Les salaires, c’est primordial dans la vie ! C’est pourquoi, avant de se lancer dans la recherche d’un travail, il est bon de connaître l’ensemble des secteurs d’activité afin de choisir ceux qui payent le plus. Dans ce maquis des métiers, il faut rester zen pour capter l’atout majeur, mais on y arrive en suivant le guide…

 

Des diplômes de référence dans le tertiaire

Les diplômés titulaires d’un BTS ou d’un DUT restent des références dans le secteur tertiaire, les services (banque, assurances, commerce, communication, tourisme, secrétariat…), étant d’excellents pourvoyeurs d’emplois. Dans ce cadre, la comptabilité constitue un filon particulièrement attractif lorsqu’on sait que les salaires des comptables auxiliaires débutants sont en moyenne de 25K€. Mais il y a tous les autres secteurs !

Postes types et salaires des débutants

BTS Management des Unités Commerciales : téléconseiller à 23K €
BTS Assistant Manager : assistant en ressources humaines à 23,6 K€
BTS Banque : conseiller clientèle à 22,706 K€
BTS Communication : assistant chargé de communication à 19,95 K€
BTS Négociation et relation client : téléprospecteur à 21,75 K€
BTS Services informatiques aux organisations : administrateur service junior à 21,4 K€
BTS Commerce International : assistant commercial export : 23 K€
DUT Informatique analyste : développeur à 30 K€
DUT Gestion des Entreprises et des Administrations : assistant chef de projet à 26,5 K€
DUT Techniques de Commercialisation : attaché commercial à 24 K€
Moyenne des autres BTS Spécialités Tertiaires : 22,5 K€
Moyenne des autres DUT Spécialités Tertiaires : 23,7 K€

 

BTS/DUT : LA VOIE EXPRESS VERS LE MONDE DU TRAVAIL

 

Des licences professionnelles qui payent

Si les licences professionnelles couvrent de nombreux domaines, celles qui concernent le commerce et la banque remportent des succès financiers d’exception. Le salaire d’un débutant peut varier énormément, mais une majorité commence à travailler à 1 500 € nets, voire plus suivant le secteur considéré. Ainsi en licence Pro. Banque Assurance, le salaire annuel de début s’élève à 25 K€ soit 1 600 € nets par mois. Le salaire des titulaires de Licences Pro. Commerciale peut atteindre 28,5 K€ annuels, soit 1 900 € nets par mois.

 

Banque Postale – jeunes talents : le compte est bon !

 

L’industrie répond présente

Dans le secteur de l’industrie, le spectre des métiers est large et intéresse particulièrement les diplômés à Bac+2/3 avec des salaires conséquents. Les postes proposés aux diplômés à Bac+2/3 sont très rémunérateurs comme celui d’acheteur industriel avec un salaire mensuel débutant pouvant aller de 1 800 à 2 500 €. Si les électroniciens débutent à 1 500 €, les automaticiens peuvent prétendre à une rémunération dont la fourchette mensuelle s’étend de 1 300 à 1 800 €. Les techniciens en génie civil sont privilégiés. En effet, leur salaire atteint 2 100 € nets avec un DUT ou une licence professionnelle en génie mécanique. La palme revient aux DUT en génie chimique, en génie civil et en mécanique & productique avec des salaires débutants moyens de 25 K€. Les licences professionnelles en Automatique et informatique, en Systèmes électroniques et Informatiques communicants (SEICOM), en Electronique, en Electrotechnique ou en Génie Electrique offrent des rémunérations qui avoisinent rapidement les 2 000 € mensuels pour les débutants.

 

Focus sur l’agroalimentaire

Avec l’arrivée des pays émergents sur le marché, ce secteur très important pour la France propose du travail et des salaires attrayants pour les diplômés à Bac+2/3, notamment les licences Pro spécialisées. Les rémunérations permettent de débuter dans des fourchettes allant de 23 K€ à 26 K€ pour les métiers de logisticien, de technicien de maintenance et de technicien de l’environnement. Les superviseurs de production se voient proposer des salaires de départ à 30 K€.

CNH Industrial : la fabrique à talents internationaux

Vous rêvez d’une carrière à l’international ? Luc Billiet, General Manager Aftermarket Solutions de CNH Industrial, vous donne ses conseils pour réussir.

Delacre : succombez aux « guilty pleasure »

« Bienvenus dans une entreprise délicieusement régressive » assure Véronique Magro, Head of Controlling et reporting chez Delacre

Innovation et RSE, les arômes d’exception de Nespresso

L’innovation selon Nespresso ? Eclairage en mode robusta par Jean-Michel Cecconi directeur de l’open innovation et Clémence Nutini, responsable RSE chez le pro du café

Horus Pharma : une innovante affaire de famille

L’objectif d’Horus Pharma ? Recourir à la réalité augmentée pour faciliter le quotidien des patients et des médecins. Rencontre avec Claude Claret, DG et fondateur du laboratoire ophtalmologique

Faites le plein d’énergie chez ENGIE !

L’accès à une énergie durable, l’atténuation et l’adaptation au changement climatique, l’utilisation raisonnée des ressources… Voici les grands enjeux d’ENGIE pour devenir le leader mondial de la transition énergétique.

Petit Forestier : pour ceux qui n’ont pas froid aux yeux !

Petit Forestier est une entreprise familiale où il est possible de progresser et de réaliser de beaux parcours professionnels estime Fréderic Vannson, son Directeur technique.

La valeur la plus importante pour BPCE ? Ses actifs… humains

Envie d’en savoir plus sur le métier de banquier en 2020 Marc Bonnemains vous présente le groupe BPCE de l’intérieur.

Nexter tire dans le mille

Nexter agit sur tous les fronts ! Innovation, transformation digitale, conquête de nouveaux marchés à l’export… Le point avec Sylvain Rousseau, (Sup’Aéro 93 HEC 2004) COO du leader de la défense terrestre

Lesaffre fait pousser ses talents

« Vous ne verrez plus jamais la levure ni les autres ferments de la même façon ! » clame Antoine Baule, DG du Groupe Lesaffre. Venez découvrir les 1001 possibilités des micro-organismes.

Exxelia : le composant clé de l’électronique

Jérôme Tabourel (Polytech 2000, HEC 2011) Vice-Président Ventes et Marketing vous invite à rejoindre le circuit d’Exxelia, fabricant de composants passifs complexes et de sous-systèmes innovants !