Université Paris Dauphine

Maxime (2e rang, 2e en partant de la droite) et son équipe sont prêts pour le CDMGEU !

Maxime (2e rang, 2e en partant de la droite) et son équipe sont prêts pour le CDMGEU !

STÉPHANE BOUTILLIER, DIRECTEUR DU SUAPS
C’est votre première participation au CDMGEU ?
C’est la deuxième fois que je participe ! En effet, je suis venu l’année dernière coacher l’équipe de foot masculin et féminin. Mais au-delà de l’aspect professionnel, je trouve la formule très sympa ! En arrivant la première fois, j’ai eu le sentiment de me retrouver au milieu d’une kermesse géante ! Mais plus la journée avance, plus on prend conscience de l’ampleur de l’organisation qu’il y a derrière, le déroulement de l’évènement est parfaitement ciselé !
Qu’est ce qui vous pousse à revenir cette année ?
Ce qui m’attire vraiment dans cet évènement, c’est le mélange : étudiants/ entreprises/sport, où tout se fait dans une simplicité très agréable ! On est heureux d’être ensembles, entre membres et étudiants de Dauphine, mais aussi avec les autres écoles, car c’est un milieu où l’on se connait tous et cet évènement nous permet de nous retrouver.

MARIN FERRY, ÉTUDIANT À DAUPHINE
Prêt pour la 5e édition ?
Bien sur ! D’ailleurs, j’ai aussi participé aux deux dernières éditions, en tant que membre de l’équipe de foot. C’est un rassemblement d’étudiants avant tout, et je suis toujours fier de venir représenter Dauphine en portant ses couleurs ! Le CDMGEU, c’est un peu nos Jeux Olympiques à nous étudiants.
Un moment mythique du CDMGEU ?
Lorsque nous avions joué la finale du tournoi de foot, tout le monde était là, l’atmosphère était intense. Et aussi le 100 mètres mascottes !

 

Université Paris Ouest Nanterre-La Défense

L'équipe du BDS au grand complet !

L'équipe du BDS au grand complet !

TARAK DRISS, DIRECTEUR DE L’UFR STAPS ET ISABELLE CARTEREAU, RESPONSABLE ADMINISTRATIVE
Que représente pour vous le CDMGEU ?
Nous étions représentés l’an dernier pour la 1ère fois avec la participation aux épreuves de sport d’une dizaine de nos étudiants. C’est alors que nous avons découvert l’ampleur de la manifestation ! Nous comptons cette année venir plus nombreux et sensibiliser davantage nos élèves à la dimension recrutement. Le CDMGEU est une préparation à leur insertion professionnelle.
On vous retrouve le samedi 1er juin alors ?
Notre objectif est de pérenniser notre participation au CDMGEU, nous serons donc là pour cette nouvelle saison ! Nous sommes d’ailleurs un peu mieux organisés cette année pour la sélection de nos sportifs. Le CDMGEU est une vraie source de motivation dans le parcours d’un étudiant.
Un moment fort
Avant même de rentrer dans le stade, tôt le matin, c’est très impressionnant d’apercevoir déjà les étudiants en grande forme avec leurs banderoles et leurs tambours !
3 mots pour qualifier l’événement
Professionnel, original et festif Maxime (2e rang, 2e en partant de la droite) et son équipe sont prêts pour le CDMGEU !

YASSINE CHARFAOUI, ÉTUDIANT EN LICENCE 3 STAPS
Quels souvenirs gardez-vous de votre participation l’an dernier ?
Avec mes camarades de foot, nous avons l’habitude de participer à un grand nombre d’événements durant l’année. En venant au CDMGEU, nous avons été impressionnés et surpris par la qualité de l’organisation. Nous avons pris beaucoup de plaisir notamment en gagnant contre
Quelles sont vos ambitions à l’occasion de cette nouvelle édition ?
Faire venir 50 à 100 personnes au minimum ! Nous comptons déjà sur les sportifs, il faut maintenant motiver d’autres étudiants pour avoir une équipe de supporters. Nous allons aussi sensibiliser davantage nos camarades à la dimension recrutement.
Un souvenir marquant
J’ai beaucoup aimé la course des mascottes ! Il faut absolument que l’on en demande une à notre BDE !

