Le week-end du 14 mai 2016, des élèves ingénieurs de toute la France se sont réunis à Strasbourg pour participer à l’Assemblée Générale du Bureau national des élèves ingénieurs. Apolitique, asyndical et aconfessionnel et s’appuyant sur ses Bureaux régionaux des élèves ingénieurs (BREI), le BNEI œuvre au quotidien pour former, informer et représenter l’ensemble des élèves-ingénieurs.

Du vendredi 13 mai au dimanche 15 mai 2016, le Bureau national des élèves ingénieurs (BNEI) a organisé, comme chaque année, son Assemblée Générale de printemps. De nombreux élèves ingénieurs investis dans la vie étudiante de leur école et venant de toute la France, se sont réunis à l’Institut national des sciences appliquées (INSA) de Strasbourg pour des temps de formation, de réflexion et de cohésion.

Ce week-end a été l’occasion pour le BNEI de former et mettre en situation les responsables associatifs et les étudiants élus de chaque école sur la prévention, la communication ou le fonctionnement des instances des écoles par exemple, pour leur permettre de répondre au mieux à leurs engagements et ainsi contribuer au dynamisme et à la richesse de la vie étudiante en école d’ingénieurs.

 

bnel        Les participants réunis à l’INSA Strasbourg pendant l’Assemblée Générale du BNEI

Les participants ont également contribué à des discussions et réflexions autour du développement de l’entrepreneuriat étudiant, de l’innovation pédagogique et de l’évolution des compétences, du financement de l’enseignement supérieur et des frais d’inscription ou bien encore des bachelors et licences en ingénierie. Ces échanges permettront au BNEI de construire ses positionnements afin de faire entendre la voix des étudiants auprès de ses partenaires institutionnels (CDEFI, CGE, CTI etc.).

Sur le thème de l’entrepreneuriat en écoles d’ingénieurs, l’Assemblée Générale de printemps du BNEI a permis de réunir Pascal Gaden – directeur adjoint de la région Alsace Champagne-Ardenne Lorraine, Laurent Bigué – directeur de l’ENSISA et représentant de la Conférence des directeurs d’écoles françaises d’ingénieurs (CDEFI) et Théo Joly – étudiant à l’INSA Strasbourg et président de l’association INStart’up, pour répondre à la question « Ingénieur entrepreneur, pourquoi pas vous ? ». Un créneau pendant lequel ils ont partagé leur expérience et échangé avec les étudiants.

Le vendredi soir, les élèves ingénieurs intéressés ont pu assouvir leur goût d’entreprendre et stimuler leur créativité en participant à la Start Up Night organisée par l’association INStart’up de l’INSA Strasbourg : 2h30 pour développer une idée, 1 minute pour la pitcher devant le jury et 3 minutes pour répondre aux questions.

Enfin, ce week-end fut également un temps de cohésion, d’échange et de mutualisation d’expérience entre les étudiants des nombreuses écoles représentées.