Spécial Handicap

 

Leader mondial en matière de défense et de sécurité, Cassidian constitue, avec Airbus, Astrium et Eurocopter, un des quatre piliers d’EADS. Convaincu que la diversité est un élément moteur de performance, il oeuvre en faveur de l’insertion du handicap dans le monde du travail. Focus sur cet engagement d’entreprise avec Pascal Baudin (Polytech Lille 86), Responsable d’une direction de 140 personnes en France et au Royaume Uni dans l’ingénierie des Infrastructures Sécurisées.

 

Pascal Baudin (Polytech Lille 86) est Responsable de la direction d'Ingénierie "Secure Integrated Systems" de Cassidian.

Pascal Baudin (Polytech Lille 86) est Responsable de la direction d'Ingénierie "Secure Integrated Systems" de Cassidian.

Un engagement d’entreprise
Cassidian fournit à plus de 400 clients et partenaires à travers le monde des solutions et systèmes de sécurité intégrés. Elle met en oeuvre des technologies de pointe dans les domaines de la surveillance, de la détection, et de la sécurisation des communications pour des organismes interministériels en charge de problématiques de défense des territoires. « S’il répond à des enjeux hautement technologiques, le groupe n’en oublie pas l’humain », insiste Pascal Baudin. « Il milite pour la diversité au sens large : sexe, âge, formation, origine et handicap. Afin de montrer son engagement dans la mise en place d’une politique solide et durable en faveur de l’insertion professionnelle et du maintien dans l’emploi des salariés en situation de handicap, il a d’ailleurs signé en 2009 un accord d’entreprise renouvelé cette année avec tous les syndicats qui s’articule autour de 3 axes majeurs : recrutement et accompagnement professionnel, information et communication, et adaptation. »

 

Une entreprise « handi-accueillante »
Cassidian agit tout d’abord pour une meilleure accessibilité. « Nous avons installé des rampes d’accès, des portes élargies et des dispositifs d’ouverture automatique, mis en place des procédures d’évacuation spécifiques, et faisons régulièrement appel à un ergonome pour adapter les postes de travail. Nous avons récemment ajusté les conditions de travail d’un ingénieur malentendant en CDD : c’est un engagement fort sur lequel s’appuieront nos actions futures. » Le groupe insiste également sur l’acceptabilité du handicap dans l’entreprise. « Nous communiquons auprès de l’ensemble des salariés sur les apports de la diversité et sur l’acceptation du handicap visible et invisible. En effet, 90% de nos collaborateurs sont des cadres et/ou ingénieurs et beaucoup pensent que se déclarer en situation de handicap risque de mettre un frein à leur carrière. Pourtant, chez Cassidian, le handicap ne fait pas de différence. »

 

Métapole : Siège Social de Cassidian à Elancourt

Métapole : Siège Social de Cassidian à Elancourt

 

Chez Cassidian,
le handicap
ne fait pas la
différence

Concilier efficacement recrutement et handicap
En tant que manager, Pascal Baudin est au coeur du processus de recrutement des salariés en situation de handicap. « Lorsque je rencontre des jeunes handicapés sur les Forums Emploi je suis toujours bluffé par leur envie et leur ténacité. Ils sont malheureusement peu nombreux à poursuivre de longues études post-Bac, ce qui constitue un frein à l’embauche chez Cassidian qui recrute principalement des Bac +5 expérimentés. Toutefois, nous examinons régulièrement des CV de candidats en situation de handicap qu’il faut savoir lire entre les lignes : outre les compétences, nous devons surtout y déceler des potentialités. Tout le personnel RH est d’ailleurs formé aux problématiques relatives au handicap. » Il joue aussi un rôle central dans l’intégration du salarié en situation de handicap. « Si le manager doit être attentif à ce qu’il évolue dans un contexte porteur de réussite, il ne doit pas pour autant le « surprotéger », bien au contraire : il a le profil requis, c’est un collaborateur comme un autre. L’entreprise permet d’ailleurs de faire tomber certains tabous. Touchant 10% de la population en France, le handicap n’est pas un épiphénomène. Il faut sans cesse en parler pour que cette idée d’enrichissement par la diversité fasse son chemin. Il est important que cette optique d’intégration soit à double sens : le salarié ne doit pas « jouer » de sa différence. Nous faisons tout pour qu’il réussisse mais ne transigeons jamais sur les compétences. »

 

CW

 

Contact
Didier Martin (Chargé de Mission Handicap)
mission-handicap@cassidian.com