Tous les ans à la fin mai, le Campus de l’Ecole Centrale Paris se met aux couleurs du rugby à sept et accueille les plus grandes équipes universitaires du Monde. Nous tachons ici de vous dévoiler les coulisses de cet évènement de plus en plus connu et reconnu.

Les intervenants de la conférence de l’année dernière, de gauche à droite : Yvon Rousset, Marc Lièvremont, Thomas Savare, Thierry Janeczek et Richard Escot

Les intervenants de la conférence de l’année dernière, de gauche à droite : Yvon Rousset, Marc Lièvremont, Thomas Savare, Thierry Janeczek et Richard Escot

Longtemps déconsidéré, le rugby à sept fait petit à petit son trou dans le paysage sportif mondial ; sa présence aux Jeux Olympiques de Rio en 2016 en atteste plus que les mots. L’Ecole Centrale Paris n’a pas attendu l’avènement de ce sport pour s’y intéresser. Depuis 2005, elle organise chaque année, à la fin du Printemps, le Centrale 7, un Tournoi Universitaire de Rugby à Sept, réunissant les plus grandes équipes mondiales de ce noble sport. On y retrouvera cette année notamment chez les femmes deux équipes françaises dont la sélection universitaire et les Midi-Pyrénées, le Brésil, l’Ukraine (vainqueurs de la dernière édition), l’Euskadi, la Belgique et le Pays de Galles. Chez les hommes, trois équipes françaises, les espoirs, la sélection universitaire ainsi que l’équipe des Midi- Zélande, Oxford, la Belgique, l’Euskadi, le Pays-de-Galle et le Kenya se rencontreront.
A cette occasion, durant une semaine, le campus de l’Ecole vit au rythme de cet évènement ouvert au public : les équipes sont logées sur la Résidence, se réunissent au Dojo de l’Ecole, jouent sur le stade de Centrale…
Pour ceux ne connaissant pas les règles de ce sport, un speaker commentera toutes les rencontres, rendant l’évènement encore plus sympathique à observer. Les matchs sont disputés dans une ambiance joyeuse, les étudiants les regardant des différents stands, tenus par la valeureuse équipe d’organisateurs, installés à l’occasion du tournoi : que ce soit au stand statistique réunissant les nombres relatifs aux matchs, à la buvette, ou au stand « jeux » pour s’entraîner à quelques facettes de ce sport, chacun y trouvera son compte. Si l’envie leur en prend, un stand réunissant quelques entreprises est à disposition, avec des représentants prêts à répondre à toutes les questions. Enfin, des paris seront mis en place afin de maintenir les esprits aiguisés en éveil.
En marge des deux journées (mercredi et jeudi) que durent les matchs en euxmêmes, l’organisation du tournoi a concocté un programme alléchant : le mardi soir, une conférence se tiendra à l’Ecole avec des invités prestigieux (l’année  Marc Lièvremont, ancien sélectionneur du XV de France). Un match de de ce même club est également proposé le mercredi soir. Une cérémonie de remise des prix est évidemment au programme, suivie d’un grand buffet réunissant tous les acteurs du tournoi. Le tournoi s’organise en deux phases : le mercredi, les phases de poule s’installent sur le terrain. Honneur aux dames tout d’abord : elles auront l’occasion de s’affronter en deux poules de quatre. Pour les gentlemen (ou brutes selon les sources), les douze équipes seront réparties en trois poules de quatre et s’affronteront toute la journée. Le jeudi, les femmes comme les hommes s’affrontent lors des phases finales qui permettent de classer toutes les équipes de la première à la dernière. Ce court résumé de l’ambition du Centrale 7 ne peut décrire l’amour que l’équipe organisatrice porte à ce sport, ou le bonheur qu’elle a à organiser cet évènement, mais a pour but de diffuser aux étudiants français l’existence de ce tournoi liant professionnalisme et bonhomie, et de voir autant de monde que possible sur le Campus de l’Ecole Centrale Paris les 22 et 23 mai 2013.

 

Contact :
www.centrale7.com