ENCOURAGEMENT DE L’ENTREPRENEURIAT CHEZ SES ÉLÈVES, COOPÉRATIONS PÉDAGOGIQUES AMBITIEUSES, PARTENARIATS HISTORIQUES AVEC LES ENTREPRISES QUI FONT L’ÉCONOMIE MONDIALE :  D’INITIATIVES QUI PERMETTENT À HERVÉ BIAUSSER, DIRECTEUR DE CENTRALESUPÉLEC, D’AFFIRMER LA PLACE DE L’ESPRIT D’ENTREPRENDRE AU COEUR DE LA FORMATION DE CETTE ÉCOLE DU 21E SIÈCLE. RENCONTRE.

 

HERVÉ BIAUSSER, Directeur de CentraleSupélec (au centre) © CENTRALESUPELEC

HERVÉ BIAUSSER, Directeur de CentraleSupélec (au centre) © CENTRALESUPELEC

EN QUOI LA CRÉATION DE CENTRALESUPÉLEC IMPACTET- ELLE POSITIVEMENT VOS ENTREPRISES PARTENAIRES ?
Il s’agit d’abord d’un impact lié à la formation. Un des grands projets de CentraleSupélec est en effet de mettre en place un cursus unique en 2017. Conçu en concertation avec les entreprises partenaires des deux établissements, celui-ci sera en adéquation avec leurs attentes en termes de connaissances, d’aptitudes et de comportements et apportera également plus de valeur à nos étudiants, qui pourront ainsi exprimer au mieux leurs talents et construire leur projet professionnel. Cela impacte également déjà la recherche : nos expériences de recherche partenariales sont excellentes, notre CA en formation continue progresse et les Chaires d’entreprises récemment créées sont d’ores et déjà des Chaires CentraleSupélec. CentraleSupélec offrira aux entreprises historiquement partenaires des deux écoles des offres dont la valeur sera décuplée. Toutes les conditions sont réunies pour la mise en oeuvre de nouveaux partenariats porteurs de sens et de valeur.

 

« De plus en plus d’élèves sont tentés
par une expérience entrepreneuriale
et nous encourageons ces vocations. »

L’ESPRIT D’ENTREPRENDRE EST DONC CHEVILLÉ AU CORPS DE TOUTES LES PARTIES PRENANTES DE CENTRALESUPÉLEC ?
Créées pour l’industrie et l’entreprise, les deux écoles ont depuis longtemps pris le parti de permettre à leurs élèves de s’engager dans des projets, des stages et des études de laboratoire qui les mettent en situation de proposer des solutions dans un contexte entrepreneurial. Elles encouragent les vocations d’entrepreneurs, un processus que CentraleSupélec entend bien intensifier. De plus en plus d’élèves sont tentés par une expérience entrepreneuriale et nous devons les y accompagner.

 

VOTRE COOPÉRATION AVEC L’ESSEC VA EN CE SENS ?
En proximité culturelle très forte, nous sommes convaincus que l’entreprise a besoin d’entrepreneurs de culture technique et de culture commerciale. Former ensemble ces futurs managers est une chance formidable que nous offrons à nos élèves : je suis persuadé que ces profils mixtes auront une grande valeur à l’avenir. Mais si CentraleSupélec a évidemment vocation à former des créateurs d’entreprises et des managers de culture technique, elle revendique aussi de former des experts en sciences et techniques.

 

QUELLE EST L’INFLUENCE DE VOTRE MODÈLE À TRAVERS LE MONDE ?
Motivés par l’idée de se confronter à une autre culture dans un marché mondialisé, nos élèves ont complètement intégré la part de l’international dans leurs cursus et leurs projets professionnels. Je ne sais pas quel sera l’avenir de celles et ceux qui entreprendront à l’étranger mais, en témoignant du savoir-faire français au travers de leur formation initiale, ils sont et seront dans tous les cas nos meilleurs ambassadeurs. Ils sont d’ailleurs déjà considérés dans le monde entier comme des ingénieurs extrêmement créatifs.

 

QUELLES SONT LES VERTUS DE VOTRE INSTITUT OPEN INNOVATION ?
Beaucoup d’entreprises veulent soutenir des start-ups pour retrouver un esprit pionnier et entrepreneurial. Mais elles se retrouvent face à un univers totalement différent : quand on est un Groupe de 100 000 personnes, il n’est pas toujours facile de communiquer avec une structure émergente créée par 3 geeks dans leur garage ! A CentraleSupélec, nous connaissons bien ces jeunes créateurs et avons la confiance de nos entreprises partenaires : notre rôle est de leur apprendre à travailler ensemble dans un positionnement mixte alliant formation initiale et continue. Nos nouveaux locaux à Gif sur Yvette feront d’ailleurs une plus grande place aux start-ups.

 

CW.