Leader européen du financement aux particuliers, BNP Paribas Personal Finance s’est donné pour mission d’aider les personnes à réaliser leurs projets. En s’appuyant, en interne, comme en externe, sur deux valeurs fondamentales : la responsabilité et la bienveillance. Rencontre avec Laurent David (X 89, Mines 92), son très investi Directeur Général.

 

Leader européen du financement aux particuliers, BNP Paribas Personal Finance est présente dans 30 pays, jusqu’aux Etats-Unis, en Afrique du Sud ou en Chine. « Si nous y opérons naturellement avec des locaux, une partie du management est français et des postes sont réservés aux jeunes collaborateurs dans le cadre de notre politique de développement des jeunes talents. Une de nos ambitions fondamentales est en effet de promettre à chacun d’avoir plusieurs carrières sans changer d’entreprise. Grâce, entre autres, à notre politique de mobilité interne, tout est mis en œuvre pour pouvoir enrichir ses compétences à travers des parcours diversifiés et taillés sur mesure. »

Pépinière pour jeunes talents

Dans quels métiers ? « Commerciaux, marketing, amoureux de la technologie (invités à optimiser les opérations de quelque 30 millions de clients !), big data… nous sommes à la pointe dans tous ces domaines et rares sont les talents qui ne trouveront pas leur place chez nous. »

Responsables…

A l’heure où 75 % des achats de véhicules s’opèrent au moyen d’un financement, il devient vite évident que travailler aux côtés du célèbre petit bonhomme vert de Cetelem, c’est œuvrer au cœur même de l’économie domestique, au plus près de la vie quotidienne de 27 millions (!) de clients. « Non contents de favoriser les projets de nos clients, explique Laurent David, nous sommes fiers d’avoir intégré à l’ADN de notre entreprise cette politique de crédit responsable créée il y a près de 15 ans et dont la signature dit bien quel engagement réciproque la notion de crédit recouvre : « Plus responsables, ensemble. »

… ET investis !

BNP Paribas Personal Finance est un pionnier en matière de RSE, une démarche qu’elle a désormais intégrée à son approche business. « Nous avons changé d’époque. Une grande entreprise ne peut plus aujourd’hui avoir pour uniques objectifs d’offrir  une rémunération à ses actionnaires, du travail et un cadre à ses employés et le service attendu à ses clients. Elle doit participer à l’évolution de la société. Ce que nous faisons en nous concentrant sur quelques axes forts : la transition énergétique, l’éducation budgétaire des plus jeunes et des plus fragiles et l’inclusion numérique entre autres. Sachant que tous nos collaborateurs sont invités (et y répondent avec enthousiasme) à s’impliquer dans les diverses actions que nous menons dans de nombreuses villes ».

Quels sont, selon vous, les atouts et les limites d’un diplôme prestigieux ? « Posséder un diplôme prestigieux est certes un atout, car on vous fera rapidement confiance sur vos capacités. Mais ce n’est aucunement une assurance pour réussir dans la mesure où pour viser des postes importants, ce sont d’autres qualités, non techniques, qu’il s’agira de faire valoir. Une certaine force de caractère tout d’abord, de « l’épaisseur managériale » et la capacité à établir le contact avec les autres ensuite. Enfin, je pense qu’il est indispensable aujourd’hui de participer au bien-être de ses équipes, de prendre en considération les bénéfices que chacun va tirer de son travail, à commencer par le plaisir qu’il va y trouver. »

« J’aime les gens qui osent dire qu’ils ne comprennent pas et je me méfie de ceux qui ne le disent pas »

 

 

Des chiffres et des êtres : 17 500 collaborateurs / 27 millions de clients / 4 679 M€ de PNB / 76,5 Mds € d’encours gérés

 

contact : https://www.bnpparibas-pf.com/fr/emplois-carrieres/

 

MINES ParisTech s’est taillé un nouveau cursus

À partir de la rentrée 2019, les nouveaux élèves de MINES ParisTech profiteront d’un cursus ingénieur civil entièrement repensé. Au programme : Interculturalité et flexibilité !

