Leader européen du financement aux particuliers, BNP Paribas Personal Finance s’est donné pour mission d’aider les personnes à réaliser leurs projets. En s’appuyant, en interne, comme en externe, sur deux valeurs fondamentales : la responsabilité et la bienveillance. Rencontre avec Laurent David (X 89, Mines 92), son très investi Directeur Général.

 

Leader européen du financement aux particuliers, BNP Paribas Personal Finance est présente dans 30 pays, jusqu’aux Etats-Unis, en Afrique du Sud ou en Chine. « Si nous y opérons naturellement avec des locaux, une partie du management est français et des postes sont réservés aux jeunes collaborateurs dans le cadre de notre politique de développement des jeunes talents. Une de nos ambitions fondamentales est en effet de promettre à chacun d’avoir plusieurs carrières sans changer d’entreprise. Grâce, entre autres, à notre politique de mobilité interne, tout est mis en œuvre pour pouvoir enrichir ses compétences à travers des parcours diversifiés et taillés sur mesure. »

Pépinière pour jeunes talents

Dans quels métiers ? « Commerciaux, marketing, amoureux de la technologie (invités à optimiser les opérations de quelque 30 millions de clients !), big data… nous sommes à la pointe dans tous ces domaines et rares sont les talents qui ne trouveront pas leur place chez nous. »

Responsables…

A l’heure où 75 % des achats de véhicules s’opèrent au moyen d’un financement, il devient vite évident que travailler aux côtés du célèbre petit bonhomme vert de Cetelem, c’est œuvrer au cœur même de l’économie domestique, au plus près de la vie quotidienne de 27 millions (!) de clients. « Non contents de favoriser les projets de nos clients, explique Laurent David, nous sommes fiers d’avoir intégré à l’ADN de notre entreprise cette politique de crédit responsable créée il y a près de 15 ans et dont la signature dit bien quel engagement réciproque la notion de crédit recouvre : « Plus responsables, ensemble. »

… ET investis !

BNP Paribas Personal Finance est un pionnier en matière de RSE, une démarche qu’elle a désormais intégrée à son approche business. « Nous avons changé d’époque. Une grande entreprise ne peut plus aujourd’hui avoir pour uniques objectifs d’offrir  une rémunération à ses actionnaires, du travail et un cadre à ses employés et le service attendu à ses clients. Elle doit participer à l’évolution de la société. Ce que nous faisons en nous concentrant sur quelques axes forts : la transition énergétique, l’éducation budgétaire des plus jeunes et des plus fragiles et l’inclusion numérique entre autres. Sachant que tous nos collaborateurs sont invités (et y répondent avec enthousiasme) à s’impliquer dans les diverses actions que nous menons dans de nombreuses villes ».

Quels sont, selon vous, les atouts et les limites d’un diplôme prestigieux ? « Posséder un diplôme prestigieux est certes un atout, car on vous fera rapidement confiance sur vos capacités. Mais ce n’est aucunement une assurance pour réussir dans la mesure où pour viser des postes importants, ce sont d’autres qualités, non techniques, qu’il s’agira de faire valoir. Une certaine force de caractère tout d’abord, de « l’épaisseur managériale » et la capacité à établir le contact avec les autres ensuite. Enfin, je pense qu’il est indispensable aujourd’hui de participer au bien-être de ses équipes, de prendre en considération les bénéfices que chacun va tirer de son travail, à commencer par le plaisir qu’il va y trouver. »

« J’aime les gens qui osent dire qu’ils ne comprennent pas et je me méfie de ceux qui ne le disent pas »

 

 

Des chiffres et des êtres : 17 500 collaborateurs / 27 millions de clients / 4 679 M€ de PNB / 76,5 Mds € d’encours gérés

 

contact : https://www.bnpparibas-pf.com/fr/emplois-carrieres/

 

Sciences Po lance une campagne pour lever 100 millions d’euros d’ici 2022

Menée auprès des particuliers et des entreprises, en France comme à l’international, elle vise à soutenir l’ambition de Sciences Po de se réinventer pour les prochaines générations. Elle s’achèvera en 2022, date à laquelle l’institution fêtera ses 150 ans et inaugurera son nouveau campus parisien de l’Artillerie.

Mini-confs du Groupe ESC Clermont, saison 4

Communiqué de presse : Pour la 4e année consécutive les enseignants-chercheurs du Groupe ESC Clermont donneront des conférences courtes (mais intenses) sur des sujets d’actualité du monde en général et de l’entreprise en particulier.   Au total, ce sont 10...

FERRANDI Paris accélère sa stratégie de développement à l’international

FERRANDI Paris annonce la signature de quatre nouveaux partenariats académiques avec des institutions étrangères : l’Institute for Tourism Studies à Macao, Johnson and Wales University aux Etats-Unis, le CETT de l’Université Barcelone et l’ITHQ à Montréal.

Avec son nouveau campus de Casablanca, emlyon prend la route de l’Afrique

Lyon, Paris, Shanghai et maintenant Casablanca, emlyon poursuit sa stratégie de globalisation. Ses campus ultra connectés et colorés promeuvent le learning by doing à l’appui des dernières technologies et de méthodes pédagogiques disruptives

L’ISIT intègre Parcoursup dès 2019 et accueille 900 élèves de 40 nationalités pour cette rentrée sous la nouvelle direction de Tamym Abdessemed

Tamym Abdessemed, nouveau directeur général de l’ISIT, a accueilli pour sa première rentrée les 900 élèves de l’ISIT, « futurs passeurs de sens pour les projets internationaux des organisations et des entreprises ».

Formation continue à l’Université Lyon 1 : une qualité de services certifiée

Le 5 septembre 2018, FOCAL service en charge de la « Formation Tout au Long de la Vie » s’est vu délivrer la certification de services Formation Continue à l’Université (FCU) par le Bureau Veritas Certification

ANITI : Toulouse au coeur de l’Intelligence Artificielle en France

Baptisé ANITI (Artificial and Natural Intelligence Toulouse Institute), ce projet concentre son activité de recherche sur l’intelligence artificielle hybride. Cette approche mixant différentes méthodes et technologies pourrait permettre de répondre à un enjeu majeur pour le monde de demain : rendre l’intelligence artificielle plus fiable.

Un parcours semé de distinctions pour le directeur de Grenoble INP-Pagora

Nommé en avril dernier membre senior de l’Institut Universitaire de France à compter du 1er octobre 2018, il a également reçu en juillet, le Prix national de la recherche scientifique et technologique, catégorie « Meilleur chercheur ou inventeur tunisien résidant à l’étranger » des mains du Président de la République tunisienne Béji Caïd Essebsi.

« Ras-le-bol » et « discussions » à la CGE

Que retenir du Congrès 2018 de la CGE des 4 et 5 octobre derniers ? A l’occasion d’une rencontre informelle mercredi 10 octobre, sa Présidente Anne Lucie Wack, Alice Guilhon Présidente du Chapitre des écoles de management et Laurent Champaney Président de...

Un emploi en quelques mois pour les jeunes diplômés des écoles de la CCI Paris Ile-de-France

La quasi-totalité des jeunes diplômés de ces établissements décrochent leur premier emploi au bout de quelques mois seulement, et cette tendance se confirme cette année encore