La marque française de prêt-à-porter Caroll a su adapter et moderniser ,son offre sur le segment de marché de moyen-haut de gamme. Au coeur de sa stratégie : l’innovation et la satisfaction des clientes. Rencontre avec Sylvie Colin (Escem 88), sa Directrice générale.

 

 

Sylvie Colin

Sylvie Colin (Escem 88), directrice générale de Caroll

Présente en France depuis 45 ans, Caroll jouit d’une forte notoriété auprès des consommatrices Françaises. Avec plus de 400 points de vente en France et à l’international et 1200 collaborateurs, la marque appartient, depuis 1988, au Groupe Vivarte, leader en France sur le secteur de l’habillement de la personne. Sous la houlette de Sylvie Colin, la marque Caroll s’est repositionnée pour séduire et sublimer les femmes actives de 40 ans.

 

Innovation et prise de risque
« En arrivant à la tête de l’entreprise il y a quatre ans, mon objectif était de dynamiser la marque, indique Sylvie Colin. Nous avons privilégié un style ,plus contemporain, rénové nos points de vente ,et conçu une nouvelle campagne de communication. ,En proposant des vêtements qualitatifs, ,Caroll s’inscrit dans la modernité et dans la durée. Sur ce marché en constante évolution et où les concurrents sont nombreux, le renouvellement est essentiel. Il faut donc s’adapter en permanence et réussir à surprendre les consommatrices ». Passionnée par le secteur de la distribution textile, la Directrice générale de Caroll reconnaît que la prise de risque fait partie intégrante de son métier. « Mon rôle est de satisfaire la cliente en lui proposant de nouvelles collections à un rythme très fréquent. C’est un métier très stimulant qui nous oblige à être en perpétuelle écoute, remise en question et innovation. Et c’est une réelle satisfaction de mesurer rapidement l’impact et les résultats de notre stratégie. »

 

Le métier de la mode nous oblige à être en perpétuelle innovation.

Une vision collective du management
À ce poste depuis deux ans, Sylvie Colin rappelle l’importance d’avoir une vision long terme pour la marque en termes de positionnement, de leadership sur son marché et de diversification produit. Une stratégie mise en place en synergie avec tous les acteurs de l’entreprise. « Le projet de l’entreprise est communiqué et partagé avec tous les collaborateurs. La motivation se construit en collectif autour d’un objectif commun. » Toute en modestie, la Directrice générale souligne l’importance de la qualité de son équipe. « Il est impossible d’être un expert dans tous les métiers. Il faut donc savoir recruter et s’entourer des bons profils pour les bons postes. La dimension managériale est inhérente à la fonction de Directrice générale puisqu’il faut rassembler les meilleures compétences et faire en sorte que les gens travaillent ensemble de façon harmonieuse et efficace. » Pour Sylvie Colin, si le Directeur général reste garant de l’intérêt collectif de l’entreprise, il doit rester proche des salariés et de la réalité du terrain.

 

Rencontres et opportunités
Ancienne élève de l’Escem (promotion 1988) Sylvie Colin rappelle que cette formation, à la fois théorique et pratique, a été déterminante dans son parcours professionnel. « Grâce aux nombreux stages effectués durant mes études, j’ai découvert le métier de chef de produit textile et j’ai pu intégrer une grande entreprise dès ma sortie de l’école. J’ai ainsi gravi les échelons hiérarchiques au fil du temps et eu la chance de faire des rencontres enrichissantes. Je recommande vivement aux jeunes d’intégrer, dès l’obtention de leurs diplômes, un groupe dont les process leur permettent de compléter leur formation et où les opportunités sont plus nombreuses. »

 

F.B.

 

Contact recrutement  :
www.caroll.com/