Si les géants américains sont principalement à l’origine de la transformation numérique mondiale, quelques irréductibles Gaulois font face aux mastodontes que sont Amazon ou Google. Jean-Eric Pelet, enseignant-chercheur à INSEEC U. nous explique comment la France arrive à innover pour rivaliser sur la scène du commerce international.

 

Eric Pelet

Vous pensiez qu’Amazon était le seul à régner sur la planète e-commerce ? C’était sans compter sur les Frenchies ! D’après la dernière enquête Statista publiée en novembre 2018, Cdiscount était numéro 2 mondial en termes de chiffres d’affaires et de consultations sur site web et mobile en 2017.

 

Les Français, meilleurs que les Américains ? Si l’algorithme d’Amazon reste le plus intéressant d’un point de vue business, l’Hexagone se défend plutôt bien sur un marché important : le textile. « Nos sites ont mis en place bon nombre d’innovations, comme la possibilité de zoomer et de faire des rotations 3D des produits. Aujourd’hui, certains travaillent même sur une expérience complète, comme en magasin, avec un retour haptique qui permettrait d’avoir une sensation de toucher du tissu. » L’expérience client est aussi un gros point fort de notre pays face aux géants américains et chinois. « En France, le suivi est bien plus proactif. Vous pouvez facilement recevoir un produit gratuitement pour l’essayer, le renvoyer, savoir avec précision quand passera le livreur, tout un tas de petites choses qui facilitent la vie du consommateur. Une dimension qui joue sur la notoriété d’une entreprise puisque le client a plus facilement envie de partager son expérience sur les réseaux sociaux. »

 La France invente les livreurs 2.0 !

Après l’achat, la livraison.La France, et plus particulièrement La Poste, est la pointe en matière de livraison par drones. Mais elle se démarque aussi grâce à du sur-mesure. Exit les robots ! Aujourd’hui, les clients demandent plus de contact humain, un point qui fait encore la force des boutiques physique, mais dont s’empare le e-commerce. Avec l’intelligence artificielle, les technologies de géolocalisation et même les informations partagées sur les réseaux sociaux, les Français imaginent un livreur qui vous rejoint à l’endroit exact où vous vous trouvez. Vous pouvez même programmer votre livraison pour que votre colis arrive en même temps que vous à votre domicile.

L’e-commerce de demain made in France

Fini le magasin physique ! La boutique vient à vous avec le shopping du futur pensé par les Frenchies. Grâce à la réalité augmentée, vous pourrez voir votre boutique en 3D dans votre salon, choisir vos produits directement et vous faire livrer ! Ce shop connecté 3.0 pourra même réorganiser ses rayons virtuels en fonction de ce que vous achetez. « On peut très bien imaginer demain que si vous achetez des pâtes dans un magasin virtuel, juste à côté, vous trouverez des suggestions connexes comme des sauces et du fromage. L’expérience sera beaucoup plus poussée et donc plus plaisante pour les clients ! Associée à une livraison sur-mesure, le taux de fidélisation peut atteindre les 99 % ! » De quoi faire rêver les grandes enseignes françaises.

 

Lallemand met aussi le talent en culture

Delphine Le Compès-Andro, DRH chez Lallemand incite les jeunes talents à découvrir une entreprise où les opportunités métiers sont infinies

Chimie, bio, agro : recherche hommes désespérément

Pourquoi les grandes écoles de chimie, de biologie et d’agronomie affichent-elles la proportion inverse d’élèves filles-garçons ?

[Tuto] : 4 astuces pour une coloc bio réussie

Alliant bien-être et respect de la nature, cohabiter bio renforce le sentiment de communauté,  facilite l’échange et le partage avec vos colocataires. Mais quelles sont les clefs pour cultiver ce nouvel art de vivre ? Suivez notre guide !

Le grand témoin : Dominique Carlac’h Porte-Parole & VP du Medef

Dominique Carlac’h Porte-Parole & VP du Medef revient sans détour sur son parcours, ses engagements de chef d’entreprise et ses combats de femme.

Chez CBo Territoria, c’est « act like a lady, think like a boss »

50 % de femmes et 50 % d’hommes dans les équipes du géant de l’immobilier réunionnais. Trois femmes témoignent.

Kit du futur décideur à l’attention du jeune ingénieur

Face à l’émergence d’un ingénieur qui travaille en mode projet et 100 % collaboratif quels sont les trucs et astuces pour transformer un diplômé de CentraleSupélec en décideur hors pair ?

Les écoles d’ingés déconstruisent les préjugés

Sensibilisation des lycéennes, meilleure orientation et valorisation des parcours de femmes scientifiques, les écoles d’ingénieurs progressent en matière de mixité. Décryptage

Prysmian : connecter les hommes

Leader mondial des câbles, Prysmian mise sur l’innovation de ses ingénieurs R&D, dont fait partie David Boivin, South Europe Connectivity – Telecom Engineering Manager.

Sous le capot de Club Identicar

Le moteur de ce club auto : la bienveillance, le collaboratif et la quête du bonheur au travail ! Une façon de travailler qui lui a fait remporter le prix HappyAtWork 2019.

[Premier emploi] Diplômé de CentraleSupélec, je vais où ?

Plutôt tradis ou fans d’innovations de rupture ? Secteurs, domaines, métiers : coup de projecteur sur les les opportunités à ne pas rater pour un ingénieur CentraleSupélec