Président de la plus célèbre agence de design fran çaise , Christophe Fill âtre (DUT Tech de Co 85), également Président de Publicis Activ, porte sur son métier et la fonction de président un regard aussi aigu que passionné. Rencontre avec un « brand angel » averti…

Christophe Fillâtre, Président de Carré Noir et Publicis Activ

Christophe Fillâtre, Président de Carré Noir et Publicis Activ

Créée en 1973 par 4 fondateurs (d’où son nom), Carré Noir a, dans notre pays, inventé le métier du design appliqué aux entreprises et aux marques. S’étant, dès le départ, implanté à l’international et ayant rapidement acquis une forte notoriété, l’agence, cent fois copiée, représente un héritage pétri de valeurs fortes que Christophe Fillâtre revendique pleinement. « Le mot design possédant chez créer un système identitaire caractérisant avec force et justesse une marque et, partant de cette base, de mettre en place le vocabulaire qui permettra de la décliner via de multiples canaux de communication. Il faut ensuite veiller à ce que cette identité soit respectée ; c’est le côté « brand angel » de la mission. A l’opposé de nombre de designers vedettisés imposant leur style au détriment du client, la particularité de Carré Noir est de révéler la vraie personnalité de celui-ci. Ce que nous avons fait avec la SNCF par exemple qui, au moment de l’ouverture du marché européen, a réalisé qu’elle s’était éparpillée en autant de marques que de produits : TGV, TER, Lunéa… Comment un étranger s’y retrouverait-t-il ? A partir de ses valeurs fortes, positives, nous avons forgé une plate-forme de base aussi singulière que reconnaissable, en nous effaçant derrière… »

 

L’instant RH
« Avec la mutation digitale, on est entré dans le design de la vérité. Une transparence qui vaut dès le premier entretien. S’il convient de pousser en avant ses qualités, inutile de nier ses faiblesses ; en un mot : soyez vous-mêmes. On recherche des personnalités, pas des gens parfaits, lesquels, on le sait bien, n’existent pas. Dans l’embauche, on est deux à prendre un risque ; un discours sincère devient alors un atout. »

 

« La légitimité d’un président nait du cumul de ses expériences réussies »

A bonne école
Christophe Fillâtre a l’habitude de dire qu’il a fréquenté la meilleure école : BDDP, l’agence qui révolutionna la pub en son temps « avec une exigence folle ». Après qu’il ait mis les salades au menu de McDonald’s (première mondiale !) « parce que les mamans ne mangent pas de hamburgers », Maurice Levy l’entraîna chez Publicis où, passé par la case « Master HEC », il s’occupa du budget Renault des années durant avant de prendre la direction, puis la présidence de Carré Noir (et celle de Publicis Activ en 2011). « Le triptyque de base du président ? Passion, vision et animation des équipes. Si l’empathie ou cet instinct qui permet de « sentir » les personnalités pour les mettre à LA place qui leur convient (quitte à la créer de toutes pièces !) ne s’inventent pas, d’autres aspects se travaillent. En arrivant chez Carré Noir, j’ai passé une heure avec chaque personne, de la standardiste au directeur adjoint. A la fin, j’avais une vision très claire de l’entreprise. Arriver à ce que vos collaborateurs s’expriment librement est certes difficile, mais capital ; même si, au final, vous seul décidez. Nombre de présidents, pour des questions d’ego et surtout par peur, imposent leur point de vue et rechignent à s’entourer de collaborateurs trop compétents. J’essaie pour ma part de les prendre meilleurs que moi. Reste ensuite à savoir partager sa vision afin qu’elle devienne un but collectif, génère une fierté légitime d’appartenir à l’équipe et motive les troupes ».

 

Chiffres clés
Carré Noir
112 collaborateurs
CA : 14,6 M€

 

JB

 

Contact : cecile.brouwet@carre-noir.fr