Vous voulez faire avancer la médecine et changer la vie de millions de personnes atteints par les troubles du système nerveux ? Mettez votre créativité au service de Biogen, l’une des plus anciennes entreprises internationales indépendantes de biotechnologies. Son CEO, Michel Vounatsos (MBA HEC Paris 89) le clame : « N’attendez pas pour vous engager ! »

 

Le couronnement d’une carrière

Après avoir travaillé pendant 20 ans dans un célèbre laboratoire pharmaceutique Americain, Merck&co, Michel Vounatsos a choisi, il y a deux ans, de rejoindre Biogen, le groupe de biotechnologies qui dispose de la plus large offre de médicaments pour le traitement de la sclérose en plaques et du seul traitement de l’amyotrophie spinale. « C’était une opportunité de marquer l’histoire en contribuant à ce challenge noble et urgent qu’est la santé publique pour les maladies neurologiques. C’est le couronnement de ma carrière. Ce que j’admire chez Biogen, c’est son engagement à 100 % pour l’étude du système nerveux, le domaine le plus complexe du corps humain. »

Un leadership tourné vers l’innovation

Pour Michel Vounatsos, le défi du CEO est de s’assurer que l’entreprise reste à la pointe de la Recherche sur les maladies neurologiques et neurodégénératives. « Biogen est une entreprise qui ose innover, prend des risques limités et s’engage avec les médecins, les gouvernements et les patientsCela suppose de savoir utiliser les nouvelles technologies, la fusion inéluctable entre la neurobiologie et les neurotechnologies, les sciences de la donnée, l’intelligence artificielle, les algorithmes d’aide à la décision et embrasser les canaux de communications émergents.»

En quête de talents éclectiques

Pour se faire, Biogen mise sur les jeunes talents. « La formation initiale est importante, mais marginale par rapport aux valeurs intrinsèques de l’individu, son état d’esprit, sa volonté de s’engager dans une mission et de créer des équipes composées des meilleurs talents, ce que l’on appelle une « high performance team ». Michel Vounatsos l’assure : si vous avez la passion des neurosciences et de la santé publique, Biogen est fait pour vous ! « Une carrière est réussie grâce à la passion et l’honnêteté. J’ai éliminé le mot chance de mon vocabulaire. Les opportunités apparaissent toujours à ceux qui se donnent la chance de… travailler et qui sont proches des clients, surtout les plus importants ! »

MBA de HEC : la voie royale : « Après avoir validé ma sixième année de médecine à l’Université Bordeaux II (CSCT), j’ai souhaité suivre un MBA au sein d’HEC. Durant mon cursus médical j’étais fasciné par la découverte de la science humaine, mais beaucoup moins par la perspective d’exercer en tant que médecin. Grâce à cette formation d’excellence, j’ai eu l’opportunité de rejoindre l’industrie pharmaceutique et de travailler autour du monde. A HEC, j’ai apprécié la diversité des participants, l’engagement avec le corps professoral et le travail en groupe. Je m’y suis investi avec beaucoup d’énergie afin de compléter un premier cursus médical certes fascinant, mais trop basé sur le travail individuel. Grâce à ce MBA, je suis devenu un généraliste des sciences de la vie et du management de l’entreprise… puis un CEO 28 ans plus tard ! »

Un projet de marque employeur responsable : « Chaque année, les collaborateurs de Biogen du monde entier participent à une journée de bénévolat dans leur ville. Ce « Care Deeply », c’est notre façon de participer à la vie de la communauté nationale quel que soit le pays où l’on se trouve. C’est aussi un moyen de dire à nos employés que nous ne vivons pas dans une bulle artificielle. Chez Biogen, les portes ouvertes, c’est toute l’année ! Nous accueillons régulièrement dans nos laboratoires des étudiants, mais aussi des enfants du primaire et du secondaire afin qu’ils découvrent les sciences de la vie. Avec l’espoir de susciter des vocations et de les attirer chez nous plus tard ! »

 

« Ma France à moi, c’est innover pour ne pas mourir ! »

Contact : https://www.biogen-france.fr/fr_FR/careers.html

 

FinLab : l’ESSEC ouvre une salle de marchés dernier cri

2019, l’année du neuf pour l’ESSEC Business School qui inaugure une salle de finance dernier cri. Zoom sur le FinLab, un espace pédagogique innovant.

Peut-on détecter un potentiel à réussir ?

Observatrice privilégiée des attentes des entreprises, Isabelle Bastide, présidente de Page Group France, partage son analyse

Domalys, pour une entreprise vertueuse

Les fondateurs de Domalys, entreprise qui facilite le quotidien des personnes dépendantes, promeuvent une entreprise vertueuse, explications

La création chevillée au corps

Habité par la passion du cinéma, Charles Nemes tracera son chemin vers la réalisation de films et séries, mais aussi l’écriture de romans

Les 5 secrets du manager juste et donc performant

Faut-il manager juste pour faire réussir ses collaborateurs et son entreprise ? Sans aucun doute pour Thierry Nadisic, professeur à emlyon

SKEMA décrypte les nouvelles valeurs du secteur du luxe

Parce que le secteur du Luxe doit répondre à la quête des clients pour de nouvelles expériences, les marques doivent à la fois se réinventer et réinventer la relation-client dans son ensemble. Elles doivent aussi recruter les talents qui seront capables de conduire ces changements. SKEMA Business School, acteur de référence de la formation dans le Luxe avec plusieurs programmes masters dont le Global Luxury & Management, a organisé une table-ronde le 7 février 2019 au Meurice pour faire le point des défis du secteur et apporter de nouvelles réponses en faisant témoigner plusieurs acteurs

Les compétences pour réussir au 21è siècle

Face à l’invasion de l’IA, il faudra compter sur les compétences 100 % humaines. Le point avec Jérémy Lamri, cofondateur du Lab RH

2018, une année en or pour Barbara Cassin

La philosophe Barbara Cassin a reçu la Médaille d’or du CNRS 2018 et été élue à l’Académie Française. Une sage au service des mots

« Faire de la recherche, c’est contribuer au bien commun »

Céline Guivarch, directrice de recherche à l’École des Ponts ParisTech, économiste au CIRED et contributrice aux travaux du GIEC

Escape Game à destination des lycéens pour découvrir les métiers de l’ingénieur : le Jeudi 21 février à l’ESME Sudria Lyon

Dans la lignée des engagements du Plan Étudiants et du nouveau baccalauréat, présentés par le Ministre de l’Éducation Nationale, qui entend améliorer l’orientation des lycéens, l’ESME Sudria a souhaité participer activement à la découverte des métiers de l’ingénieur. Pour ce faire, l’école des ingénieurs de tous les possibles invite les élèves de première et terminale scientifiques à participer à un Escape Game d’une durée de 2h, dans le cadre de ses « Journées découverte des métiers de l’ingénieur ».