 

Skema Business School

NATHALIE SANCHEZ, RESPONSABLE DES SPORTS
Qu’est ce qui vous séduit dans cet événement ?
En comparaison avec les autres compétitions sportives de l’année, le CDMGEU est très orignal dans sa forme. Il révèle les valeurs personnelles des étudiants via le sport. C’est aussi une belle opportunité de rencontrer des entreprises de façon informelle, conviviale et d’échanger tout simplement avec d’autres étudiants, français ou internationaux.
Un souvenir
Une jeune fille en piste pour le 100m rencontrait des difficultés avec les starting-blocks. Des coachs d’autrescampus lui sont venus en aide. Nous n’avons pas tous des athlètes dans nos écoles !
Le CDMGEU en 3 mots :
Professionnalisme, Convivialité et Excellence

LAMRI MEHIZ (1A), AMBASSADEUR CDMGEU SUR LE CAMPUS DE SOPHIA ANTIPOLIS
Comment motivez-vous les troupes ?
Nous capitalisons en premier lieu sur les étudiants qui sont déjà venus l’an dernier. Avec Nathalie Sanchez, nous organisons aussi des sélections pour le foot et l’athlétisme. Nous comptons sur une soixantaine de personnes, sportifs et supporters réunis. Le président du BDS de Skema Lille gère la promotiondu CDMGEU sur le campus de Lille etParis, tandis que moi je gère celui de Sophia- Antipolis et deux campus étrangers (Chine et Etats-Unis). C’est une grosse mission !
Quels sont les objectifs de cette journée ?
Se hisser dans le Top 10 du classement général ! Et fédérer les étudiants de Skema pour créer une réelle cohésion inter-campus.

 

Rouen Business School

JEAN-FRANÇOIS RENAULT, RESPONSABLE DE LA VIE ÉTUDIANTE ET SPORTIVE
Comment travaillez-vous avec vos étudiants ?
Le BDS coordonne la manifestation dans son intégralité. C’un événement qui fait partie de leur programme. Je gère moimême les contraintes académiques car la période de début juin n’est pas évidente, les étudiants ont souvent des examens par exemple.
Que pensez-vous de cette manifestation ?
J’aime bien le concept. On y trouve un double intérêt : un intérêt physique/sportif et un intérêt professionnel, de rencontreavec les entreprises. Leur méthode de recrutement a évolué, le temps où elles apposaient leur simple logo sur une affiche est révolu. C’est également l’une des rares manifestations qui mélangent autant d’écoles différentes. Habituellement les compétitionsfonctionnent par catégorie : écoles de commerce, ingénieurs et universités. On retrouve ici un grand métissage.
Un souvenir
Voir autant de jeunes réunis dans le Stade Charléty !
3 adjectifs pour qualifier le CDMGEU :
Différenciant, un moment de rencontres et de partage

BASILE SOWKA (2A), AMBASSADEUR CDMGEU AU SEIN DU BDS
Etes-vous déjà venu au CDMGEU et qu’en avez-vous pensé ?
Je suis venu l’an dernier comme pompom boy. Ce qui m’a plu c’est la compétition inter-écoles et la rencontre atypique avec des professionnels.
Quelles sont vos missions en tant qu’ambassadeur ?
Je dois assurer la communication sur le campus afin de recruter un maximum de sportifs et de supporters. A date, les équipes de foot se sont déjà inscrites. Il reste à faire les sélections pour l’athlétisme et sensibiliser les pompoms et la fanfare pour que tout ce petit monde soit présent le 1er juin. Côté supporters, nous étions une trentaine l’an dernier, nous espérons faire mieux cette année. Nous communiquons via le web (page Facebook & site internet) et grâce aux affiches/ flyers fournis par l’organisation.
Quels sont vos objectifs pour le Jour J ?
Etre à nouveau 1er au classement inter-écoles de commerce et bien sûr assurer une meilleure place au classement général. Nous souhaitons aussi montrer aux autres écoles que nous sommes « l’Ecole de l’ambiance » ! Nous venons de remporter le Trophée Ambiance au Challenge Ecricome ; c’est un vrai état d’esprit propre à l’Ecole. Notre hymne est d’ailleurs « Ambiance depuis 1871 ! »
Une anecdote
Un ami s’est rendu au Forum recrutement en tenue de mascotte (coyote) et avec un kilt… J’ai trouvé ça vraiment surprenant et drôle.

