Sur un marché du pneu mature, en France  mais aussi à l’échelle internationale, Continental poursuit son chemin en affichant de fortes  ambitions de développement. Une stratégie qui s’exprime sur le marché français par une politique active de rachats. Pour Serge Bonnel (ICAM 85), Directeur général de Continental France, c’est une affaire qui roule.

SERGE BONNEL (ICAM 85), Directeur général de Continental France

SERGE BONNEL (ICAM 85), Directeur général de Continental France

Sur un marché très mature, quelle est votre stratégie pour rester concurrentiel ?
Peu le savent, mais Continental est le leader européen du pneu devant Michelin. Notre politique à moyen et à long terme est donc de nous montrer le plus attractif possible en termes de prix et de qualité. Notre politique ne repose pas sur le low cost. La compétitivité implique donc parfois des prises de décision délicates car il faut nous adapter sans cesse aux circonstances  d’un marché cyclique qui n’est  pas sans impact sur la production industrielle. Depuis quatre ans, nous poursuivons ainsi le développement de notre réseau de distribution par l’intermédiaire de  224 rachats et 165 points de ventes détenus en propre.

 

Un développement qui crée de nombreuses opportunités pour les jeunes diplômés…
Tout à fait. Et elles sont très diverses : nous cherchons des profils variés dans les activités de R&D, de  production et de distribution.  La fonction de commercial est particulièrement instructive car la vente est une excellente école : il est important de savoir vendre ses produits, ses projets, ses équipes…  et même de savoir se vendre soi. J’ai personnellement débuté en tant qu’ingénieur commercial et cette expérience a été très formatrice. C’est idéal pour forger le  caractère et donc se préparer à affronter les difficultés rencontrées tout au long de son parcours professionnel. Il faut se confronter au réel le plus tôt possible. Nous accueillons chaque année une vingtaine d’alternants dans la distribution et nous avons l’ambition d’en former quarante à terme. Une cinquantaine de postes de cadres devrait également s’ouvrir l’an prochain. On est en pleine dynamique. La moyenne d’ancienneté est de 15 ans et la moyenne d’âge de 40. On entre chez Continental pour y rester tant les opportunités sont nombreuses et diverses. L’aspect durable se ressent aussi dans la gestion des équipes.

 

« Un engagement durable pour un
long parcours professionnel
diversifié et sans pression. »

C’est vrai également dans les opportunités d’évolution ?
C’est même une véritable culture au sein du groupe allemand. L’aspect humain est tout aussi important que l’aspect technique comme à l’ICAM. Nous évoluons dans un secteur qui permet de prendre très rapidement des responsabilités. Notre programme International Training permet aux jeunes recrues de se former pendant un an à l’étranger, en  Allemagne ou ailleurs, pour faire le tour des différents métiers et obtenir ainsi une vision globale de nos services. C’est un véritable accélérateur pour sa carrière et un carnet d’adresses formidable. On se développe en Europe de l’Est, en Asie mais aussi aux États-Unis. Une  de mes jeunes recrues va ainsi bientôt partir deux ans en Inde.  Nous mettons en place des moyens importants pour accompagner nos talents.  La porte est ici ouverte à toutes les ambitions !

 

L’ICAM,  des valeurs en Nord
« Je suis arrivé dans le Nord presque par hasard. C’était une double découverte : à la fois de la région, que j’ai beaucoup aimée, mais aussi de l’enseignement privé. J’ai obtenu ma meilleure note en développement personnel. À l’époque, cet enseignement était relativement rare.  Or cette sensibilisation à la gestion humaine est primordiale.  Il faut ouvrir son esprit, c’est un principe que j’applique dans ma vie professionnelle mais aussi  personnelle. C’est là que l’ICAM et plus généralement le Nord  font la différence. La dimension humaine y occupe une place toute aussi importante que l’enseignement technique. C’est essentiel pour devenir un bon manager. » Un attachement au Nord qui se veut durable : Serge Bonnel y a rencontré sa femme !

 

Chiffres clés Groupe
• Chiffre d’affaires 2013 : 33,3 milliards d’euros, dont 10 en Europe
177 762 collaborateurs dans le monde
300 sites dans 49 pays
France
• Chiffre d’affaires 2013 : 1,1 milliard d’euros
6 000 collaborateurs
N°2 du marché du pneumatique

 

VC.

 

Contact : serge.bonnel@conti.de