4 pays, 4 associations, 11 étudiants, 9 instruments de musique

Batulechaur - © Gaspard Benoit

 

Il est de plus en plus fréquent pour les étudiants de Grandes Écoles de partir à l’étranger durant leur année de césure pour un échange, un stage ou autre projet. Brasspackers est un projet qui s’inscrit dans cette dynamique ! Membre du réseau Fanfare sans Frontière (FSF), cette association regroupe onze étudiants de l’École Centrale Paris et l’Université Paris Dauphine. Créée il y a deux ans, son essence est un projet de voyage de six mois dans trois pays différents, en collaboration avec des associations locales afin d’animer des ateliers de musique pour des enfants de zones défavorisées.

Après de multiples recherches, ce sont les associations répondant à des critères précis (nombre et âge des enfants ainsi que localisation géographique pour les principaux) qui ont motivé le choix des pays : Philippines, Népal et Pérou. Différentes étapes de préparation du projet ont ponctué les mois avant le départ programmé au 25 janvier 2015 : élaborer le budget, choisir les associations partenaires, trouver des financements (via sponsors, crowdfunding et prestations), préparer des ateliers d’éveil musical et les évaluer sur des écoliers français ainsi que régler tous les divers détails logistiques (vaccinations, hébergement, transports, instruments de musique pour ne citer qu’eux).

Pour les Philippines, nous sommes restés à Manille pour travailler avec une association française qui gère divers programmes dans la capitale. Au Népal nous avons pu animer des ateliers à Pokhara et Katmandou avant que le tremblement de terre du 25 avril nous oblige à rentrer brièvement en France avant de repartir au Brésil, de manière moins organisée, puis au Pérou comme initialement prévu.

Afin de mieux impliquer les enfants nous avons organisé des spectacles à la fin de chaque session d’ateliers : chants, rythme avec gobelets ou baguettes, danse et construction d’instruments avec matériaux de récupération. Les enfants ont pu montrer ce qu’ils avaient appris devant leurs parents avec une certaine fierté. C’est exactement l’un des objectifs de notre action : permettre aux enfants, via la musique, de développer leur créativité, confiance en eux, concentration et socialisation. Ce projet est axé autour des ateliers mais pas que… La fanfare a pu animer la scène nocturne de Manille, Banaue, Sabang, Pokhara, Katmandou, Rio de Janeiro, Cusco, Mancora et Lima à multiples reprises et dans des lieux très différents tels que des bars, la rue ou même la plage !

Ce projet sort des sentiers battus et la musique est un fabuleux moyen de faire des rencontres incroyables ainsi que de vivre des moments exceptionnels parfois très forts en émotions.

 

Alix, reporter de Brasspackers

 

Pour plus de détails sur ce projet Brasspackers.tumblr.com ou sur  Facebook @The Brasspackers