

NA. : On attend d’eux qu’ils nous disruptent et qu’ils nous aident à faire évoluer notre culture d’entreprise grâce à leur fougue, leur culot et leur créativité. À nous de leur créer le cocon dans lequel ils pourront grandir et s’épanouir. Nous proposons ainsi des programmes de mentorat inversé pour pousser les managers vers le digital. Et nous leur ouvrons les portes des 26 pays dans lesquels nous sommes présents !

Une entreprise sociétale et responsable : Compétitions sportives, évènements caritatifs, actions en faveur de l’environnement… Lyreco, Top Employer pour la 7e année consécutive, s’inscrit au cœur des enjeux sociétaux à l’image de deux de ses programmes :
VLP – Very Lyreco People : tous les ans, le groupe offre une semaine de vacances à ses 150 meilleurs commerciaux et 50 collaborateurs représentatifs des valeurs du groupe, élus par leurs pairs. Cette année, direction la Colombie.
LFE – Lyreco for Education : une compétition annuelle entre les filiales est organisée pour récolter des fonds destinés à construire des écoles dans des pays défavorisés. L’an dernier, plus d’1 million d’euros a ainsi permis de faciliter l’accès à l’éducation à Madagascar.

Pourquoi Lyreco ?

YL. : Parce que Lyreco est en pleine transformation et en passe de devenir une Tech Company. Le digital vous offre des opportunités sans fin, n’ayez pas peur de vous lancer dans un nouveau domaine. Tout est possible. Nous vous donnerons les moyens de bouleverser notre quotidien et de donner du sens à vos carrières dans un cadre bienveillant et épanouissant. Alors venez !

 

Contact :

yannick.lestiboudois@lyreco.com / nicolas.arroum@lyreco.com

http://recrute.lyreco.fr/

BEL France : For all for good* (*pour tous pour de bon)

Béatrice de Noray, (Grenoble École de management 96), nouvelle Directrice Générale du Groupe BEL France, leader mondial du secteur des fromages de marque

[Le pouvoir a-t-il un sexe] Femmes et humour – Interview de Caroline Vigneaux

Caroline Vigneaux, ex-avocate qui a “tombé la robe” pour devenir humoriste revient sur son engagement pour un féminisme de réconciliation

Chez Kia Motors, on parie sur vous !

Le fil rouge d’Agnès Rabeux, Directrice des Ressources Humaines et Affaires Générales de Kia Motors France : « Soyez vous-même ! »

Mon Salon Etudiant, l’orientation en un clic

« Depuis ton salon, trouve ton orientation » ! Mon Salon Etudiant propose des salons sur l’orientation 100 % en ligne, gratuits et accessibles à tous les jeunes pour trouver leur formation ou leur école.

Startupeuses en quête de fonds

Comment et pourquoi se lancer dans l’entrepreneuriat quand on est une femme ? Rencontre avec Philippine Dolbeau créatrice de NewSchool, 1er cahier d’appel électronique à seulement 15 ans

Accor : la mixité, service compris

Le droit est une formation très féminisée explique Besma Boumaza (DEA Droit Assas 2000), directeur juridique et conformité d’Accor.

Made in France : la poule aux œufs d’or des PME ?

Depuis 10 ans déjà, le Made in France connaît un retour en force dans le cœur des Français, mais aussi des étrangers. Pourquoi un tel regain d’intérêt pour ce « label » autrefois oublié ?

PME : une petite entreprise qui ne connaît pas la crise !

Les Trophées PME RMC récompensent et valorisent ces entreprises qui fleurissent partout sur le territoire. Palmarès 2019.

Danone : la data au service du mass market

Connaître les habitudes des consommateurs, assurer la transparence du groupe, prévoir le succès d’un produit : autant d’applications possibles de la data chez Danone.

Agromousquetaires : vous avez le champ libre aux côtés des producteurs responsables

Nathalie Pierre, DAF d’Agromousquetaires challenge les jeunes talents : « Nous avons besoin de sang neuf pour transformer le secteur agroalimentaire ! »