Vous voulez faire avancer la médecine et changer la vie de millions de personnes atteints par les troubles du système nerveux ? Mettez votre créativité au service de Biogen, l’une des plus anciennes entreprises internationales indépendantes de biotechnologies. Son CEO, Michel Vounatsos (MBA HEC Paris 89) le clame : « N’attendez pas pour vous engager ! »

 

Le couronnement d’une carrière

Après avoir travaillé pendant 20 ans dans un célèbre laboratoire pharmaceutique Americain, Merck&co, Michel Vounatsos a choisi, il y a deux ans, de rejoindre Biogen, le groupe de biotechnologies qui dispose de la plus large offre de médicaments pour le traitement de la sclérose en plaques et du seul traitement de l’amyotrophie spinale. « C’était une opportunité de marquer l’histoire en contribuant à ce challenge noble et urgent qu’est la santé publique pour les maladies neurologiques. C’est le couronnement de ma carrière. Ce que j’admire chez Biogen, c’est son engagement à 100 % pour l’étude du système nerveux, le domaine le plus complexe du corps humain. »

Un leadership tourné vers l’innovation

Pour Michel Vounatsos, le défi du CEO est de s’assurer que l’entreprise reste à la pointe de la Recherche sur les maladies neurologiques et neurodégénératives. « Biogen est une entreprise qui ose innover, prend des risques limités et s’engage avec les médecins, les gouvernements et les patientsCela suppose de savoir utiliser les nouvelles technologies, la fusion inéluctable entre la neurobiologie et les neurotechnologies, les sciences de la donnée, l’intelligence artificielle, les algorithmes d’aide à la décision et embrasser les canaux de communications émergents.»

En quête de talents éclectiques

Pour se faire, Biogen mise sur les jeunes talents. « La formation initiale est importante, mais marginale par rapport aux valeurs intrinsèques de l’individu, son état d’esprit, sa volonté de s’engager dans une mission et de créer des équipes composées des meilleurs talents, ce que l’on appelle une « high performance team ». Michel Vounatsos l’assure : si vous avez la passion des neurosciences et de la santé publique, Biogen est fait pour vous ! « Une carrière est réussie grâce à la passion et l’honnêteté. J’ai éliminé le mot chance de mon vocabulaire. Les opportunités apparaissent toujours à ceux qui se donnent la chance de… travailler et qui sont proches des clients, surtout les plus importants ! »

MBA de HEC : la voie royale : « Après avoir validé ma sixième année de médecine à l’Université Bordeaux II (CSCT), j’ai souhaité suivre un MBA au sein d’HEC. Durant mon cursus médical j’étais fasciné par la découverte de la science humaine, mais beaucoup moins par la perspective d’exercer en tant que médecin. Grâce à cette formation d’excellence, j’ai eu l’opportunité de rejoindre l’industrie pharmaceutique et de travailler autour du monde. A HEC, j’ai apprécié la diversité des participants, l’engagement avec le corps professoral et le travail en groupe. Je m’y suis investi avec beaucoup d’énergie afin de compléter un premier cursus médical certes fascinant, mais trop basé sur le travail individuel. Grâce à ce MBA, je suis devenu un généraliste des sciences de la vie et du management de l’entreprise… puis un CEO 28 ans plus tard ! »

Un projet de marque employeur responsable : « Chaque année, les collaborateurs de Biogen du monde entier participent à une journée de bénévolat dans leur ville. Ce « Care Deeply », c’est notre façon de participer à la vie de la communauté nationale quel que soit le pays où l’on se trouve. C’est aussi un moyen de dire à nos employés que nous ne vivons pas dans une bulle artificielle. Chez Biogen, les portes ouvertes, c’est toute l’année ! Nous accueillons régulièrement dans nos laboratoires des étudiants, mais aussi des enfants du primaire et du secondaire afin qu’ils découvrent les sciences de la vie. Avec l’espoir de susciter des vocations et de les attirer chez nous plus tard ! »

 

« Ma France à moi, c’est innover pour ne pas mourir ! »

Contact : https://www.biogen-france.fr/fr_FR/careers.html

 

CKOI1INGÉ, vis ma vie d’élève-ingénieur, pour quinze élèves de seconde

Du lundi 18 juin au vendredi 29 juin 2018, quinze élèves en seconde au lycée St Joseph – La Cordeille à Ollioules sont en immersion complète à l’école d’ingénieurs du numérique de Toulon. Deux semaines pour partir à la découverte des métiers d’ingénieur.

Point stratégie sur les écoles d’ingénieurs fusionnées

Pour asseoir leur notoriété et leur excellence, nombre d’écoles d’ingénieurs fusionnent. Focus sur CentraleSupélec, IMT Atlantique, IMT Lille-Douai, SigmaClermont et UniLasalle.

L’ISTEC intègre la prestigieuse Conférence des Grandes Ecoles – CGE !

Créée en 1973, la CGE (association loi 1901) regroupe 224Grandes Ecoles (ingénieur, management, institut d’études politiques, vétérinaire, architecture, design, art appliqué…) toutes reconnues par l’État et délivrant un diplôme de grade master, ainsi que des entreprises et organismes partenaires.

Ecocampus : feu vert à Sup’Biotech !

Sup’Biotech est une école d’ingénieurs qui forme aux biotechnologies. Depuis quelques années l’école développe ses actions en faveur de l’environnement

Call me Réseau S.c.P.o.

Fier de sa politique d’excellence et de solidarité, le groupe des 7 IEP renforce ses liens en changeant d’identité. À partir de juin 2018, le « Réseau ScPo », c’est son nouveau nom, misera plus que jamais sur la démocratisation des filières d’excellence. Coup de projecteur sur les forces de cette nouvelle marque avec les directeurs des institutions. 

L’IÉSEG réaccréditée EQUIS et devient la première école post-bac en France à être accréditée pour 5 ans

Communiqué de presse : L’IÉSEG School of Management vient d’obtenir le renouvellement de son accréditation EQUIS pour la durée maximale de 5 ans. Elle devient ainsi la première institution française, avec un programme Grande École en 5 ans, à être accréditée par EQUIS...

4 villes, 30 écoles, 20 000 étudiants : zoom sur les INP

Présents dans 4 villes avec 30 écoles, ils comptent plus de 20 000 étudiants et couvrent toutes les disciplines. Actualités, projets innovants…

Comment peut-on envisager l’avenir énergétique de l’Homo Sapiens 4.0 ?

En faisant abstraction des considérations financières et politiques dans le développement énergétique, on peut envisager 2 scénarios pour l’avenir de nos sociétés.

L’industrie française est-elle écolo ?

L’industrie n’est plus synonyme de pollution ! Ce secteur s’empare des problématiques liées à l’écologie. Focus avec les experts de l’école IMT Mines Albi

Actu des formations : interviews croisées des directeurs des Ecoles Centrale

La force du réseau des centraliens réside dans la proximité des établissements avec le tissu industriel et de l’enseignement supérieur local