L’Ademe (Agence de l’Environnement et de la Maîtrise de l’Energie) et Qu’Est-ce Qu’on Fait ?! (le nouveau média qui traite des grands enjeux sociétaux), joignent leurs forces pour une alimentation durable et se mobilisent contre le gaspillage alimentaire.

L’ADEME et QQF s’associent pour une information positive sur nos modes alimentaires

Dans le cadre de la campagne #CaSuffitLeGachis, l’ADEME et QQF aident à comprendre pourquoi et comment mieux manger, en gaspillant et en polluant moins.

L’outil pédagogique 100% conçu en infographies parcourt la chronologie des comportements depuis les années 50 et propose des solutions simples, bénéfiques pour chacun et pour la planète. L’objectif de ce travail réalisé en commun est d’amener vers une prise de conscience et d’engager l’action spontanée… durablement.

 

Une culture de l’alimentation bien ancrée

Ah, les Français et la nourriture, une grande histoire d’amour gravée au patrimoine culturel mondial de l’UNESCO : cassoulet du sud-ouest, bouillabaisse marseillaise, choucroute alsacienne, fondue savoyarde, tripes à la mode de Caen… Une culture qui se partage lors de nos longs repas gargantuesques, en famille ou entre amis.

Mais l’alimentation représente aussi entre 20 et 50% de notre empreinte environnementale. Un impact appelé à augmenter encore avec l’accroissement démographique : en 2050 nous serons 72 millions de Français et 9 milliards d’individus à nourrir dans le monde…

Alors, comment concilier toutes ces nouvelles attentes : une alimentation nourrissante, sans risque pour notre santé, à un prix abordable et qui limite ses impacts sur l’environnement ? C’est le défi d’une alimentation durable pour laquelle s’engagent QQF et l’ADEME.

 

Pourquoi s’interroger ?

En France, sur l’ensemble de la chaîne de production, 10 millions de tonnes d’aliments sont gaspillées par an soit 150 kg par personne.

Notre alimentation a évolué depuis les années 1950 et son impact environnemental a augmenté, entraînant des effets à chaque étape de la chaîne alimentaire. Le gaspillage du champ à l’assietteest considérable. Sur ces 150 kg, ce sont environ 50 kg de nourriture que chacun de nous gaspille par an lors de repas à la maison (29 kg), au restaurant ou à la cantine (21 kg), soit l’équivalent d’une centaine de repas.

Heureusement, il est possible de changer nos comportements afin de réduire les impacts de notre alimentation. L’objectif à l’horizon 2025 des pouvoirs publics est de réduire de 50% le gaspillage alimentaire. Tous les acteurs sont aujourd’hui impliqués : agriculteurs, industriels, enseignes de distribution et nous.

 

Retrouvez l’infographie sur www.qqf.fr !