Gérant avec sagesse un héritage minéral unique vieux de centaines de millions d’année, Christophe Daulmerie (X 87), CEO des Carrières du Hainaut, a fait de l’entreprise qu’il dirige un modèle de développement : économique, durable et citoyen. Rencontre…

 

Au-delà de leur (attrayante) spécificité minérale, qu’est-ce qui rend les Carrières du Hainaut uniques ?

Outre le fait que ces carrières, parmi les plus grandes d’Europe, soient déjà impressionnantes, la pierre ornementale qu’on en extraie conjugue deux atouts majeurs : mécaniquement, elle est de très grande qualité : résistante et durable. Et esthétiquement, d’une teinte bleue-gris, elle est riche en fossiles cristallisés de quelques 350 millions d’année qui, une fois travaillés, composent une magnifique fresque de la vie marine aux commencements de la planète. Cette apparence unique embellit tous les projets auxquels elle participe, ce qui rend bien sûr fiers tout le personnel. Résidences, grands établissements, décoration urbaine (places, fontaines, etc.) la réputation de notre « Pierre Bleue » ne cesse de croître, nous amenant progressivement à augmenter notre part d’exportation dans le monde (1/4 hors Belgique). La dernière utilisation prestigieuse en date étant celle du musée du Louvre d’Abou Dhabi réalisé par Jean Nouvel.

 

DG de division, Directeur financier et stratégique d’une grande multinationale, vous choisissez en 2010 de présider aux destinées de la Pierre Bleue. Quelles dimensions d’épanouissement supplémentaire vous apporte la gouvernance d’une PME ? 

Diriger une PME propose le même niveau de complexité et les mêmes problématiques qu’une grande entreprise ; sauf qu’ici, vous les avez toutes ! Avec moins de moyens pour les résoudre. Résultat : il vous faut être plus performant, concret et direct et ça, c’est déjà très agréable. L’avantage supplémentaire étant que la transposition des décisions dans le réel est bien plus rapide et que vous mesurez donc plus vite les conséquences de vos décisions. Ce qui est tout aussi plaisant.

Société Générale : Un environnement d’exigence, de professionnalisme et d’esprit d’équipe qui incite à se dépasser

Vous avez inscrit les Carrières du Hainaut dans une démarche citoyenne, durable et responsable. En quoi cela vous semblait-il important ?

Quand vous travaillez une ressource unique et limitée, ayant réclamée des millions d’années pour se créer, la démarche semble une évidence. Elle est, de plus, synonyme d’efficacité économique puisque nos clients sont de plus en plus sensibles à cette dimension, tout comme notre environnement humain local, de plus en plus attentif, lui, à son cadre de vie. Sachant que cette démarche citoyenne se complète chaque année par la formation et l’embauche de jeunes sans qualification via une opération spécifique. L’ensemble apportant une grande fierté d’appartenance à tout le personnel.

Quelle dimension de l’enseignement reçu à l’X vous félicitez vous chaque jour d’avoir reçue ?

D’abord cette exigence extrêmement forte – exigence de toujours comprendre notamment. Et puis surtout, une fois parvenu en entreprise, ce parti pris de ne pas poser de limites à son action a priori, de s’autoriser à voir grand, oser, essayer, tenter l’aventure… Ce qui est capital.

 

Secrets de dirigeant

A quelle occasion avez-vous eu le sentiment de comprendre quelque chose de capital concernant le management ?

Tout au long des fonctions que j’ai occupées précédemment, et ce, dans tous les pays, j’ai pu mesurer combien la réussite d’un business était étroitement corrélée à la qualité et, surtout, la dynamique de l’équipe en place. J’en ai déduit que le rôle premier du dirigeant était de s’assurer de la qualité de son équipe, puis de réunir les conditions pour que celle-ci puisse donner le meilleur d’elle-même.

 

Des chiffres et des êtres : CA : 50 M€ – 430 collaborateurs

Contact : c.daulmerie@carrieresduhainaut.com