Nouveau capitaine, nouvelle trajectoire pour Audencia. Arrivé en avril 2018 à la tête d’Audencia, et fidèle de l’institution depuis 17 ans, Christophe Germain trace de nouvelles orientations sur la carte de l’institution. A mi-parcours du plan stratégique Audencia 2020, les 5 caps majeurs sont maintenus mais enrichis et étoffés de nouveaux projets misant sur l’hybridation, les partenariats, les expertises cœur de la business school et la construction d’un écosystème actif et créatif. Pas de roulis pour Audencia qui poursuit sa route !

 

Audencia traverse l’Atlantique

Le développement d’activités sous forme de campus ou école à l’étranger est requalifié à l’image de la Shenzhen Audencia Business School. « Créer des campus ex nihilo à l’étranger n’apporte pas assez de valeur-ajoutée à nos étudiants, affirme Christophe Germain. Notre stratégie est de construire des campus ou écoles en partenariat afin de leur faire bénéficier de toute la valeur d’un écosystème local. »

Christophe Germain © F. Sénard Audencia

Christophe Germain © F. Sénard Audencia

Petit mousse de cette stratégie, l’Institut Collaboratif pour l’Agribusiness Mondial qui a vu le jour fin novembre 2018. Audencia mise sur ses expertises cœur à commencer par celle sur le développement durable et la responsabilité globale. « Cet institut monté avec des partenaires en Equateur et au Brésil s’intéresse au développement et à la croissance verte, enjeu majeur de ces prochaines décennies », précise le directeur. Avec ses partenaires académiques et professionnels, Audencia va déployer de la formation initiale, de la formation continue, de la recherche, du conseil. La négociation avec des partenaires potentiels sur d’autres continents est déjà avancée a confié Christophe Germain.

Sextant de l’innovation

Forte de son MEDIACAMPUS, lieu innovant et focalisé sur le développement de la créativité, Audencia entend en faire le creuset de l’innovation, « un laboratoire pour développer de nouveaux dispositifs et espaces d’apprentissage innovants pour l’ensemble de nos programmes » annonce Christophe Germain.

Le cœur de cette stratégie mise sur le mélange de populations au sein de lieux innovants afin de permettre à la créativité de s’exprimer. C’est dans cet esprit que sont engagées la rénovation et l’extension du vaisseau amiral d’Audencia, Atlantic Campus. Les travaux sont réalisés en 3 phases. Les deux premières seront finalisées fin 2019. « Nous étendons et rénovons un espace qui sera dédié aux entreprises ET aux associations étudiantes pour favoriser les interactions ; le tout autour d’une agora. Ici, les maîtres mots sont innovation, collaboration, bien-être et convivialité. »

Audencia

©Audencia

Audencia rénove aussi ses amphis pour en faire des lieux modernes et adaptés aux nouveaux modes d’apprentissage. Les lieux d’apprentissage deviennent ainsi aussi des lieux de vie.

Végétation et eau sont à l’honneur dans la tradition de l’école. Une immense dalle d’écrans au sol diffusera notamment des images de l’Océan. A Audencia c’est un miracle, on peut marcher sur l’eau… « Je suis très attentif à la symbolique des bâtiments, que je veux marquants et accueillants, s’explique le directeur. Audencia est depuis toujours liée à l’Atlantique ; telle un point de départ vers le grand large, vers un nouveau Monde pour nos diplômés ! »

Hybridation toute !

L’Alliance entre Audencia, Centrale Nantes et l’école d’architecture de Nantes (ENSA), est la tête de proue de la stratégie d’hybridation de la business school. Doubles diplômes, doubles compétences, programmes communs forment le socle de cette collaboration originale. Des nouveautés « importantes » sont en cours de préparation, « et seront dévoilées ultérieurement. L’Alliance est un élément fort de notre différenciation et nous continuerons à l’asseoir. » Audencia lance par ailleurs avec Centrale Nantes un nouveau programme pour « se différencier dans le domaine de la finance que choisissent 40 % de nos élèves du PGE. Ce programme porte sur la gestion des risques et les assurances. »

Le directeur a en revanche annoncé le début d’un partenariat très prometteur avec le Pôle Image Magelis d’Angoulême. « Ce pôle est un leader de la filière animation et audiovisuel numérique. Dès l’année prochaine nous offrirons à nos étudiants des parcours double compétence en cinéma d’animation, en gaming. Nous avons déjà noué une convention avec l’EMCA (Ecole des Métiers du Cinéma d’Animation), qui sera suivie par des accords avec d’autres écoles parmi les 12 implantées dans ce pôle. Ce rapprochement s’opère au service de l’hybridation des compétences, dans le cadre de notre orientation historique vers les métiers culturels et surtout car ces domaines sont des expertises mondialement reconnues de la France et au fort potentiel d’emploi. » Le département de la Charente s’est engagé à mettre des locaux à disposition d’Audencia sur ce pôle dans le cadre du déploiement de ces nouvelles activités.

Ces nouveaux domaines viennent  compléter un portefeuille déjà enrichi à la rentrée 2018 de 5 nouveaux doubles diplômes avec l’institut du droit des affaires d’Aix-Marseille, Sciences Po Rennes, l’Institut de sciences financières et d’assurance, d’architecte-manager avec l’ENSA et avec l’Ecole des beaux-arts de Nantes.

« A l’horizon 2020, notre objectif est de former 30 à 35 % d’étudiants hybridés, forts d’une double compétence ou d’un double diplôme, contre 15 à 20 % aujourd’hui. »

De nouvelles voiles au navire

Audencia essaime son expertise aux quatre vents via la diversification de son portefeuille de programmes. « Logiquement dans des domaines où les besoins existent et ne sont pas satisfaits » éclaire Christophe Germain.

Audencia lance ainsi sur son campus de Paris un MS® en management de la filière musicale,  un MS® Acteur pour la transition énergétique avec Centrale Nantes, l’ENSA et l’école de design de Nantes. « Nous explorons aussi une nouvelle piste en relation avec la sailing valley de La Rochelle, ajoute le DG. La France est le leader européen de l’activité de nautisme et les besoins sont importants. »

Destination digital

Le directeur a par ailleurs annoncé le lancement d’un grand diagnostic de tout le digital dans l’institution, dans toutes ses dimensions et activités. « Le diagnostic est réalisé sur la base de l’interrogation de nos publics internes et externes, et en partenariat avec IBM. L’objectif est d’avoir fin 2018 un road map digital précis de nos pistes de progrès. » Dans ce cadre, deux grands projets de nature pédagogique seront retenus pour renforcer les dispositifs liés à l’expérience étudiante.

Vidéo Flash – Christophe Germain, Audencia