 

AF

 

Supélec

Philippe Bal-Voirat, en compagnie de ses élèves !

Philippe Bal-Voirat, en compagnie de ses élèves !

PHILIPPE BAL-VOIRAT RESPONSABLE EPS SUPÉLEC
En tant que responsable sportif, que vous inspire cette journée ?
Pour moi le CDMGE c’est une journée Sportive, Festive et Décalée ! C’est aussi l’occasion de passer une journée avec les étudiants et de renforcer ainsi un esprit d’appartenance à l’école Supélec. C’est une journée extrêmement fédératrice !
Que vous évoque l’association sport/recrutement ?
Le sport c’est avant tout le dépassement de soi. C’est une mentalité qui consiste à sans cesse repousser ses limites, à aller de l’avant et être prêt à se donner à fond chaque jour ! Je pense que c’est exactement l’esprit que les entreprises recherchent aujourd’hui. L’association des deux est donc évidente !

MERYEM BENAMMAR, ETUDIANTE À SUPÉLEC
Quels souvenirs gardes-tu du CDMGEU ?
J’y ai participé deux fois déjà, toujours en tant que supporter et mes souvenirs tiennent en un seul mot : Effervescence ! L’ambiance des supporters était incroyable, il y avait énormément d’écoles, des mascottes déchainées, les pom pom, les fanfares… ça tonnait de partout ! On sentait une belle mentalité. Au-delà l’enjeu de la compétition et du désir de briller sur un plan sportif, des liens de solidarité se créent, y compris entre les équipes et les supporters d’écoles différentes.
Prête à revenir cette année pour la 5e édition ?
Oui ! Et c’est une première puisque pour cette fois-ci je ne viendrai pas au Challenge en tant que supporter mais en tant que sportive. Je ferai partie de l’équipe de foot féminin.
Le CDMGEU en trois mots ?
Ambiance ! Défis ! Esprit d’équipe !

 

INSA de Lyon

Aude (en vert) en pleine action sur le terrain !

Aude (en vert) en pleine action sur le terrain !

OLIVIER FRONTON, PROFESSEUR EPS, INSA DE LYON
Pour vous le CDMGE, qu’est ce que cela représente ?
C’est tout simplement LA plus grosse manifestation étudiante de l’année ! Non seulement c’est la plus importante au niveau nationale en termes de regroupement d’étudiants, mais aussi au niveau du forum des métiers. De plus, c’est également un grand vecteur de communication.
Votre meilleur souvenir ?
Quand l’équipe de football féminin de l’INSA de Lyon a terminé 1ère ! L’équipe a d’ailleurs 2 titres consécutifs.
Un moment fort en émotion ?
La course pour les handicapés est incontestablement LE moment d’émotion du CDMGEU ! Nous sommes sensibilisés au monde du handisport, on voit les athlètes s’échauffer et participer à cette course. A cet instant les étudiants sont en communions avec les athlètes sur la piste, et je garde en mémoire cette jeune femme tétraplégique que les élèves de l’INSA de Lyon étaient allés accueillir à la fin de sa course. Un très bel échange.

AUDE MOREAU, ETUDIANTE À INSA DE LYON
Un moment fort du CDMGEU ?
La sensibilisation au handicap. Moi-même j’ai fait l’expérience du basket/fauteuil. Je trouve vraiment bien que cette manifestation participe à communiquer et à partager le handisport.
Prête pour la 5e édition ?
Bien sur ! D’autant que l’enjeu est de taille puisqu’en 2011 et 2012 nous avons remporté le tournoi de foot féminin, nous avons donc notre titre à défendre cette année ! Et chaque année, on vient plus nombreux. Il faut dire qu’à L’INSA de Lyon la culture du sport est très développée !

 

Anne-Sophie Mathieu