çA ! C’EST VRAIMENT TOI !

 

Cédric Bourdais

Cédric Bourdais

 

Depuis l’enfance Cédric baigne dans l’univers des sciences physiques
« Mes parents ont fait des études scientifiques et travaillent aujourd’hui dans l’informatique. Alors tout petit quand je leur posais une question, ils me répondaient simplement et m’ont donné le goût d’apprendre ainsi qu’un fort intérêt pour les sciences. » Après une prépa MP, Cédric intègre Polytechnique. Mais la physique n’est pas le seul centre d’intérêt de Cédric ! Il fait du piano depuis l’âge de huit ans, pratique le tennis, et s’adonne volontiers à tous les loisirs offerts par la vie étudiante ! Et au-delà des évènements festifs, Cédric fait preuve d’une curiosité intellectuelle sans limite, et assiste très souvent à des amphis et conférences organisés par diverses associations.

 

Pour Cédric qui arrivait à Polytechnique, X-MicroFinance sortait nettement du lot !
Contrairement à certaines actions humanitaires qui parfois se rapprochent davantage du néocolonialisme, il trouvait le concept du micro-crédit équilibré. « Nous considérons les personnes que nous aidons comme nos égaux, nous croyons en elles et sommes prêts à prendre des risques en accordant des prêts que les banques refuseraient. » La politique de l’association est claire, si l’entrepreneur ne rembourse pas son prêt au bout d’un an, il ne réitère pas le prêt. Pour les autres ils prêtent à nouveau sans problème et voit la société se développer avec plaisir. L’été de la 1ère année à Polytechnique, les membres de l’association partent trois semaines au Guatemala. Ils se réservent la dernière semaine pour visiter le pays, et les deux premières, ils vont à la rencontre des habitants, et plus particulièrement de la population maya extrêmement défavorisée. Ils vont discuter avec eux, analysent leur projet (souvent dans le domaine de l’élevage, l’agriculture, l’artisanat…), puis répartissent la somme d’argent avec laquelle ils sont partis suivant les projets qui leur ont paru les plus percutants et originaux.

 

Nous considérons
les personnes que nous aidons comme nos égaux, nous croyons
en elles et sommes
prêts à prendre des risques en accordant des prêts que les banques refuseraient.

Son coup de coeur…
« Cela fait plusieurs années maintenant que nous travaillons avec elles, il s’agit d’un groupe de femmes de l’aldea de Chicua Uno qui a su développer une activité : la confection d’objets en tissus coloré (sacs, trousses, porte monnaie…). Grâce à l’argent que X-MicroFinance leur a prêté, elles ont pu acheter des machines et créer ainsi de véritables petites filières commerciales pour leurs produits. Ces femmes ont tellement le goût d’entreprendre, qu’elles réfléchissent déjà à leur implantation sur de nouveaux marchés. C’est pourquoi cet été, elles nous ont demandé de les aider à exporter leurs produits en France ! Nous sommes très fiers de leur succès et d’avoir pu les aider dans leurs démarches. »

 

Une personne que tu admires ?
Bill Gates ! Un homme plutôt méprisé, qui n’a pas hésité à offrir une grande partie de son immense fortune pour combattre la pauvreté dans le monde.

 

Ta plus grande fierté ?
Jusque là je pense avoir réussi ma vie sur le plan des études, mais aussi sur le plan personnel, et c’est ma plus grande satisfaction.

 

Entre le Prix Nobel de la Paix et celui de Physique ?
Le Prix Nobel de Physique, mes premières amours quand même !

 

La présidence de X-MicroFinance est une aventure qui a énormément apporté à Cédric.
« Je voulais m’investir à 100 % ! Au poste de président, j’avais la possibilité de toucher à tout, d’avoir une vue d’ensemble sur l’association et d’y apporter mes idées ». Tout d’abord, il confie que c’est une expérience de management énorme. Il faut réussir à garder une équipe de bénévoles motivée au quotidien tout au long de l’année. Mais cette mission lui a permis de prendre beaucoup d’assurance et d’apprendre à gérer la pression.

 

Anne-Sophie Mathieu