Au sein du groupe Eiffage, troisième groupe français et sixième major européen du BTP et des concessions, Eiffage construction réunit l’ensemble des métiers liés à l’aménagement urbain, la promotion immobilière, la construction, le montage d’opérations, la maintenance et le facility management. Cette spécificité lui permet de conduire les plus grands projets. Mais l’entreprise a bien d’autres particularités, comme nous le rappelle son président Michel Gostoli (Arts et Métiers ParisTech 72). – Par Céline Deval

 

4 métiers en synergie pour une offre globale

« Nous sommes constructeur-promoteur, débute Michel Gostoli. Ces deux métiers sont complétement imbriqués et cela impacte toute l’entreprise, son organisation… ». Aménagement urbain, promotion immobilière, construction, maintenance et travaux services : c’est en s’appuyant sur ces métiers complémentaires qu’Eiffage Construction accompagne les projets les plus ambitieux. Autre particularité : l’organisation de l’entreprise est décentralisée, fondée sur les principes de proximité et de souplesse. « En France comme en Europe, terrain de jeu favori de la filiale du groupe Eiffage, chacune de nos implantations est autonome. Chaque directeur de région ou de pays est un vrai patron. » Grâce à ce mode de fonctionnement, l’entreprise est plus agile.

Centre commercial Posnania – Poznan (Pologne) © Przemyslaw Andruk

Centre commercial Posnania – Poznan (Pologne) © Przemyslaw Andruk

 

Être toujours réactif

Sa réactivité, Eiffage Construction la doit également à son mode de pilotage atypique. « Contrairement à d’autres groupes, nous établissons en concertation, entre notre Comex et nos différents directeurs, des plans d’actions sur trois ans, jamais plus. De quoi nous permettre d’ajuster rapidement notre stratégie pour continuer d’avancer malgré les turbulences du marché et de l’économie. » Cette souplesse, Eiffage Construction sait l’entretenir. Récemment le groupe a mis en place une garde rapprochée d’une dizaine de jeunes managers, baptisé le « GPS 2020 ». Leur pédigrée à tous ? Avoir été confronté au terrain, à des missions de management, de direction… et avoir moins de 40 ans ! « C’est notre poil à gratter ! » aime à répéter le Président. Ils ont pour mission de se réunir plusieurs fois par an, sans aucune contrainte ni pression de la hiérarchie, pour réfléchir à différents thèmes (les relations dans l’entreprise, l’innovation, le numérique, …) puis en faire part aux dirigeants. Objectif affiché : « créer de l’émulation, faciliter l’innovation dans nos métiers plutôt traditionnels ».

« Ma carrière ? Un mélange de travail assidu, d’envie, de passion et de belles rencontres »

 

Optimisme et confiance, appartenance

Au-delà de la souplesse, de la réactivité ou encore de l’innovation, pour réussir, une entreprise a aussi besoin d’un dirigeant résolument optimiste. « Tout au long de ma carrière, je me suis battu contre le discours ambiant, ressassant que le BTP va mal. Il faut avoir confiance dans ses actions, ses projets pour avancer. » Autre facteur de réussite : l’écoute clients. « Ils doivent être au centre de vos préoccupations. Il faut les écouter réellement, être attentif à leur environnement et à son évolution, pour être capable de leur proposer produits et services qui leur conviennent vraiment, voire anticiper leurs besoins. Pour ce faire, nous assurons une démarche de capitalisation des savoirs et pratiques innovantes dans des domaines transversaux, non exclusivement techniques, à l’échelle de l’ensemble des métiers du groupe Eiffage. » De l’autre côté, pour motiver les collaborateurs, faire en sorte qu’ils deviennent réellement une force vive pour faire avancer l’entreprise, Michel Gostoli a une recette : susciter de la confiance ! « Il y a plus de cinq ans, j’ai pris une décision radicale, qui en a étonné plus d’un : j’ai généralisé les CDI pour nos jeunes embauchés. Oubliés les CDD ! De quoi rassurer nos jeunes collaborateurs, montrer notre confiance dans leur potentiel et susciter en retour leur plein engagement ! »

Smartseille – îlot démonstrateur d’Euromed – Marseille © Thierry Lavernos

Smartseille – îlot démonstrateur d’Euromed – Marseille © Thierry Lavernos

 

L’entreprise a un rôle social à jouer

Bien sûr, l’entreprise existe pour ses clients et ses collaborateurs, tout autant que pour ce qu’elle fabrique. Mais pour Michel Gostoli elle a aussi un vrai rôle social à jouer : « j’ai toujours fait en sorte qu’Eiffage Construction soit impliqué dans la ville, la région, le territoire où elle intervient. » La société apporte ainsi son soutien à des projets en lien étroit avec ses activités par le biais notamment du mécénat de compétences, qui donne sens aux actions menées. Depuis plus de dix ans, des opérations de réhabilitation sont par exemple réalisées en faveur du logement avec la Fondation Abbé Pierre. « C’est un héritage que je tiens à transmettre et à voir perdurer. Cela rend l’entreprise plus forte, cela entretient le sentiment de fierté et d’appartenance des collaborateurs. » En la matière, Eiffage Construction bénéficie justement de bases solides. La société se distingue en effet par l’engagement de ses collaborateurs dans une démarche d’actionnariat salarié d’une ampleur unique en Europe. « 90 % de nos salariés sont actionnaires de l’entreprise. Il en ressort une vraie solidarité, une réelle implication qui consolide chaque jour l’entreprise. »

Siège du Crédit Agricole – Lagord © Romuald Goudeau

Siège du Crédit Agricole – Lagord © Romuald Goudeau

 

« Jamais, je n’aurais imaginé devenir Président d’Eiffage Construction ! »

« En tant que Gadzart, j’ai déjà fait un choix d’orientation étonnant, en intégrant le secteur du BTP, alors que la plupart des diplômés se destinent à l’industrie mécanique. C’est mon premier stage, effectué dans une société de canalisation industrielle, qui m’a fait découvrir mon premier chantier et surtout son univers, et cela m’a passionné ! Ensuite, tout au long de ma carrière, j’ai progressé au travers des concours de circonstances, de rencontres dues au hasard ou que j’ai su créer. Des rencontres, d’ailleurs, qui ne sont pas forcément faciles, mais qui m’ont aidé à me construire. Dans une vie professionnelle, ce qui est le plus important, c’est ce que j’appelle « les belles rencontres », et si vous savez les voir, elles vous feront avancer ! »

 

Travaux du Grand hôtel-Dieu – Lyon © Gaudin Ramet

Travaux du Grand hôtel-Dieu – Lyon © Gaudin Ramet

 

Les jeunes d’aujourd’hui ?!

« Je les trouve plus avisés et parfois plus brillants que je ne l’étais à leur âge ! Ils sont aussi plus curieux et ils savent davantage ce qu’ils veulent. Seule ombre au tableau : le manque de mobilité de la jeune génération. Les expériences internationales sont pourtant une chance de multiplier les rencontres, les opportunités. »

 

Le saviez-vous ?

Le viaduc de Millau, l’opéra de Sydney, le tunnel sous la Manche, le pont de Normandie ou le Parlement européen de Bruxelles sont l’oeuvre d’Eiffage Construction.

 

Chiffres clés
CA 2015 : 3.5 Mds d’euros, 11 785 collaborateurs

 

Contact :
www.eiffageconstruction.com