Lancé dans sa huitième édition, le Prix Littéraire des Grandes Écoles aspire toujours davantage à réunir les étudiants autour des Arts et des Lettres avec plusieurs événements phares mettant à l’honneur les humanités. Grâce à une équipe enthousiaste et un jury prêt à lire les romans sélectionnés, le PLGE entend bien tisser des liens plus forts entre les différentes formes d’expression artistique. – Par Théo Bellanger

 

 

Pour et par les étudiants

Depuis 2009, date de sa création par deux élèves d’HEC, le PLGE souhaite décloisonner nos écoles et universités afin de réunir les étudiants autour d’une même passion : la littérature. Je suis d’ailleurs très heureux de voir qu’alors que les filières de management et de communication laissent souvent peu de place à la littérature, des écoles comme ESCP Europe sollicitent le PLGE pour organiser des table-rondes ou des rencontres d’écrivains. Cela montre que depuis huit ans, le PLGE remplit petit à petit sa mission et qu’il gagne la confiance des institutions culturelles et intellectuelles. Chaque année, la nouvelle équipe donne un nouveau souffle, une nouvelle identité au prix sans pour autant le dévier de sa trajectoire. C’est cela la force du PLGE : garder le cap !

Capture d’écran 2017-01-10 à 10.34.47

Une année riche en rencontres

À l’orée du grand prix que nous décernons fin juin à un jeune auteur non-promu, le PLGE lance la deuxième édition du concours de la nouvelle Delacroix en partenariat avec le musée Delacroix. En 2015, l’équipe du PLGE et Dominique de Font-Reaulx, directrice du musée, avaient en effet été étonnés par la quantité et la qualité des manuscrits reçus. Oui : il y a une véritable création étudiante et il s’agit de ne pas négliger ! C’est pourquoi le PLGE continue, contre vents et marées, à lier des partenariats culturels afin d’aiguiser notre rapport aux Arts. Il peut d’ailleurs s’enorgueillir d’organiser la nocturne de l’exposition L’OEil de Baudelaire au Musée de la vie romantique en janvier 2017. Tous ces grands événements s’accompagneront, plus modestement, de table-rondes permettant aux étudiants de penser la littérature contemporaine. Tout cela sous l’égide de François-Henri Désérable, parrain de la 8è édition du PLGE. Du côté digital, notre présence sur les réseaux sociaux s’intensifie par l’inauguration d’un compte Instagram et par la reprise de la page Facebook qui compte bientôt 1 400 abonnés. En outre, pour donner un symbole au PLGE, notre nouveau graphiste a pensé à la feuille de chêne, symbole de force et de longévité… ce que nous espérons tous pour le PLGE !

 

Petit rappel sur la sélection

Cette année nous pouvons être fiers de voir un duo assurer la responsabilité des comités de lecture et de la sélection. Claire Huck, jurée de la septième édition et Pierre Poligone, rédacteur en chef de Zone Critique, ont en effet sélectionné cette année neuf romans parus en 2016. Des oeuvres d’auteurs non-promus qu’ils vont proposer à douze jurés des grandes écoles et universités. Lors des quatre comités de lecture, ces derniers devront lire les ouvrages, en débattre et en rédiger un petit article que nous publierons. Cette année, la huitième édition du PLGE fait également le pari de constituer une dotation pour le lauréat du prix.

 

Capture d’écran 2017-01-09 à 12.48.05Ça m’éclate parce que…
Je constate que la littérature suscite toujours un intérêt et qu’il suffit que les écoles et les universités arrêtent de cloisonner les filières qui sont comme oeillères à la connaissance et à la curiosité. C’est pour cela que j’adore ce que je fais actuellement. L’idée d’être un garant de la littérature française est assez agréable dans une certaine mesure, restons un peu terre à terre.
Un + pour demain ?
Ce serait que le PLGE continue, autant que faire se peut, à s’élever pour s’imposer comme LE prix littéraire par des étudiants !
Le détail qui tue ?
Je n’ai aucune connaissance en littérature contemporaine. À force de se former pour être historien de la littérature on ne travaille quasiment plus que sur des auteurs disparus. On pourrait presque oublier qu’il est bon de côtoyer les vivants !

 

Contact :
prixlitterairedesgrandesecoles@gmail.com

http://prixlitterairedesgrandesecoles.com
https://www.facebook.com/plge2015/
https://www.instagram.com/prixlitterairedesgrandesecoles/