L’association voile de l’estp, une association créée pour RÉGATER. Créée en 1991 par des étudiants de l’ESTP désireux de prendre le large, le Défi Voile ETP est l’association de voile de l’ESTP.

 

Les Sables-d’Olonne, nous voilà !

Les Sables-d’Olonne, nous voilà !

À travers différentes activités comme les week-ends de voile légère ou l‘incontournable croisière ETP, cette association cherche à faire découvrir et aimer la voile aux étudiants de son école. En parallèle, le Défi Voile ETP est une association sportive qui s’entraine régulièrement afin de représenter l’ESTP lors de grands rassemblements étudiants comme la Coupe de France Etudiante (CFE ) et la Course Croisière ED HEC (CCE).
Chaque année, 2 équipages de 7 membres, issus de deux promotions de l’ES TP, s’affrontent sur Grand Surprise lors de la CCE .
Avec son spi symétrique de 77 m2, ce monotype de régate de 9,54 m de long est un bateau rapide, performant, facile et fun qui réagit au quart de tour ! Après La Rochelle en 2011 et Brest en 2012, c’est aux Sables-d’Olonne qu’aura lieu la prochaine course de l’ED HEC. Premier événement étudiant sportif d’Europe, il rassemble pendant une semaine plus de 3 000 étudiants des quatre coins du monde, dont 180 équipages pour le trophée mer. Chaque jour, des régates ont lieu, alternant parcours tactique et parcours côtier dans une ambiance à la fois festive et sportive. D’ici là, au moins 5 entrainements sont prévus à Pornic en Bretagne, afin d’espérer battre le record de 14e en classement 100 % étudiant. Car sur ce point, pas de doute : au Défi Voile, on préfère se mouiller plutôt que de faire appel à un professionnel pour diriger le navire !
Mais, faire de la voile en compétition, c’est cher !
Ainsi, le gros du travail au sein de l’association consiste dans la collecte de fonds et la recherche de sponsors : « Pas de sponsor, pas de CCE. » Car, si l’on additionne les frais de matériel indispensables pour régater (vestes de quart, bottes…), la location du bateau, les inscriptions à la course (190€ par personne et par bateau), l’hébergement, le transport, on se rend vite compte que le budget dépasse celui d’une association sportive classique. Les membres du Défi Voile réussiront- ils cette année à mener à bien leur projet ? Peu importe, ils relèvent le défi !

 

L’ES TP, c’est quoi ?
L’Ecole Spéciale des Travaux Publics
– 2 600 étudiants en 2013
– 600 ingénieurs diplômés par an
– 74 universités étrangères partenaires
– 30 % des ingénieurs du secteur de construction et aménagement
– 40 000 € bruts : salaire moyen d’embauche d’un ingénieur ESTP en 2012

Le Défi Voile en action :
Charlotte, N°1 : placée à l’avant du bateau et par conséquent toujours mouillée, elle gère les voiles d’avant comme le spi de 77 m2, surveille les risées et la position des autres concurrents.
Pierre Marie, N°2 : c’est celui qui bouge le plus ! Il aide le N°1 pendant les manoeuvres et fait l’intermédiaire avec les équipiers situés à l’arrière.
Edouard, Piano : il tire les « ficelles » du bateau ! Il doit avoir en permanence l’oeil sur ses réglages pour faire avancer le bateau du mieux possible.
Marin et Jean Baptiste, Embracs : ce sont les « gros bras » du bateau, chargés de reprendre les écoutes avec le Winch, ils sont mis à rude épreuve pendant les manoeuvres et sont la clef d’un virement réussi.
Marine, GV : c’est le bras droit du skipper ! Grâce à l’écoute et au patara, elle optimise la prise au vent de la Grand Voile.
Antoine, Skipper : c’est celui qui tient la barre. Maître de la tactique de course, il donne les ordres de virement de bord, d’envoi de voile de prise de ris.