Bureau Veritas ouvre de nombreux horizons de carrière aux jeunes diplômés comme aux profils confirmés, comme en témoigne Nathalie Gaillard (X 94, Telecom ParisTech 99), VP Sales & Marketing Bureau Veritas France.

 

« Bâtir un monde de confiance » : Comment interprétez-vous cette signature Bureau Veritas ?

CREDITS / Session studio-277

Favoriser la confiance est clairement dans notre ADN depuis notre création en 1928 comme « Bureau de renseignements pour les assurances maritimes » afin d’évaluer le niveau de fiabilité des navires et  d’assurer la protection des biens et des personnes. Dans un monde où la confiance est mise à mal avec les récentes affaires Cambridge Analytica, dieselgate ou les scandales alimentaires, Bureau Veritas a encore plus de raisons d’être pour construire une relation de confiance entre les entreprises, les pouvoirs publics et les consommateurs. Grâce à notre expertise étendue, notre impartialité et notre indépendance, nous testons, inspectons et certifions la qualité et la fiabilité des produits, infrastructures et systèmes dans plus de140 pays.

En quoi les nouvelles technologies révolutionnent votre métier ?

En s’appuyant sur l’analyse prédictive de données, la robotique et l’intelligence artificielle, nous pouvons proposer aux propriétaires d’actifs une gestion des risques industriels d’excellence en continu. Un outil comme le drone nous permet de travailler avec plus d’efficacité, de réactivité et surtout de sécurité pour le personnel d’inspection. En créant la copie digitale d’une usine et de ses machines, nous simplifions l’accès à l’information et la préparation d’interventions sur site. Ces avancées technologiques sont l’occasion de créer de nouveaux métiers et services, pour ne plus être simplement contrôleurs mais conseils de nos clients,  en environnement BIM par exemple.

Quels sont vos principaux atouts pour inciter de jeunes X à vous rejoindre ?

Bureau Veritas propose des solutions adaptées à toutes les zones géographiques et étend sa présence internationale. C’est une force et une vraie carte à jouer, avec de belles opportunités d’évolution ou de développement. Ensuite notre groupe offre une palette de métiers et d’expertises extrêmement divers et variés. Enfin, il y a une réelle autonomie laissée aux équipes au niveau local, donc l’opportunité pour de jeunes ingénieurs de prendre  rapidement des responsabilités de P&L. Nos métiers, qui s’apparentent à ceux du consulting, sont très formateurs pour quelqu’un de créatif et ayant envie de développer un business.

Après 18 ans chez Orange, pourquoi avoir rejoint Bureau Veritas fin 2017 ?

Ce n’est pas la première fois que j’ai été chassée, mais là j’ai eu envie de faire le grand saut. Par curiosité, pour découvrir un environnement professionnel différent et un nouveau business model en forte croissance. De plus Bureau Veritas a de nombreux projets en perspective, comme la mise en œuvre d’un écosystème de solutions Salesforce. Relever ce défi d’une véritable transformation de la fonction commerciale, marketing et communication dans l’entreprise est un beau challenge à relever.

Pourquoi avoir fait Telecom ParisTech après l’X ? J’ai découvert l’internet à l’X. C’était alors le début de la téléphonie mobile et de la concurrence sur ce marché. Frappée par le potentiel que tout cela apportait pour transformer la vie quotidienne du public ou des entreprises, j’ai choisi le corps des Télécom pour participer à cette révolution du numérique. De fait, je suis toujours restée dans le B2B2C, et aujourd’hui le B2B2S. Je trouve formidable que ParisTech rejoigne le plateau de Saclay ! Créer ce grand pôle d’excellence, avec plusieurs écoles, est très  important pour les nouvelles générations.

 

CONTACT www.bureauveritas.fr/home/careers nathalie.gaillard@bureauveritas.com

Chiffres clés : 4,7 Mds€ de CA en 2017 (700 M€ de revenus en France) / 8 000 collaborateurs en France (dont 350 commerciaux et marketeurs) / 1 400 bureaux et laboratoires dans le monde

Maîtrisez les 8 essentiels du communicant

Découvrez les conseils d’Assaël Adary, président d’Occurrence et coauteur du Communicator, pour réveiller le communicant qui est en vous !

norelem : l’industrie 4.0 n’attend que vous !

« Laissez-vous gagner par l’usine du futur 4.0 et découvrez un monde d’opportunités » assure Coskun Duman, Directeur Général du groupe norelem.

L’enseignement privé lucratif, premier responsable de la crise de la dette étudiante américaine

La croissance rapide de la dette étudiante américaine inquiète de nombreux observateurs qui craignent l’éclatement d’une crise financière systémique analogue à celle des subprimes.

À quelles carrières rêvent les jeunes étudiantes avant d’être influencées par leur formation et leurs stages ?

L’EDHEC NewGen Talent centre a étudié les aspirations des jeunes étudiantes en les comparant à celles de leurs collègues masculins… Quels secteurs, fonctions, entreprises, pays les attirent ? Quels sont leurs objectifs de carrière ? Quel sens donnent-elles au travail ? Qu’attendent-elles de l’entreprise ? Telles sont les principales thématiques de cette étude.

Le Directeur marketing 2019, un marketer disrupté ?

Fin du marketing de masse, ère des réseaux sociaux, big data et intelligence artificielle, nouvelles compétences et nouveaux métiers… Le département marketing s’est complètement transformé ces dernières années. Nos experts reviennent sur les nouveaux défis...

[TRIBUNE LIBRE] L’industrie et ses métiers changent, faisons-le savoir !

L’industrie recrute massivement, pourtant les entreprises rencontrent d’importantes difficultés de recrutement dans une vingtaine de métiers, maintenant exacerbées par le redémarrage de l’industrie dont la presse se fait écho. Ces tensions sont dues à une image obsolète de l’usine et à une méconnaissance des métiers.

IoT : la révolution de la data est en marche !

Les compétences que les ingénieurs doivent développer pour répondre aux attentes d’un marché des IoT qui s’élèvera à 1 100 milliards $ à l’horizon 2025

GBH : cultivons l’envie d’entreprendre

Si Michel Lapeyre est un DG épanoui, c’est parce que le Groupe Bernard Hayot est un acteur 100 % familial qui offre de réelles opportunités dans un contexte international challengeant !

Total tête de proue du projet Amiral

Avec le Projet Amiral, Total accélère son développement au Moyen-Orient. Son directeur, Jean-Jacques Mosconi (ENS 77), dévoile les contours de ce nouveau complexe pétrochimique et les challenges qui attendent les jeunes diplômés.   Après avoir...

Les chercheurs de l’ISAE-SUPAERO travaillent à mieux comprendre le fonctionnement cérébral

Saviez-vous que l’ISAE-SUPAERO, leader mondial en ingénierie aérospatiale et aéronautique, disposait d’une équipe de recherche de pointe dédiée à la neuro-ergonomie ?