Spécialiste des applications des sciences de la Terre, le BRGM intervient de ce fait sur des problématiques aussi importantes pour l’avenir que la géothermie et la préservation des ressources minérales. Explications de Florence Vanin, (IAE Nancy 91), Directrice de la communication et des Editions de cet organisme.

 

Florence Vanin (IAE Nancy 91)

Le BRGM est l’établissement public de référence dans les applications des sciences de la Terre… Quelles compétences cela implique-t-il ?

Organisme public de recherche et d’expertise, le BRGM (Bureau de recherche géologiques et minières) a pour vocation de favoriser la compréhension des phénomènes géologiques et de mettre à disposition les méthodologies et outils qui permettront une meilleure gestion des sols et des sous-sols, et la prévention des risques naturels et des pollutions. Ces objectifs s’articulent autour de quatre missions de recherche scientifique, d’appui aux politiques publiques, de coopération internationale et de sécurité minière.

 

De quoi intervenir dans des activités cruciales comme la géothermie, le stockage du CO2 ou encore l’évaluation des ressources minérales…

Le BRGM assure la fonction de service géologique national et apporte son expertise dans le domaines des géosciences à plus de quarante pays par le biais de projets de coopération internationale.

 

Arrivée au sein du BRGM voici quelques mois, vous travaillez cependant de longue date dans les secteurs des services à l’environnement et de développement durable…

J’ai effectivement évolué toutes ces dernières années dans des entreprises dont les enjeux sont liés à ces problématiques. Ainsi Veolia mais aussi les groupes miniers Vale et BHP Billiton. Aujourd’hui à la tête de la communication du BRGM, j’ai par ailleurs à promouvoir une activité d’Editions. A savoir la publication de cartes géologiques, d’ouvrages techniques mais aussi de beaux livres à destination du grand public. Nous comptons environ 2 500 références.

 

« La diversité des profils de compétences est une réalité dans nos recrutements »

Quels profils le BRGM recrute-t-il ?

Désireux de renouveler régulièrement ses compétences, le BRGM recrute chaque année plusieurs dizaines de collaborateurs. Ce sont principalement des jeunes professionnels issus des écoles d’ingénieurs et des écoles doctorales, mais aussi des master 2 des universités dans les métiers des géosciences et de l’informatique. Par ailleurs, le BRGM, contribue à la formation de haut niveau dans le domaine des géosciences avec le lancement à l’automne 2010 de l’Ecole nationale d’application des géosciences – Enag – dont l’objectif est de donner en 18 mois un haut niveau de spécialisation dans le domaine de la gestion des ressources minérales à des ingénieurs.

 

 

A.T.

Contact : f.vanin@brgm.com