CONFIDENCES POUR CONFIDENCES

 

Fiche d’identité :
Robin Simonnet, 23 ans, e-sportif passionné,
En 5e année à l’IIM (Institut de l’Internet et du Multimédia

 

Gagner sa vie dans des compétitions de jeux vidéo ? Plus qu’un rêve de geek, une carrière exigeante pour des champions de e-sport toujours plus professionnels. Aficionado du monde du gaming depuis que son grand fre`re l’a initié à Diablo II alors qu’il n’avait que 6 ans 1/2, Robin Simonnet (en 5e année à l’IIM) nous parle de sa passion bien réelle pour ce monde virtuel. – Par Clarisse Watine

 

Gagner sa vie dans des compétitions de jeux vidéo ?

Plus qu’un rêve de geek, une carrière exigeante pour des champions de e-sport toujours plus professionnels. Aficionado du monde du gaming depuis que son grand frère l’a initié à Diablo II alors qu’il n’avait que 6 ans 1/2, Robin Simonnet (en 5e année à l’IIM) nous parle de sa passion bien réelle pour ce monde virtuel. – Par Clarisse Watine Le e-sport c’est quoi ? « 2 copains, 2 manettes, une console et un jeu de combat : voilà l’origine du e-sport », affirme Robin qui pratique depuis le plus jeune âge cette discipline popularisée par les fans de Counter Strike. Un jeu en réseau devenu culte lors de la sortie de sa version 1.6 au début des années 2000 et qui oppose terroristes poseurs de bombes et groupes antiterroristes devant les en empêcher ou désamorcer la charge. Autre jeu de prédilection pour les gamers, League of Legends, un jeu de type arène de bataille ancré dans un monde complètement fantastique. De quoi animer de grands événements comme la Gamers Assembly qui réunit chaque année des milliers de joueurs et de supporters au Futuroscope à Poitiers.

« Etre payé pour jouer aux jeux vidéo c’est bien plus compliqué que ça n’en a l’air ! »

 

« J’ai très vite senti que le e-sport était une vraie opportunité dans ma vie »

Des jeux qui ont bien sûr animé l’enfance de Robin, touché par le virus du jeu vidéo lors de sa découverte de Diablo II et de Heroes of Newerth auxquels jouait son grand frère. Un passe-temps devenu passion qui l’a poussé à constituer une équipe avec ses copains et à entrer dans la compétition. Fan jusqu’au bout du joystick, il a même décidé d’en faire un élément clé de sa vie professionnelle. « Je voulais faire de la création de jeux vidéo tout en poursuivant mon expérience dans le e-sport. J’ai choisi l’IIM car c’est une formation qui nous permet de découvrir tous les axes de l’Internet et du multimédia (communication visuelle, 3D, jeu vidéo, communication digitale, web et objets connectés). En 2e année, j’ai fait du code, du développement et du design, des compétences que j’ai pu immédiatement appliquer dans le cadre de la Bourse aux projets (un programme qui nous fait travailler sur des projets concrets proposés par des entreprises) puis dans le cadre de mes stages, comme ces 6 mois passionnants que j’ai passé à travailler sur le jeu Urban Rivals chez Acute Game Booster. »

Capture d’écran 2016-09-22 à 21.11.58

Retour aux sources pour son 1er job

Des expériences qui l’ont définitivement convaincu de faire carrière dans le gaming. « Je veux faire profiter le e-sport de mon expérience. Mon leitmotiv : à mon échelle bien sûr, apporter ma pierre à l’édifice dans le développement de cette discipline qui me fait rêver depuis toujours et qui s’ouvre au monde. » Et pour ca, quoi de mieux que de débuter dans la boite à l’origine de son jeu culte ? « Mon 1er job idéal ? Entrer chez Blizzard, la boite qui a créé Diablo II », conclut Robin, des étoiles dans les yeux.

Capture d’écran 2016-09-22 à 21.11.36

Le e-sport : un truc de geek ?
« Le e-sport c’est ma passion bien sûr mais ça demande aussi beaucoup de travail. Pour réussir et devenir un grand compétiteur, il faut s’investir à 100 %. C’est aussi un domaine où règnent encore beaucoup de stéréotypes et où les femmes ne sont malheureusement pas assez nombreuses. Et pourtant Kayané, une joueuse française qui a commencé très jeune a déjà battu d’immenses champions. »

 

Ta personnalité en 3 mots
Ambitieux • Passionné • Compétiteur

 

Portrait Chinois
Si tu étais un héros de jeu vidéo : le Prince (de Prince of Persia)
Ton jeu vidéo culte : Diablo II : Lord of Destruction
Un sport fétiche : le volley-ball (de très loin)
Ton modèle du gaming : Imaqtpie (joueur de League of Legends sur Twitch) bon joueur, très divertissant
Ta devise :  » Make luck happen  »