Communiqué de presse :

CentraleSupélec et l’université de Cambridge célèbrent leurs dix ans de partenariat d’exception. Ce prestigieux accord, initié en 2008/2009, s’est renforcé au cours des ans, nouant des liens solides et fidèles entre les deux institutions.

 

Aujourd’hui, ce sont près de 40 étudiants qui ont participé à ce programme d’échanges d’excellence depuis sa création. Pour l’année en cours, CentraleSupelec et Cambridge ont sélectionné quatre étudiant.e.s pour un échange de pair à pair, basé sur une réelle réciprocité.

 

Une année d’études à haute valeur ajoutée pour des étudiants d’excellence

Les étudiants du département d’Ingéniérie de l’Université de Cambridge sont accueillis pour un an d’études à CentraleSupélec. Ils y effectuent l’équivalent de leur 3ème année (qui correspond à une année de préspécialisation). Ils y suivent un programme personnalisé, basé essentiellement sur le cursus de 2ème année de CentraleSupélec, qui mélange choix d’électifs et projet d’innovation. Les étudiants de 2ème année de CentraleSupélec sélectionnés pour partir à Cambridge, y font une 3ème année de master of engineering. Ils choisissent une discipline majeure sur les 9 proposées dans le cursus, et complètent leur enseignement par des cours d’économie et d’affaires et des modules complémentaires.

C’est riche de ces enseignements que chaque étudiant retourne ensuite dans son institution d’origine pour effectuer la dernière année de son cursus.

« Participer à cet échange m’a permis d’élargir mes horizons, j’ai pu faire l’expérience de vivre à l’étranger et découvrir les différences de culture qui existent entre les deux pays. J’ai découvert une complémentarité dans les approches françaises et britanniques qui pourra m’aider dans mon parcours professionnel. C’est également une expérience enrichissante aussi bien sur le plan personnel qu’académique » constate Maxime Leroy, actuellement en année d’échanges à l’Université de Cambridge

 

Une forte sélection à la hauteur de la qualité des enseignements dispensés et de la renommée des institutions partenaires

Les étudiants souhaitant accéder au programme d’échanges doivent répondre à des critères académiques d’excellence bien définis, notamment dans les disciplines choisies dans leur institution d’accueil mais aussi en mathématiques et en langues. Leur motivation au départ est également un élément fondamental de leur candidature.

Les deux institutions proposent chaque année un programme d’échanges « découverte » et accueillent chacun une dizaine d’étudiants qui s’initient, pendant une semaine, à la vie sur le campus du partenaire. Une méthode en douceur pour susciter l’envie de prolonger l’expérience.

« Nous sommes très fiers de pérenniser ce partenariat d’hyper excellence avec l’université de Cambridge, partenaire stratégique essentiel pour nos échanges internationaux et qui présente en soi des potentialités de haut niveau que nous espérons développer dans les prochaines années tout en conservant la relation de confiance qui lie nos deux établissements » déclare Marc Zolver, Directeur des Relations Internationales de CentraleSupélec.

CentraleSupélec a, depuis plusieurs années, mis en place des programmes d’études avec les universités anglaises (Oxford, Imperial College London), et plus particulièrement avec Cambridge dans les domaines de la physique, des mathématiques pures et appliquées et du génie industriel. De son côté, Cambridge propose très peu d’échanges de ce type avec d’autres universités dans le monde, ce qui fait de CentraleSupélec un partenaire privilégié et un modèle quasi-unique.

« Il y a plus de dix ans, nous commencions à parler de l’idée d’un échange entre nos deux écoles. À cette époque, je n’imaginais pas l’impact remarquable que cela aurait sur les étudiants impliqués. Cet échange permet aux étudiants de voir le monde de l’ingénierie du point de vue de deux cultures complémentaires et de deux systèmes éducatifs. Cela leur donne une perspective beaucoup plus profonde et plus claire, tout en les aidant à se développer et à grandir. Pour beaucoup d’entre eux, cette année d’études à l’étranger a transformé leur vie professionnelle ». Richard Prager, Head of Cambridge University Engineering Department

 

 

[Une JE à la Une] Junior CentraleSupélec présente la Blockchain à ses étudiants