[Présentation]

Et voilà, à mon tour de me lancer dans la grande aventure du monde des blogueuses et des blogueurs. Sur cet espace, j’espère vous raconter de belles histoires et surtout répondre à quelques questions que vous pourriez vous poser en tant que jeune femme mais aussi en tant que jeune homme. Car l’enjeu est bien là : la mixité – et donc à travers elle la place des femmes dans les entreprises et la société en général – est porteuse de performances mais surtout de valeurs fondamentales telles que l’égalité. Bienvenue sur mon blog !

Journaliste Violaine CherrierEn tant que journaliste

écrire peut sembler facile et naturel. Écrire, oui, mais sur quoi ? Voilà toute la question. Question que je me pose depuis plusieurs mois et plus particulièrement depuis un certain 7 janvier 2015. Si l’écriture peut sembler un acte essentiellement personnel, je préfère aborder l’exercice avec un œil plus altruiste. Comment alors écrire à la fois pour moi mais aussi pour les autres ? Si les sujets ne manquent pas, il en fallait un qui puisse m’inspirer à titre personnel mais aussi impliquer le plus grand nombre.

Après quelque temps de réflexion – qui ont duré beaucoup moins longtemps que sept ans fort heureusement – le Journal des Grandes Écoles et Universités m’a ainsi permis de me pencher de manière plus approfondie sur un sujet passionnant : la représentativité des femmes et la nécessité de la mixité à toutes les échelles de la société et à toutes les étapes de la vie. Un sujet sur lequel le journal est engagé depuis plus de dix ans !

En tant que femme

le sujet pouvait semble là aussi « naturel ». Mais il n’en est rien. Il n’y a pas si longtemps, moi non plus je n’aurais pas vu l’utilité d’un tel sujet, que je considérais à tort comme un non-sujet. Pourquoi diable des quotas qui semblent se faire au détriment des compétences ? Pourquoi donc abîmer la langue française à force de Madame la ministre ou Madame la maire ? Sans oublier le fameux Madame la Censeur dans les lycées ! En tant que fille d’un prof d’histoire et d’une prof de français, latin et grec, inutile de vous dire que l’on ne plaisantait as avec le sujet à la maison. Je vous aurais également dit que ma vie et surtout ma carrière n’étaient guidées que par mes propres choix sans aucune influence externe. Et je serai alors sûrement restée salariée au sein d’une agence de dix personnes dirigée par… trois hommes ! Mais heureusement, j’ai évolué, j’ai pris le temps de regarder autour de moi, de discuter, de réfléchir et de me lancer.

Aujourd’hui, je suis une entrepreneure heureuse, épanouie et pleine de succès ! Une réussite à tout point de vue que je dois autant à des femmes que j’ai rencontrées tout au long de ma vie mais aussi à des hommes qui ont cru en moi, m’ont encouragée et m’ont tendu la main. Car le cœur du sujet est bien là : pourquoi toujours opposer les femmes aux hommes ? Il existe fondamentalement plus de différences entre deux personnes du même genre qu’entre deux personnes de sexe opposé. Voilà pourquoi la mixité est fondamentale car elle associe des êtres doués des mêmes compétences que la nature elle-même ne dissocie pas !

Et oui, être une femme libérée, tu sais, c’est pas si facile !

En tant que ParisiennE D’ADOPTION…

… résidente depuis plus de dix ans de la rue de la Fontaine au Roi dans le 11e, je sais aussi un peu plus depuis ce vendredi 13 novembre aux alentours de 21h30 à quel point la vie est belle, surtout lorsque l’on vit tous ensemble, égaux malgré nos différences au sein d’un quartier dont la mixité – qu’elle soit sociale, religieuse, ethnique… – fait toute la beauté. Je n’aspire pas à rendre votre vie plus belle mais juste, sans prétention aucune, vous donner ci et là quelques clés, quelques infos, quelques références qui pourront vous accompagner vous aussi tout au long de la vôtre.

Retrouvez donc ici, entre autres, des portraits de femmes hors du commun, qui constituent autant de modèles, des interviews d’hommes pour lesquels la mixité et l’égalité sont une évidence au quotidien, des présentations d’événements, de conférences ou d’études sur le sujet, et aussi, parce qu’il faut bien s’amuser un peu, des comptes-rendus d’ouvrages, de films ou d’expositions en rapport avec la thématique…

Il paraît qu’il faut toujours une conclusion. Difficile à trouver tant le sujet est vaste et reste à creuser. Alors, comme dirait ce grand « philosophe » français, Patrick Juvet : « Où sont les femmes / Avec leurs gestes pleins de charme / Dites-moi où sont les femmes ? / Femmes, femmes, femmes, femmes / Où sont les femmes ? » Eh bien Patrick, les femmes sont partout et je suis ravie de pouvoir en présenter quelques-unes sur ce blog !

Merci au Journal des Grandes Écoles et Universités pour cette opportunité formidable.

Bonne lecture à toutes et à tous.

Violaine Cherrier