Les femmes de sciences donnent leurs noms aux bâtiments du campus de l’INSA Lyon

Ma fille, tu seras informaticienne, mécanicienne ou même ingénieure si tu le souhaites ! À l’heure où l’Académie Française adopte un rapport sur la féminisation des noms de métiers de la langue française, l’INSA Lyon, déjà bien engagé sur la notion de problématiques de genre, souhaite rebaptiser la moitié des bâtiments de son campus avec des noms de femmes scientifiques aux parcours d’excellence. Une opération collaborative qui prend racine dans les fondements de son modèle et qui vise à faire entrer dans les mœurs, le droit d’existence des femmes dans la sphère scientifique et technique.

Universités européennes: Agreenium et 5 universités déposent le projet EUSAS

Agreenium et 5 universités européennes, associés à 18 partenaires des secteurs public et privé en Europe et au-delà, ont déposé le dossier « European University of Sustainable Animal Science » – EUSAS en réponse à l’appel à projet publié par la Commission européenne le 24 octobre dernier, destiné à sélectionner des alliances d’universités européennes.

[pitch] La Data transforme les métiers

Il est admis que la data est « l’or noir du numérique du 21e siècle ». De nouvelles compétences sont nées des évolutions technologiques autour du Big Data

L’ESDES renforce son réseau de partenaires internationaux

Les expériences à l’international constituent un des piliers de la pédagogie de l’ESDES dans son programme Bachelor (3 mois d’internationalisation sur un campus partenaire obligatoire) comme dans son Programme Grande Ecole (12 à 36 mois à l’international pour tous). Afin d’offrir à ses étudiants toujours plus de destinations, l’ESDES signe 4 nouveaux accords de partenariats.

INSPIRE : UN PARCOURS D’ACCOMPAGNEMENT PERSONNALISÉ POUR L’ORIENTATION POST-BAC

Alors qu’il ne reste plus que quelques jours aux lycéens pour choisir parmi les 14 000 formations de premier cycle proposées, le dispositif INSPIRE se mobilise pour aider les lycéens dans cette dernière ligne droite de formulation et validation des voeux sur Parcoursup, Labellisé par le Ministère de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation, ce parcours d’accompagnement à l’orientation post-bac propose un site internet gratuit, ouvert à tous et la possibilité de joindre des étudiants afin d’affiner son projet ainsi que des ateliers en présentiel avec des lycées partenaires.

Le Passerelle Day : la première JPO du concours Passerelle le 16 mars à Paris

Le concours Passerelle organise sa première journée portes ouvertes « Le Passerelle Day » le samedi 16 mars prochain au coeur de Paris. Cette journée sera l’occasion de rencontrer les 13 Grandes Écoles de Managament du concours Passerelle, d’échanger avec des étudiants ayant passé le concours ainsi qu’avec des diplômés des différentes écoles, et de participer à des ateliers thématiques pour découvrir les opportunités d’une Grande École.

« Étudiez à l’IMSI, et vous aurez du travail ! »

L’immobilier a le vent en poupe. Le dynamisme du secteur se traduit par la recherche de profils qualifiés et formés en prise avec les enjeux et réalités des métiers. C’est aussi un secteur aux métiers divers et porteurs à découvrir d’urgence pour Françoise Sgarbozza, directrice de l’IMSI, école de l’immobilier du Groupe IGS.

5e édition de la Sumobot ESIEE Paris & Journée Portes Ouvertes

La Sumobot ESIEE Paris, compétition annuelle de robots ouverte au public, se tiendra lors de la dernière Journée Portes Ouvertes le Samedi 16 mars 2019 de 13 h à 18 h
avant la rentrée 2019. Cette manifestation a été labellisée « Journées Nationales de l’Ingénieur 2019 ».

[Journée internationale des droits des femmes] Trajectoires et voix de femmes: illustrer et combattre les inégalités

Dans le cadre de la journée internationale des femmes, la Mission égalité femmes-hommes et non discrimination de l’université de Nanterre organise un événement inédit ! Il offrira des espaces d’échanges et de débats pour croiser les regards de la recherche et de la société civile. Il s’agira de donner la parole à des femmes venues de tous horizons (justice, médecine, politique, associations, enseignement supérieur et recherche, entrepreneuriat, journalisme et réseaux sociaux, arts et sports) pour qu’elles partagent leur trajectoires, les discriminations qu’elles ont subies et les outils qu’elles mettent en place pour y faire face.