Une école à la une : l’EDHEC

 

« Le légume, tout le légume, rien que le légume », tel est le crédo de l’agro-industriel Bonduelle, leader européen de la conserve. Pour Christophe Bonduelle (EDHEC 82), PDG, ce succès est avant tout celui d’un héritage familial qui a su prospérer par audace et goût du risque, deux éléments phares de l’ADN du Groupe.

 

 

Christophe Bonduelle

Christophe Bonduelle

Plus qu’une marque, Bonduelle est une solide entreprise familiale créée en 1853 qui assure sa longévité grâce à un nom synonyme de qualité et de renouveau. A l’origine distillerie du Nord de la France, Bonduelle a en effet fait le choix osé de la conserve dans les années 50 pour devenir progressivement une entreprise internationale aujourd’hui leader mondial du légume élaboré. Représentant de la 6e génération de la famille, Christophe Bonduelle a ainsi rendu ses lettres de noblesse au légume, « un aliment autrefois un peu ringard mais aujourd’hui au coeur des préoccupations de santé publique ». Il s’appuie pour cela sur une stratégie faite de culot et de prudence misant sur une diversification des activités (conserve, surgelé, frais, retail, restauration,…), une forte internationalisation mais aussi sur les valeurs qui font battre le coeur de l’entreprise depuis plus de 150 ans. Focus sur un PDG de terrain qui sait « ne pas mettre tous ses légumes dans le même panier ».

 

En quoi l’innovation est-elle depuis toujours un ingrédient indispensable du succès de Bonduelle ?
Chaque génération a su asseoir la légitimité de Bonduelle dans son époque grâce à une rupture stratégique basée sur l’innovation. Hier le surgelé, aujourd’hui les produits frais et la restauration : l’entreprise cultive depuis toujours ce gène pour innover en matière de process, de produits et de contenants. Nous investissons chaque année de 15 à 18 millions d’euros en R&D ce qui nous permet sans cesse de créer de nouveaux emballages plus pratiques et d’élaborer de nouvelles recettes inédites. La révolution de la conserve « vapeur » compte d’ailleurs parmi nos plus belles réussites de ces dernières années.

 

Plus qu’un phénomène de mode, le développement durable répond-il à un engagement historique de Bonduelle ?
Bonduelle a depuis bien longtemps pris conscience qu’on ne peut faire du bon qu’avec du bon et s’est ainsi naturellement orienté vers l’agriculture raisonnée. En véritables agro-industriels nous travaillons en contact permanent avec les agriculteurs : plus de 150 ingénieurs agro-alimentaire agissent toute l’année avec eux sur le terrain et dans nos usines. Nous refusons de surfer sur la vague du bio et privilégions un partipris écologique inédit : le « 0 résidu ». En nous engageant dans cette obligation de résultat de garantir zéro résidu chimique dans nos produits finis, nous sommes plus que jamais des défenseurs de la nature et de la santé de nos consommateurs.

 

En quoi les valeurs prônées par l’EDHEC et Bonduelle se rejoignent-elles ?
L’EDHEC est une école pas comme les autres qui encourage le génie créatif par des projets extrascolaires nombreux et ambitieux. Comme chez Bonduelle, on y développe l’entrepreneuriat et le goût de l’international tout en gardant les pieds sur terre. Les EDHEC sont donc toujours les bienvenus chez Bonduelle, une entreprise qui leur offre des opportunités de carrières marquées par la mobilité internationale et les passerelles inter-fonctionnelles. Avec plus de 2 milliards de CA et 1200 cadres dans 60 pays, Bonduelle fait de la diversité et de l’ouverture des atouts majeurs pour les EDHEC qui nous rejoindrons.

 

CW

Contact : cbonduelle@bonduelle.com