Le lauréat de l’opération 1Job2Boss d’Adecco France est connu ! Il s’agit de Camille Clément, étudiante à emlyon business school. Après deux mois de compétition, elle s’est distinguée parmi 5 finalistes. Sa personnalité, ses valeurs et sa créativité ont convaincu le jury composé du président et de 5 membres de son Codir. Elle formera un tandem avec Christophe Catoir du 13 juin au 20 juillet 2016.

Un moment de pur bonheur

L’objectif d’1Job2Boss est de donner sa chance à des jeunes sans expérience et de bénéficier de leur expérience. Les 5 finalistes ont chacun été reçu durant une demi-heure par le président Catoir et 5 membres de son Codir. « Cette matinée a été un moment de pur bonheur ! Les échanges avec les candidats ont été délicieux ! Il est rare de pouvoir échanger avec des jeunes sur notre entreprise, recueillir leur regard est très intéressant et précieux pour nous. Ils nous ont parlé de leur expérience, de ce qu’ils ont vécu, appris et de ce qu’ils peuvent nous apporter. » Le président évoque volontiers une discussion avec « des personnalités différentes et attachantes, tous très engagés » plus qu’un entretien.

Bienveillant

Si le dirigeant parle d’ambiance et partage son ressenti, c’est parce que chez Adecco, on pratique le recrutement affinitaire. Il se félicite aussi d’avoir entendu quatre finalistes évoquer une entreprise « bienveillante. Adecco est une entreprise qui s’occupe des autres, une entreprise qui leur trouve du travail. Ce n’est pas si courant ou évident à concilier avec l’objectif d’une organisation économique. »  L’échange convivial et ouvert fait partie d’un exercice visant à « comprendre la personnalité des candidats et à découvrir leurs moteurs professionnels et personnels. »

Les finalistes avaient préparé une mini-opération  » Win for you  » qu’ils ont présenté devant les dirigeants. Ils devaient s’inspirer d’une opération menée toute l’année par des collaborateurs du groupe. « Ils organisent des courses de vélo, natation et à pied, explique Christophe Catoir. A chaque kilomètre parcouru, nous reversons de l’argent à des associations. »

« Plus que de m’assister, je souhaite que Camille m’accompagne, prenne la parole, dise ce qu’elle pense et ressent, prenne le pouls de ma fonction, la comprenne dans son ensemble et réellement. »

Camille a été la plus créative

Camille a proposé la version la plus créative de l’opération. Elle a demandé à des proches installés dans le monde entier de courir, pédaler ou nager et a proposé un reportage photo au jury. « Sa créativité a été un critère clé de notre choix, confirme Christophe Catoir. Elle est créative tant dans sa façon d’aborder les sujets que dans leur présentation et le contenu, de manière à intéresser son auditoire. » Camille a maîtrisé ses épreuves en présentant ses projets de manière impactante et pédagogique.  Elle a aussi proposé une restitution sous forme de jeu de cartes de sa journée terrain chez Spring, la filiale de recrutement cadres du groupe.

Team player

Au-delà de sa personnalité, le Codir a apprécié ses valeurs et sa vision du travail en équipe. « C’est extrêmement important, car nous sommes très team player. » Camille a su parler de son désir de repérer les compétences complémentaires, d’animer et fédérer les talents avec humilité et « tout en sachant mettre en avant ses qualités pour remplir ce rôle. Elle a montré les compétences d’une excellente profiler et sait trouver les mots justes pour décrire un profil sur un mode RH/recrutement. Je lui prédis une très belle carrière dans ce domaine si cela la tente ! »

C’est une première étape, un moment de grandes réjouissances. J’ai hâte de commencer !

 

Camille, être le boss qu’est-ce que ça fait ?

Je suis très émue. J’ai encore du mal à réaliser ce qu’il m’arrive ! Je suis très heureuse de cette issue. Je l’avais à peine espérée lorsque j’ai répondu à l’offre. Tout s’est enchaîné très vite après l’entretien. J’ai eu le temps de signer mon contrat et de téléphoner à mon père, qui très heureux lui aussi, bégayait presque autant que moi ! Je l’ai chargé de relayer la nouvelle à mes proches et je suis repartie travailler.

Comment s’est passé votre entretien ?

Impressionnant mais très bienveillant. Je ne savais pas à quoi m’attendre. Je n’avais que les noms de M. Catoir et de M. Da Silva (que j’avais rencontré durant ma journée terrain). J’avais revu quelques points sur le groupe et son activité. En réalité, c’est un entretien sur ma personnalité, mes valeurs, ma vision du leadership et du travail en équipe que nous avons mené. Les membres du jury m’ont mise en confiance. Ils m’ont encouragée à me dévoiler, à montrer qui je suis vraiment, à parler de mon état d’esprit.

A votre avis lesquelles de vos réponses vous ont permis de convaincre le jury ?

J’ai été ravie de pouvoir communiquer sur ma vision du leadership et de la gestion d’équipe. Le leadership au sein d’une équipe pour moi, c’est réussir à comprendre quels sont les atouts de chaque personne et comment les mettre en valeur. C’est ce que je me suis toujours efforcée d’appliquer par exemple lors de projets de groupe.

J’ai aussi évoqué mon souhait de suivre la spécialisation entrepreneuriat l’an prochain. Et j’ai précisé ma conception de l’entrepreneuriat appliqué au sein d’un grand groupe et pas uniquement dans la perspective d’une création d’entreprise.

Une idée de ce que M. Catoir attend de vous ?

J’ai entendu trois mots : Lyon, vélo et bon courage !

 

Par Ariane Despierres-Féry