Les salaires, c’est primordial dans la vie ! C’est pourquoi, avant de se lancer dans la recherche d’un travail, il est bon de connaître l’ensemble des secteurs d’activité afin de choisir ceux qui payent le plus. Dans ce maquis des métiers, il faut rester zen pour capter l’atout majeur, mais on y arrive en suivant le guide…

 

Des diplômes de référence dans le tertiaire

Les diplômés titulaires d’un BTS ou d’un DUT restent des références dans le secteur tertiaire, les services (banque, assurances, commerce, communication, tourisme, secrétariat…), étant d’excellents pourvoyeurs d’emplois. Dans ce cadre, la comptabilité constitue un filon particulièrement attractif lorsqu’on sait que les salaires des comptables auxiliaires débutants sont en moyenne de 25K€. Mais il y a tous les autres secteurs !

Postes types et salaires des débutants

BTS Management des Unités Commerciales : téléconseiller à 23K €
BTS Assistant Manager : assistant en ressources humaines à 23,6 K€
BTS Banque : conseiller clientèle à 22,706 K€
BTS Communication : assistant chargé de communication à 19,95 K€
BTS Négociation et relation client : téléprospecteur à 21,75 K€
BTS Services informatiques aux organisations : administrateur service junior à 21,4 K€
BTS Commerce International : assistant commercial export : 23 K€
DUT Informatique analyste : développeur à 30 K€
DUT Gestion des Entreprises et des Administrations : assistant chef de projet à 26,5 K€
DUT Techniques de Commercialisation : attaché commercial à 24 K€
Moyenne des autres BTS Spécialités Tertiaires : 22,5 K€
Moyenne des autres DUT Spécialités Tertiaires : 23,7 K€

 

BTS/DUT : LA VOIE EXPRESS VERS LE MONDE DU TRAVAIL

 

Des licences professionnelles qui payent

Si les licences professionnelles couvrent de nombreux domaines, celles qui concernent le commerce et la banque remportent des succès financiers d’exception. Le salaire d’un débutant peut varier énormément, mais une majorité commence à travailler à 1 500 € nets, voire plus suivant le secteur considéré. Ainsi en licence Pro. Banque Assurance, le salaire annuel de début s’élève à 25 K€ soit 1 600 € nets par mois. Le salaire des titulaires de Licences Pro. Commerciale peut atteindre 28,5 K€ annuels, soit 1 900 € nets par mois.

 

Banque Postale – jeunes talents : le compte est bon !

 

L’industrie répond présente

Dans le secteur de l’industrie, le spectre des métiers est large et intéresse particulièrement les diplômés à Bac+2/3 avec des salaires conséquents. Les postes proposés aux diplômés à Bac+2/3 sont très rémunérateurs comme celui d’acheteur industriel avec un salaire mensuel débutant pouvant aller de 1 800 à 2 500 €. Si les électroniciens débutent à 1 500 €, les automaticiens peuvent prétendre à une rémunération dont la fourchette mensuelle s’étend de 1 300 à 1 800 €. Les techniciens en génie civil sont privilégiés. En effet, leur salaire atteint 2 100 € nets avec un DUT ou une licence professionnelle en génie mécanique. La palme revient aux DUT en génie chimique, en génie civil et en mécanique & productique avec des salaires débutants moyens de 25 K€. Les licences professionnelles en Automatique et informatique, en Systèmes électroniques et Informatiques communicants (SEICOM), en Electronique, en Electrotechnique ou en Génie Electrique offrent des rémunérations qui avoisinent rapidement les 2 000 € mensuels pour les débutants.

 

Focus sur l’agroalimentaire

Avec l’arrivée des pays émergents sur le marché, ce secteur très important pour la France propose du travail et des salaires attrayants pour les diplômés à Bac+2/3, notamment les licences Pro spécialisées. Les rémunérations permettent de débuter dans des fourchettes allant de 23 K€ à 26 K€ pour les métiers de logisticien, de technicien de maintenance et de technicien de l’environnement. Les superviseurs de production se voient proposer des salaires de départ à 30 K€.

norelem : l’industrie 4.0 n’attend que vous !

« Laissez-vous gagner par l’usine du futur 4.0 et découvrez un monde d’opportunités » assure Coskun Duman, Directeur Général du groupe norelem.

GBH : cultivons l’envie d’entreprendre

Si Michel Lapeyre est un DG épanoui, c’est parce que le Groupe Bernard Hayot est un acteur 100 % familial qui offre de réelles opportunités dans un contexte international challengeant !

Total tête de proue du projet Amiral

Avec le Projet Amiral, Total accélère son développement au Moyen-Orient. Son directeur, Jean-Jacques Mosconi (ENS 77), dévoile les contours de ce nouveau complexe pétrochimique et les challenges qui attendent les jeunes diplômés.   Après avoir...

Avec Otis Elevator, prenez l’ascendant sur votre carrière

160 après sa création, Laurent Chevalier, Directeur France Field Operations d’Otis Elevator, perpétue l’esprit d’innovation spécifique à Otis Elevator

Sauvez des vies avec Novo Nordisk

Depuis plus de 95 ans, Novo Nordisk lutte contre le diabète. Et si Aude Montin (IMT Mines Albi-Carmaux 2004), Directrice Contrôle Qualité, a tout de suite été séduite par cette société danoise, c’est parce que chaque jour, elle sauve des vies...

CIBEX : une success story racontée par son fondateur

En 1997, Robert Pivont a fondé CIBEX, promoteur constructeur. Découvrez le parcours et les conseils de ce chef d’entreprise inspirant

Solvay : quand la chimie relève les défis sociétaux

Entre Béatrice Totel et Solvay, il y a une vraie alchimie ! Opportunités, innovations, transition écologique… Le géant de la chimie offre des parcours passionnants

Une carrière sous un nouveau jour chez Cofidis

Nicolas Wallaert (IÉSEG School of Management 95), Directeur Général de Cofidis, vous dévoile en exclusivité ce que vous pouviez ignorer sur cette entreprise connectée et engagée.

Assystem : le bon mix entre projets d’ingénierie et enjeux de société

Vous souhaitez façonner le monde de demain ? Stéphane Aubarbier, COO du GroupeAssystem, vous amène au cœur des mutations énergétiques et digitales.

SNCF invente l’avenir !

Sophie Chambon-Diallo, Directrice RSE et développement durable du Groupe SNCF, ouvre ses portes aux jeunes créatifs passionnés par la transition écologique.