Laboratoire biopharmaceutique américain, Celgene développe de nouvelles thérapies innovantes principalement pour les hémopathies malignes, les cancers et les maladies inflammatoires chroniques. Pharmacien et titulaire depuis 1989 d’un MBA de la Business School de Rouen, son Directeur Général Franck Auvray, met l’humain au coeur d’une entreprise qui a pour vocation de changer le cours de la santé.

Franck Auvray, (MBA RMS 89) Directeur Général de Celgene

Franck Auvray, (MBA RMS 89) Directeur Général de Celgene

Les valeurs de Celgene sont « passion, courage, confiance, excellence ». Passion, excellence et confiance sont des mots qui prennent tout leur sens pour un acteur de santé publique mais pourquoi le courage ?
Le courage, c’est celui de relever des défis. Le premier défi de Celgene fut la prise de risque en exploitant « les aspects bénéfiques du thalidomide tout en minimisant ses inconvénients, afin d’offrir aux patients de nouveaux traitements contre des maladies fatales ou invalidantes. » Ensuite, quand Celgene s’est implantée en Europe il y a sept ans, c’était une petite entreprise qui n’était pas connue. Nous arrivions certes avec deux médicaments innovants qui permettent de prolonger la vie des malades, mais nous avions face à nous de grands groupes pharmaceutiques avec une notoriété importante. Or, depuis 2011, Celgene est devenu le laboratoire préféré des hématologues (source Vivactis, septembre 2012).

 

Comment avez-vous relevé ce défi ?
Grâce à un esprit d’entreprise très collaboratif. A titre personnel, je cultive une certaine humilité, je ne veux pas que l’on ressente le poids de la hiérarchie. Chaque personne de l’organisation doit être facilement accessible. Plus on fait confiance aux gens plus ils ont envie de s’engager, c’est ma philosophie. Nos jeunes collaborateurs rentrent d’ailleurs très vite dans cette atmosphère du feed-back, de la porte ouverte, de la transparence : c’est cela l’état d’esprit Celgene.

 

 

« On nous a dit :
les gens chez vous ont les yeux qui pétillent. »

L’esprit d’aventure est-il indispensable pour rejoindre vos équipes ?
Définitivement, et ce qui est intéressant, c’est d’humaniser et de rendre concret une aventure scientifique qui va renforcer l’engagement des salariés surtout au niveau d’une filiale opérationnelle. Il faut garder en tête que notre objectif est de proposer des traitements à des patients souffrant de maladies pour lesquelles les besoins médicaux ne sont pas couverts tout en assurant le développement de l’entreprise.

 

Quelles opportunités offrez-vous aux jeunes talents qui voudraient rejoindre votre entreprise ?
Nous accueillons une vingtaine de stagiaires par an. Pour une majorité d’entre eux, nous prolongeons leur stage de fin d’études par des CDD de trois, six ou douze mois et même des CDI : ce qui leur donne l’opportunité de contribuer aux projets de notre entreprise tournée vers l’innovation et l’excellence et de forger ainsi leur savoir-faire. Moi-même, je suis resté en CDD pendant un an chez Roche à la suite de mon stage. Chez Celgene, les stagiaires sont de véritables collaborateurs et nous nous engageons à les aider à révéler leur potentiel et à bâtir leur première expérience dans l’industrie.

 

Les métiers chez Celgene France
Fonctions traditionnelles
Ressources Humaines
Finance
Accès au marché
Marketing
Fonctions laboratoire biopharmaceutique
Affaires réglementaires et qualité
Affaires médicales
Recherche clinique
Délégués en charge de l’information sur le bon usage des médicaments

 

Chiffres clés
4 500 salariés dans 50 pays
30 % du chiffre d’affaires investi par an en R&D
150 salariés chez Celgene France

 

MLL

 

Contact : www.celgene.fr